Preview : Boston Celtics – Los Angeles Lakers (07/02/2013)

Les fans de Boston, toujours prêts à recevoir Kobe (NBAE/Getty Images)

Date : 07/02/2013

Match :  49/82

Heure :  8 p.m. ET (02h en France)

Lieu : TD Garden, Boston

Cinq majeur probable :

Boston : Courtney Lee – Avery Bradley – Paul Pierce – Brandon Bass – Kevin Garnett

Los Angeles : Steve Nash – Kobe Bryant – Metta World Peace – Earl Clark – Dwight Howard

Infirmerie :

Boston : Rajon Rondo (ligaments croisés), Jared Sullinger (dos)

Los Angeles : Pau Gasol (déchirure de la fascia plantaire), Jordan Hill (hanche)

Pierce et Bryant portent encore leurs équipes respectives (Andrew D. Bernstein/NBAE via Getty Images)

Avant-match : Deux des équipes mythiques de NBA. Deux équipes aux effectifs pléthoriques, mais fortement handicapées par les blessures cette saison. Deux équipes qui n’ont pas énormément de certitudes d’atteindre les playoffs.

Mais deux équipes dont le moindre affrontement reste toujours un moment à part.

Boston vient de remporter sa cinquième victoire d’affilée et se retrouve à égalité avec Milwaukee (septième place à l’Est) avant les rencontres de ce soir. Los Angeles reste sur trois succès consécutifs et pointe à la dixième position de la conférence Ouest.

« Ne jamais sous-estimer le cœur d’un champion, » affirmait Rudy Tomjanovich sur le banc des Rockets en 1995. Comment mieux résumer cet affrontement entre deux équipes que l’on a connu si bonnes et qui sont aujourd’hui dans le ventre mou du classement ?

Les Celtics ont véritablement été transcendés par les blessures de Rondo et de Sullinger. Dur de savoir comment leurs organismes répondront dans le temps à un tel défi physique, mais il est clair que ces deux événements malheureux les ont profondément soudés.

Côté Lakers, il semble y avoir un peu de distorsions entre les caprices de Howard, le feuilleton Gasol, l’utilisation de Nash et le coaching de D’Antoni critiqué de toutes parts. Mais Kobe Bryant a su s’adapter récemment, tout comme Paul Pierce à Boston, en devenant plus visiblement dépositaire du jeu des Lakers.

Comme toujours avec ces deux équipes, le duel de ce soir réserve son lot de surprises.

Pronostics :

Louis (1-6) : Étant donné que Bass et Garnett ont montré de belles choses hier soir face à Toronto et que le secteur intérieur des Lakers est miné par les blessures, Boston doit s’appuyer sur eux. Wilcox peut d’ailleurs lui aussi avoir un rôle déterminant ce soir, car il est mobile et va vite en contre attaque.

Quoi de mieux pour confirmer les bonnes dispositions actuelles que de gagner contre le meilleur ennemi de la franchise au trèfle ? En plus, cela pourrait bien être l’unique occasion pour les fans de voir les Angelenos au TD Garden cette saison. La contre-performance est donc interdite.

Pour cela, il faudra bien évidemment ne pas rééditer un quart-temps aussi pauvre que le troisième quart contre Toronto. Paul Pierce, en difficulté avec son shoot hier, ne devra pas trop forcer. D’autant plus qu’il aura sur le dos Metta la sangsue.

À part ça, la défense de Bradley et de Lee sur Kobe et Nash devra empêcher LA de trop jouer la contre-attaque.

S’ils y arrivent et si les C’s imposent le rythme qu’ils veulent, la série de victoires devrait continuer.

Victoire des Celtics par environ dix points.

Léo (2-5) : Avery Bradley et Courtney Lee auront fort à faire ce soir pour essayer de couper la tête du serpent. Kobe s’est mué en distributeur mais pourrait bien reprendre ses bonnes vieilles habitudes, surtout avec l’absence de Gasol et la blessure de Howard.

Côté Celtics, on l’a encore vu hier soir, Boston est vraiment (re ?) devenu une famille : Bradley a été calmer le Doc, tandis que Terry a remotivé les troupes lorsque le jeu perdait en qualité (ce qui a débouché sur un 10-0 crucial pour Boston).

Kobe ne sera pas le seul joueur à élever son niveau de jeu ce soir. Comptez sur Pierce et Garnett (qui n’a besoin que de six points pour atteindre le plateau des 25 000 points inscrits en carrière) pour ajouter leur touche à un plat dont la saveur s’annonce explosive.

Mais la différence devrait se faire dans la raquette : celle des Lakers s’annonce amoindrie, et leur effectif me paraît loin d’être uni comme celui des Celtics.

Loin de moi l’idée de sous-estimer Los Angeles, mais même avec le match de la veille dans les jambes, je vois Boston au-dessus. Pour la simple raison que le banc des Celtics est bien supérieur à celui des Lakers, encore plus avec les blessures.

Victoire des Celtics par six à huit points.

Elian (0-7) : Bien que le bilan des deux équipes ne soit pas fameux et que les Lakers ne soient même pas sûrs d’accrocher les playoffs, ces deux équipes sont capables d’élever leur niveau de jeu selon les adversaires (en témoigne la victoire des Lakers contre le Thunder il y a 10 jours). Ainsi, ce n’est pas l’absence de Pau Gasol et de Rajon Rondo (et peut-être de Dwight Howard) qui va empêcher les deux équipes de livrer un gros match.

Cependant, comme l’a souligné Léo, les Celtics me paraissent bien plus soudés que les Lakers et le jeu collectif pratiqué depuis la blessure de Rajon Rondo fait vraiment plaisir à voir. De plus, le secteur intérieur des Lakers est fortement dégarni avec les blessures et KG pourrait à nouveau se faire plaisir ce soir (27 points hier contre Toronto). Néanmoins, attention à un éventuel retour de Dwight Howard. Ce dernier pourrait en effet faire pencher la balance en faveur de Los Angeles et faire mal à Boston qui n’a pas de véritable pivot derrière Garnett mis à part Collins.

Ne pas oublier également Kobe Bryant, qui sait comment scorer, mais je pense que cela ne sera pas suffisant pour empêcher une victoire de Boston.

Victoire des Celtics par moins de dix points.

Article écrit par Léo Hurlin, Elian Kuhn et Louis Jullien