Garnett : les hyènes et l’histoire

Garnett a pris la parole après la défaite face aux Bucks

Le pivot des Boston Celtics Kevin Garnett s’est adressé à ses coéquipiers après la défaite 99-88 face aux Bucks de Milwaukee et a insisté sur deux sujets principaux: les hyènes et l’histoire.

Voici les explications de KG :

« Des hyènes. Comme elles nous formons une meute ce qui signifie que l’on doit s’aider les uns les autres »,  développe Garnett. « Depuis que je suis, arrivé ici, nous construisons autour de ce principe que les grandes équipes prônaient également – et ça c’est l’héritage de l’histoire. On ne gagne pas avec nos individualités, mais en équipe. Et je viens d’en parler à tous les joueurs, sans les coachs ni le staff. Juste pour faire comprendre aux nouveaux ce que c’est que d’être un Celtic, pour qu’ils comprennent ce que cela implique de porter ce maillot. Je n’en dirais pas plus car ça ne vous regarde pas, mais j’avais besoin de le réaffirmer ce soir. Je pense que ce soir était le moment opportun pour le faire. »

Les Celtics viennent d’enchainer leur deuxième défaite en autant de matchs. Même si Garnett affirme qu’il n’y a aucun sentiment de panique dans le vestiaire après les revers contre Miami et Milwaukee, il a clairement voulu entériner une bonne fois pour toutes que Boston devait travailler en équipe pour atteindre ses objectifs.

Courtney Lee, l’une des recrues de l’intersaison, a fait de son mieux pour expliquer où Garnett voulait en venir avec sa métaphore animale, indiquant que les Celtics ont besoin d’être comme « une meute de hyènes traquant sa proie, l’encerclant,  attendant de trouver la faille, puis portant le coup de grâce, tous ensemble au même moment. « 

Lee ajoute :

« Alors, on obtient le droit de manger la proie ensemble. Ce qu’il faut c’est agir ensemble pour le bien de l’équipe. »

Les Celtics ont l’opportunité de mettre tout ceci en application dès ce soir lors du déplacement à la capitale fédérale,  face aux Wizards, pour le deuxième match de leur back-to-back.

Traduction de l’article d’ESPN « Garnett : Hyenas and history » par Louis Jullien