La proximité de Garnett et Rondo

Kevin Garnett et Rajon Rondo : amis sur et en dehors du terrain.

Sur le terrain, l’entente entre Rajon Rondo et Kevin Garnett est souvent harmonieuse, qu’il s’agisse de créer leur propre pick-and-roll, de défendre sur celui d’un adversaire, ou bien leur connexion pour un alley-oop lorsque la défense est prise au dépourvu. Mais leur relation subsiste également en dehors du terrain, étant l’une des amitiés les plus sincères au sein du vestiaire des Celtics.

« Kevin [Garnett] est sûrement mon ami le plus proche dans l’équipe. Il veut toujours me voir faire les choses bien« , a déclaré Rondo la semaine dernière lors de la journée consacrée aux médias. « Depuis le début, la première fois qu’il est venu lors de ma deuxième année je crois, il m’a dit qu’il serait déçu si je ne devenais pas le MVP de la ligue un jour, si je n’arrivais pas à être considéré comme l’un des meilleurs meneurs, donc il m’a toujours poussé et avait davantage confiance en moi que beaucoup d’autres personnes, et il m’a toujours montré comment devenir une meilleure personne jour après jour.

« Chaque fois que je rate quelque chose, Kevin [Garnett] est toujours celui qui va me conseiller : «Tu devrais faire ceci», «Tu devrais te comporter comme ça, ou t’y prendre de telle manière», alors il est un peu comme un grand frère ou un mentor. » ajoute-t-il. « Il a toujours souhaité le meilleur pour moi, c’est un peu comme ça que notre relation s’est forgée. En dehors du terrain, nous avons beaucoup de choses en commun, c’est une certitude. Nous partageons le même intérêt pour beaucoup de choses, et comme je l’ai dit, il a été comme un grand frère pour moi. »

Ces intérêts en commun semblent inclure la musique. Ainsi, Rajon Rondo et Kevin Garnett ont été aperçus ensemble à un concert de Drake à Toronto en Août dernier, où ils ont même pris la pose le temps d’une photo avec Snoop Lion.

A cette amitié, on peut ajouter un profond respect entre les deux joueurs. Rondo s’est lui-même installé comme l’un des meilleurs meneurs de la NBA, mais il est encore ébahi face à la carrière de [Kevin] Garnett, qui est sur le point d’entrer dans sa 18ème saison :

« La façon dont [Garnett] s’implique lors des matchs, la façon dont il aborde le jeu, c’est un futur Hall of Famer, je le considère comme l’un des plus grands joueurs qui m’ait été amené de rencontrer« , admet Rajon Rondo. « Il a été une source d’inspiration dans mon travail, pour venir chaque jour, faire des tirs supplémentaires, prendre soin de mon corps, me reposer correctement, me faire masser, me faire soigner, m’étirer correctement. C’est le secret de la longévité en NBA. Il a joué pendant 17, 18 ans et seulement deux ou trois joueurs peuvent en dire autant… Jason Kidd, et je ne saurais même pas citer quelqu’un d’autre. Ça dépend de comment vous prenez soin de votre corps. Ce n’est pas facile… je le ressens déjà après seulement six ans dans la ligue. Donc après 17, 18 ans, je n’imagine même pas ce que ça doit être. Mais il fait très attention à lui. »

[Kevin] Garnett a longuement envisagé la retraite l’été dernier, et tandis que Rondo voulait le voir rempiler pour une saison de plus, il savait que la décision appartenait à son ami.

« [Lors du match 7] à Miami, Kevin et moi sommes montés dans le bus ensemble et je lui ai tout de suite demandé : «Qu’est-ce que tu vas faire ? J’aimerais vraiment que tu reviennes»« , raconte Rondo. « Mais il devait prendre le temps d’écouter son corps, de faire le point. Je veux voir Kevin jouer aussi longtemps que possible, mais de toute évidence la vie ne se limite pas au basket-ball. Quand il a pris sa décision de revenir, j’étais vraiment ravi. »

Ravi d’avoir encore [Kevin] Garnett à ses côtés, ça ne fait aucun doute, mais ravi aussi de ce que cela signifiait pour les Celtics. Lorsqu’on lui a demandé, Rondo a dit qu’il n’avait jamais accordé beaucoup d’importance aux interrogations sur l’efficacité d’un  Kevin Garnett vieillissant. Il s’est contenté de souligner que ses détracteurs ne peuvent pas imaginer l’importance de Garnett à chaque match.

« Je ris quand les gens disent qu’il est vieux, qu’il ne fait plus telle ou telle chose, ou est incapable d’en faire une autre. Parce qu’on peut s’y connaître en basket, mais quand on joue avec Kevin [Garnett], on voit qu’il fait tellement de petites choses qui n’apparaissent pas dans les stats, si bien que lorsque l’on joue avec quelqu’un d’autre que Kevin Garnett, on réalise qu’il manque quelque chose sur le terrain. »

« Il a incontestablement été très bon pendant les playoffs. Il y avait clairement une différence statistique quand Kevin Garnett était sur le terrain ou non. Nous savons toute l’importance qu’il a et nous en ferons un pion essentiel cette année dans notre quête du titre. »

Traduction de l’article « The bond: KG and Rondo » par Louis Jullien, relecture par Léo Hurlin

3 Comments on “La proximité de Garnett et Rondo”

  1. Merci les gars pour ce blog sur les Celtics ! C'est vraiment génial de pouvoir avoir des infos autour de la Green Army ! Bon courage et bonne continuation !

Comments are closed.