Sixers 95 – Celtics 94 : les faits marquants

Ce back-to-back contre les Sixers avait selon certains (dont Doc Rivers) un air de playoffs.  On s’attendait à un match serré et défensif, à l’image de la série de l’an passé contre ces mêmes Sixers, et on peut dire que la rencontre a tenu toutes ses promesses.

Brandob Bass et Jrue Holiday se battent pour un rebond

Le moment-clé du match :

Les Boston Celtics ont eu la possibilité de remporter le match de vendredi soir contre les Philadelphia 76ers sur la dernière possession du match. Ils ont eu exactement ce qu’ils souhaitaient après le temps mort – un tir ouvert – mais ce n’était pas vraiment ce qui était prévu.

Il reste alors 2,7 secondes dans la prolongation et les Celtics sont menés d’un point. Rajon Rondo fait la remise en jeu et passe le ballon à Garnett au poste côté gauche. Une fois que Rondo fait sa passe, il coupe le long de la ligne de touche et parvient à se démarquer de son défenseur, Evan Turner. En fait, Turner se concentre plus sur Garnett que sur son propre vis-à-vis et laisse filer Rondo. KG voit ce qu’il se passe et donne le ballon à Rondo dans le coin droit. A ce moment-là du match, les C’s sont en parfaite position pour aller chercher la victoire.

Rondo est complètement seul lorsqu’il reçoit la balle. Il aurait probablement pu aller au panier et tenter le double-pas, mais il choisit finalement de prendre ses appuis et de tenter un tir à 5 mètres. Rondo n’arrive cependant pas à se stabiliser, glisse, et perd l’équilibre. Il finit donc par tenter le tir de la victoire en tombant en arrière, ce qui s’en ressent sur son shoot. Les Sixers s’en sortent donc bien et remportent le match 95-94.

Evan Turner a fortement pesé sur la défense des Celtics

La ligne statistique du match :

Peu de personnes peuvent se vanter de rivaliser avec Paul Pierce, mais Evan Turner en fait partie.

Turner a en effet été meilleur que le capitaine des Celtics pour la seconde fois d’affilée en étant le meilleur marqueur de l’équipe avec 26 points, cinq passes décisives et 10 rebonds. Il a inscrit les deux derniers points des Sixers dans le temps réglementaire, ce qui leur a permis d’accrocher la prolongation, et c’est son tir à 4 mètres qui a donné la victoire à Philadelphie à la fin de celle-ci.

Pierce a tout de même inscrit 27 points, terminant meilleur marqueur de la rencontre, mais n’a pas pu arrêté Turner. Les Sixers se sont appuyés sur Turner après la sortie de Jrue Holiday pour six fautes en prolongation, et l’ailier qui dispute sa troisième année en NBA a mené Philadelphie à la victoire.

Evan Turner

Mins Tirs 3 pts LF +/- RO RD RT PD INT PdB CT PTS
45:00 10-26 2-3 4-6 0 2 8 10 5 0 4 1 26
Paul Pierce a tout tenté, mais cela s’est avéré insuffisant

Le match en chiffres :

  • Quatre Celtics ont inscrit au moins 16 points.
  • Cinq Sixers ont marqué au moins 10 points.
  • Les deux équipes compilent 107 rebonds (54 pour Philly, 53 pour Boston).
  • Rajon Rondo termine la rencontre avec un triple-double (16 points, 13 rebonds et 14 passes décisives)
  • Paul Pierce est celui qui a tenté le plus de lancers-francs avec 12 tentatives, soit plus du double que n’importe quel joueur des Sixers.
  • Evan Turner est celui qui a tenté le plus de tirs avec 26 tandis que Paul Pierce en a pris 24.
  • Les 12 lancers-francs de Pierce égalent son record de la saison.
  • Jeff Green a marqué 19 points et pris huit rebonds en sortie de banc.
  • Philly a tiré à 37,4 % tandis que Boston a tiré à 43,2 %.
  • Les 14 passes décisives et 13 rebonds de Rondo lui permettent de terminer meilleur passeur et meilleur rebondeur de la rencontre.
  • Jason Terry n’a tiré qu’à 1/12.

La citation du soir :Doc Rivers sur la dernière action du match :

Le système était pour Kevin [Garnett]. Kevin avait quelqu’un sur lui. On voulait vraiment que Kevin prenne le dernier tir, mais il a vu que [Rajon] Rondo était en train de couper.

Résumé de la rencontre :[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=2RxuwK2oEdY]Traduction par Elian Kuhn de « Keys to the game« , relecture par Louis Jullien.

One Comment on “Sixers 95 – Celtics 94 : les faits marquants”

  1. Je suis absolument pas d'accord concernant Paul Pierce, c'est lui qui nous remet dans le match, et qui réalise deux stops consécutifs en défense, qui nous permet de prendre un peu d'avance.
    On perd le match bêtement, et je trouve très franchement fatiguant de filer les shoots de la gagne à Rondo. Rondo est un super joueur, mais Pierce & Garnett sont clutchs, et n'ont plus rien à prouver concernant les buzzers.
    Quand on doit prendre un shoot à mi-distance, je suis désolé, mais je passe la balle à un des deux, et même si Rondo a progressé, c'est lui qui devrait faire la mise en jeu.. Dommage que le match nous file sous le nez, mais c'était serré, et le match nul du temps reglementaire représente la totalité du match, les deux équipes sont très très proches l'une de l'autre.

Comments are closed.