Les rookies dominent les premiers entrainements

Dionte Christmas

Pendant une bonne partie de l’été, les rookies Jared Sullinger, Fab Melo et Kris Joseph ainsi que Dionte Christmas et Jamar Smith se sont entrainés ensemble à Waltham. Tandis que le camp d’entrainement va débuter prochainement, les vétérans les ont peu à peu rejoint afin de participer à ces séances informelles.

Mais les néo-Celtics affirment que ces séances d’entrainement anticipées leur ont permis de tenir tête aux plus anciens lors des matchs d’entrainement quotidiens.

« Les premières semaines il n’y avait que moi et les autres rookies, mais d’autres joueurs nous ont rejoint ces derniers jours, comme [Rajon] Rondo, Jeff [Green] ou Jason Terry. C’était vraiment bien. On avait un léger avantage  parce qu’on était en forme, qu’on s’était entrainés ensemble et qu’on avait appris les systèmes. Donc [les vétérans] ont débarqué et on réussissait légèrement à les dominer, mais ils nous battent depuis quelques jours. C’est marrant. » déclare ainsi Dionte Christmas.

Lorsqu’on lui demande si les rookies ont vraiment « dominé » les vétérans lors de ces premiers matchs, [Kris] Joseph calme le jeu.

« Vous savez, ‘dominer’ est un grand mot, mais nous avons remportés quelques matchs, avant que Rondo n’arrive et ne nous vole la vedette. Mais c’était vraiment bien. On fait des matchs de haut niveau tous les jours, et il n’y a pas un jour où je peux dire en quittant le gymnase que je n’ai pas progressé. Je m’améliore tous les jours, et c’est ce qu’il y a de bien ici, avec cette organisation, il n’y a pas un jour ou on ne progressera pas, et il n’y a aucun doute là-dessus » répond ainsi l’ancien joueur de Syracuse.

L’arrivée de Jason Terry a été très importante pour des joueurs tels que Dionte Christmas, qui affirme que le vétéran est immédiatement devenu son mentor.

« Il m’a vraiment pris sous son aile. Depuis le jour où je l’ai rencontré à l’événement organisé par Reebok [le mois dernier], on traine ensemble tous les jours. Il s’occupe vraiment bien de moi et il me montre les ficelles du métier. On va à la salle le soir, juste pour shooter. Chaque fois qu’il va quelque part, il m’écrit un sms pour me dire où il est et me demander si on peut se voir . On est déjà allés manger ensemble quelques fois. J’apprends vraiment beaucoup de lui. J’ai appris tellement plus de choses en trois semaines avec lui qu’en plusieurs années. J’ai vraiment de la chance qu’il accepte de prendre du temps pour moi, de s’occuper de moi, de me montrer les ficelles du métier et de me dire quoi faire, quoi ne pas faire, ce genre de choses. Donc je lui en suis très reconnaissant. »

Traduction de l’article d’ESPN Boston « Rookies had jump at informal workouts » par Elian Kuhn