Danny Ainge, la patience avant tout

Travis Singleton / Blackathletes.net

On savait déjà que Danny Ainge n’était pas satisfait des résultats sportifs des Celtics. Les rumeurs d’échanges les plus farfelues étaient donc légion depuis maintenant quelques mois.

Avec la récente blessure de Rajon Rondo, plusieurs observateurs s’attendaient ainsi à ce que Danny sorte le téléphone et dégaine de toutes parts, quitte à mettre définitivement fin à l’ère Pierce-Garnett.

Mais le directeur sportif de la maison verte ne voit pas les choses de la même façon. Extraits.

Voilà ce que Danny Ainge répond sur la nécessité de recruter quelqu’un pour minimiser l’absence de Rondo :

« Je ne vais pas faire venir un joueur pour qu’il reste sur le banc. Nous pourrions recruter un ou deux joueurs avec des contrats minimum, mais c’est tout ce que nous serions susceptibles de faire actuellement. Nous devons prendre le temps de voir si quelqu’un est disponible par le biais d’un échange ou comme agent libre, quelqu’un qui pourrait remettre en cause la rotation actuelle. »

Cela veut donc dire qu’il faut s’attendre à un transfert dans les semaines à venir ?

« Je compte d’abord donner une chance à nos joueurs de montrer qu’ils peuvent le faire (réussir sans Rondo), et on verra dans quelques semaines ce qu’il en est. »

Si Ainge n’est pas aussi pressé, c’est également car le staff médical s’est montré « rassurant ». Entendons-nous bien, Rajon Rondo a bien une rupture des ligaments croisés, mais d’après les médecins, cela ne devrait pas l’empêcher de disputer la totalité de la saison prochaine.

« Il sera opéré d’ici 10 à 14 jours, » indique Ainge, en ajoutant qu’il espère « que Rajon Rondo sera de retour pour le début du camp d’entraînement l’année prochaine. »

Pas de précipitation donc. Cette année, aller loin semble difficile. Mais avec le retour du maestro, la saison prochaine pourrait ne pas être le fiasco attendu… si Rajon mettait environ un an à revenir.

Ainge veut laisser sa chance aux joueurs actuels

Néanmoins, les rumeurs vont bon train. D’autant plus depuis que Toronto essaye de récupérer Rudy Gay. Ainsi Jeff Clark, de CelticsBlog, tente lui aussi de trouver comment Boston pourrait être la troisième équipe de ce transfert, et imagine un échange qui n’envoie ni Paul Pierce ni Kevin Garnett dans une autre équipe :

  • Rudy Gay et Brandon Bass envoyés à Toronto.
  • Andrea Bargnani et Kyle Lowry arriveraient à Boston.
  • Jeff Green et Ed Davis renforceraient Memphis.

Peu de chances que cet échange ait lieu, mais ce qui est certain, c’est que les Celtics seront au centre de toutes les rumeurs et que si les résultats et l’envie ne sont pas au rendez-vous des prochains matchs, il faudra s’attendre à ce que Danny Ainge perde cette patience qui aujourd’hui est de mise.

Article écrit par Louis Jullien, d’après les articles du CelticsBlog et du CelticsHub, relecture par Léo Hurlin

2 Comments on “Danny Ainge, la patience avant tout”

Comments are closed.