Doc Rivers pas satisfait de son équipe

Le coach des Celtics, Doc Rivers, n’a pas pris de pincettes pour qualifier la performance de ses joueurs après la défaite 100-89 contre les Bulls de Chicago hier soir (la troisième d’affilée), reconnaissant à l’issue du match que Boston « n’est pas une bonne équipe actuellement. »

Les Bulls ont inscrit 48 de leurs 100 points dans la raquette, ont gagné la bataille du rebond 43-35 et ont marqué 16 points sur des deuxièmes chances, réduisant en cendres les quelques signes encourageants montrés par Boston ces dernières semaines.

« Je vois qu’ils ont tout simplement joué avec plus d’énergie que nous, qu’ils ont joué plus dur et qu’ils nous sont rentrés dedans. Ils ont joué avec davantage d’intensité. J’ai trouvé notre entame de match bonne, on s’est bien battu, mais on n’a pas maintenu l’effort. Quand on a un peu levé le pied, ils ont creusé l’écart et on n’a jamais réussi à revenir. »

Il revient plus en détails sur la fin de match :

« On a eu une opportunité pourtant en seconde période, à sept minutes de la fin je crois, avec l’écart réduit à trois points, et à ce moment-là j’ai dit à mes assistants « c’est un moment crucial du match, tout peut basculer d’un côté comme de l’autre ». On a fait souffler Kevin Garnett et bam, c’était fini. On va continuer de chercher. Je pense qu’on a le bon groupe. On doit juste trouver la bonne formule, avec la bonne composition au bon moment. Mais on va continuer de chercher.  Cette équipe n’est pas une bonne équipe actuellement. »

Boston n’imaginait pas revenir de son road trip de trois matchs sans la moindre victoire au compteur.

Au contraire, Les Celtics espéraient même profiter de l’occasion pour réaliser leur vraie première série de victoires consécutives. Au lieu de ça, ils ont lourdement chuté contre les Rockets et les Spurs en back-to-back et n’ont pas montré grand-chose de mieux mardi soir. Et ce malgré deux jours de repos pendant que Chicago enchainait son deuxième match en deux jours.

Le bilan de Boston a donc chuté pour revenir à l’équilibre (12-12), et Rivers n’a en aucun cas tenté de rendre son équipe plus belle que ce que montrent les chiffres.

« C’est notre niveau actuellement, je l’ai déjà dit. On en est là. On a un bilan de 50% de victoires et on joue comme une équipe de ce niveau-là. Sur toute la saison, nous n’avons réussi qu’à gagner deux matchs d’affilée. Pour le moment, nous ne sommes pas une bonne équipe. On va finir par le devenir, mais pour le moment ce n’est pas ça. On va donc continuer de chercher ce qu’il nous manque. »

Pour conclure, Rivers ne pouvait que reconnaître l’efficacité du pivot de Chicago, Joakim Noah, qui a réalisé son second triple-double en carrière avec 11 points, 13 rebonds et 10 passes en un peu moins de 37 minutes de jeu.

« Noah est incroyable. Il est vraiment un excellent passeur, et en l’absence de Derrick Rose, on le considère vraiment comme leur meneur de jeu. C’est lui qui prend les décisions, lui qui les tire d’affaire à chaque fois. Je crois qu’en première période, alors qu’il ne leur restait plus beaucoup de temps sur la possession, il réclame la balle et transforme l’action soit en marquant ou avec une passe. Il nous a fait le coup au moins dix fois. Il a vraiment un très gros Q.I. basket. Ça fait quatre ans que je le répète, et il ne cesse de  s’améliorer. »

Traduction de l’article Doc’s Take par Louis Jullien, relecture par Léo Hurlin.

3 Comments on “Doc Rivers pas satisfait de son équipe”

  1. Victoire mais toujours aucun apport du banc …
    C'est pas bon signe des joueurs qui signent des contrats sur 3,4 ans à 4,5Millions et qui ne font plus rien ensuite. Ca me rappelle le foot ….

Comments are closed.