Les C’s pour confirmer

Cette saison, les Celtics (11-9) n’ont pas encore réussi à remporter plusieurs matchs d’affilées. Ils espèrent bien changer ça dès ce soir contre les Mavericks (11-10) au TD Garden (2h heure française).

Les C’s ont un bilan positif mais n’ont jamais réussi à enchainer 3 victoires consécutives cette saison. Cependant, sur leurs sept prochains adversaires, seulement une équipe présente un meilleur bilan qu’eux. Boston a envie de faire une bonne série, et a l’intention de la commencer dès ce soir.

Les Celtics accueillent les Mavericks ce soir.

 « Jusque-là nous nous sommes concentrés sur notre jeu en essayant d’empocher quelques victoires. On en gagne un, on perd le suivant, puis on regagne. On doit réussir à enchainer trois, quatre ou cinq victoires de suite, c’est notre objectif maintenant » confie Jason Terry.

En parlant de Terry, le prochain adversaire des C’s s’avère justement être son ancienne équipe : les Dallas Mavericks. Le Jet refuse d’accorder trop d’importance à ce match. Il sait que jouer contre son ex-employeur est quelque chose de spécial, mais lui et ses coéquipiers ne sont focalisés que sur la victoire, pour ce qu’ils espèrent être la deuxième consécutive.

Gagner contre les Mavs ne sera pas chose facile, Dallas restant sur quatre victoires sur leurs cinq derniers matchs. Aucune de ses victoires n’était contre un adversaire avec un bilan positif, mais ce sont des victoires tout de même.

Dallas a le même bilan que Boston à peu de choses près, et ce malgré l’absence depuis le début de la saison de Dirk Nowitzki. Ce dernier continue de se remettre doucement de son opération au genou gauche en octobre dernier. Son retour n’est pas prévu avant le début de l’année 2013.

Pendant ce temps-là, les Mavs continueront de s’appuyer sur leur nouvel arrière O.J. Mayo. Pour la première fois de sa carrière, Mayo affiche des stats dignes d’un All Star avec 20,8 points, 4 rebonds et 3,5 passes décisives par match, ses meilleures moyennes en carrière.

Mayo ne sera pas le seul bon élément que Boston va devoir surveiller. Chris Kaman titulaire au poste de pivot réalise une saison solide avec 14,3 points et 6,7 rebonds par match. Vince Carter apporte beaucoup en sortie de banc et Derek Fisher s’est installé doucement mais surement au poste de meneur titulaire au cours des récentes victoires des Mavericks.

Tous ces joueurs font une saison plus qu’honnête, mais la principale info ce soir sera qui ne va pas jouer pour Dallas. KG et ses coéquipiers éviteront Nowitzki et son talent immense, et pourraient également échapper au leader défensif de Dallas Shawn Marion, qui souffre d’une tendinite à l’aine. Il est annoncé comme incertain.

Tout ceci laisse à penser que les Celtics ont une grande opportunité de gagner un second match consécutif ce soir. Ils seraient ainsi toujours en lice pour accomplir cette longue série tant désirée.

Le sniper Mayo

 Mayo effectue une saison incroyable car c’est devenu une des fines gâchettes de la NBA. Il prend beaucoup de shoots à 3 points, et fait mouche la plupart du temps.

« Mayo joue vraiment très bien. Il tire à plus de 50% derrière l’arc. Ce qui est d’autant plus impressionnant car ils font beaucoup d’isolation, et ’il a donc un défenseur sur lui en permanence. Ça fait peur de savoir que même lorsqu’on défend sur lui, il prend les tirs à 3 points et shoote à plus de 50% » concède Rivers.

Bien au-dessus de 50% même. Mayo est le shooter à 3 points le plus adroit de la NBA avec 53% de ses tentatives réussies. Terry et Lee, qui devront défendre sur lui ce soir, doivent à tout prix le gêner le plus possible sur ces tirs lointains.

Un match comme un autre.

Les Mavericks ont laissé Terry rejoindre les Celtics l’été dernier. Puis ils ont recruté O.J. Mayo pour le remplacer. C’est la première fois depuis cet été que les deux joueurs vont se rencontrer sur le terrain.

Pour les deux joueurs, il est humain d’avoir une motivation supplémentaire sur ce match. Ce que Rivers ne veut absolument pas concernant son poulain, c’est qu’il change sa manière d’aborder le match.

Green sort de sa boîte.

Jeff Green a été fantastique dernièrement. Sur ses 5 derniers matchs il a marqué en moyenne 16 points avec un pourcentage au tir de 54,5%.

Les Celtics sont une toute autre équipe quand Green joue avec autant d’agressivité. Il apporte cette énergie et ce scoring supplémentaire en sortie de banc, et quand il joue de la sorte, les adversaires ont beaucoup de mal à défendre les C’s.

Marion est le seul joueur de Dallas qui a la taille et les qualités athlétiques pour défendre sur Green. Si l’ancien joueur de Phoenix ne joue pas ce soir, Green devrait être en mesure de continuer sur sa lancée.

Traduction de l’article  « Game preview: Mavericks at Celtics » par Louis Jullien, relecture par Elian Kuhn.