Fin de saison 2012-2013 : à quoi s’attendre (partie 1) ?

20 matchs ! Le sprint final est lancé. Les Celtics ont réussi à assurer leur place en play-off avec un bilan de 34 victoires pour 28 défaites (le 9ème de conférence n’est plus Philadelphie mais Toronto avec 25 victoires pour 39 défaites). Mieux encore, la cinquième place de Chicago, voire la quatrième place de Brooklyn semblent à portée de tir.

Nous allons dans un premier temps nous focaliser sur les cinq prochains matchs des Celtics. À première vue, cette série paraît accessible puisqu’une seule des cinq rencontres se fera contre un adversaire « playoffable », mais quel adversaire : il s’agit du leader de la conférence Est, Miami.

Voici un aperçu de ce qui attend les C’s les huit prochains jours :

Match 63 : Mardi 12 Mars @ Charlotte Bobcats.

Quoi de mieux qu’une petite visite chez le cancre de la ligue pour reprendre la marche en avant des C’s ? (la marche OKC était simplement trop haute, il n’y a pas à rougir de la défaite de dimanche dernier). Et pourtant, les Celtics font partie des 13 équipes à avoir chuté face aux troupes de Mike Dunlap.

Devons-nous être inquiets pour autant ? Pas forcément. La défaite des Celtics lors de leur premier déplacement à la Time Warner Cable Arena était presque annoncée. Souvenez-vous, c’était au lendemain de la victoire après une triple prolongation contre Denver. Les hommes de Doc Rivers n’avaient juste plus d’essence dans le moteur.

Ce match est également dans nos mémoires à cause de la perte de Leandro Barbosa sur blessure. Cette fois-ci, les Celtics ont eu un jour de repos pour recharger les batteries et les Bobcats sont affaiblis puisque Ramon Sessions sera absent, blessé au genou gauche. Il avait joué un rôle important dans la victoire des siens 94-91 avec 19 points en sortie de banc.

Attention quand même à Kemba Walker qui est en forme, tout le contraire de Michael Kidd-Gilchrist qui, après quelques bonnes performances, totalise 4 petits points sur les deux derniers matchs. Les Bobcats ont également un jour de repos de plus, mais cela ne devrait pas empêcher Boston de remporter ce match.

Match 64 : Mercredi 13 Mars contre Toronto Raptors.

Boston n’est pas fan des back-to-backs. Les C’s ont ainsi un bilan tout juste à l’équilibre quand ils doivent enchaîner un deuxième match en deux jours (8 victoires et 8 défaites). Stat intéressante : sur ces seize confrontations, seules trois ont eu lieu au TD Garden. Quand ce fut le cas, Boston en est toujours sorti victorieux.

La dernière visite de Toronto au TD Garden s’est soldée par une victoire de 18 points des hommes en vert. C’était en novembre dernier. Beaucoup de choses ont changé depuis, et ce pour chacune des deux équipes.

Toronto, après avoir fait bonne impression après l’arrivée de Rudy Gay, commence doucement à rentrer dans le rang avec seulement trois victoires lors de leurs dix derniers matchs. De plus, ils ont peut-être perdu Gay jusqu’à la fin de la saison tandis que Andrea Bargnani n’a pas joué dimanche et est incertain pour le match de mercredi.

Si les Celtics restent concentrés en défense, cela devrait leur permettre de franchir l’obstacle Toronto sans trop de difficultés.

Match 65 : Samedi 16 Mars contre Charlotte Bobcats.

Et revoilà les hommes de Caroline du Nord ! Cette fois-ci, avantage certain pour les Celtics puisque les Bobcats joueront là leur deuxième match en deux jours après avoir rendu visite aux… Raptors de Toronto.

Je ne vais pas répéter toutes les statistiques évoquées précédemment, mais juste pour rappel, Charlotte est la 4ème pire attaque et 3ème pire défense de la ligue.

Tout autre résultat qu’une victoire à la maison serait une véritable déconvenue. Le seul véritable danger qui peut guetter les C’s est de déjà se projeter sur le match suivant, contre un adversaire qui ne laisse jamais indifférents les joueurs du Massachusetts.

Match 66 : Lundi 18 Mars contre Miami Heat.

Le voilà, le gros morceau de cette série de cinq matchs. Imaginez un peu. Voilà que débarque le meilleur bilan de la ligue, premier de conférence et déjà mathématiquement assuré de jouer les play-offs, et qui en plus, au moment où j’écris ces lignes, en est à 18 victoires d’affilée. Ça donne le vertige.

Et pourtant un Celtics-Heat n’est jamais joué d’avance. Beaucoup d’entre vous doivent se souvenir de la dernière confrontation puisque non seulement cela correspond au jour où nous avons appris la grave blessure de Rondo, mais en plus certains parmi vous s’étaient réunis dans des bars ou des maisons pour assister au match ensemble. C’est ce match qui a lancé la saison des Celtics.

Le Heat aura joué cinq fois quand Boston n’aura eu que trois rencontres à jouer dans le même laps de temps. Les floridiens joueront également leur deuxième match en deux jours après avoir rendu visite aux… Raptors de Toronto ! Encore eux ! Ce sera le quatrième match de leur road-trip qui en compte cinq.

Une chose est sûre : les deux équipes seront motivées. Boston voudra devenir la troisième équipe à avoir un bilan positif face au Heat sur la saison après New York et Indiana. Miami voudra envoyer un message pour ne pas donner trop d’espoir à des C’s qu’ils pourraient croiser à nouveau lors des playoffs.

Boston a tendance à choisir ses matchs, celui-ci est sûrement marqué d’une croix rouge sur leur calendrier. On peut s’attendre à un match serré avec, espérons-le, une issue favorable pour Boston.

Match 67 : Mercredi 20 Mars @ New Orleans Hornets.

Les Hornets sont avant-derniers de la conférence Ouest (une défaite d’écart seulement avec les Kings bon derniers) et ne comptent que trois victoires sur leurs dix derniers matchs.

Cependant, attention à ne pas prendre ce match trop à la légère : la dernière fois, les Celtics avait été pris en flagrant délit d’excès de confiance et s’étaient logiquement inclinés 90-78. Première défaite d’une série de six, leur plus longue de la saison jusqu’à présent.

Les Hornets joueront là leur deuxième match d’une série de sept à domicile. Chanceux, me direz-vous ? Pas vraiment : Warriors – Celtics – Grizzlies – Nuggets – Clippers – Heat. Voilà le menu des six premiers matchs de ce « home-trip » des Hornets.

Espérons que les Celtics ont retenu la leçon, et qu’ils rentreront dans le match dès le départ en respectant leur adversaire qui peut, par séquences, jouer de fort belle manière (très bonne défense notamment) et par d’autres moments totalement exploser. Leur dernier match face aux Lakers en est la parfaite illustration.

Conclusion :

C’est toujours délicat de prédire un sans-faute, surtout quand votre équipe affronte le Heat. C’est pourquoi je vois bien les Celtics remporter quatre de leurs cinq prochains matchs.  D’ailleurs, la défaite pourrait bien venir d’un autre match que celui contre le Heat.

Toujours est-il que si les Celtics se montrent aussi appliqués que les dernières semaines, nous pourrions bien les retrouver en 5ème ou 4ème position de la conférence Est.  Cette situation était inenvisageable il y a encore deux mois.

Ah oui, je prédis aussi un 3pts de Garnett et un dunk renversé ligne de fond de Green à chaque match. C’est le minimum syndical ces dernier temps…

Bons matchs à tous. Go C’s.

Article rédigé par Louis Jullien

2 Comments on “Fin de saison 2012-2013 : à quoi s’attendre (partie 1) ?”

  1. Allez je vais faire mon optimiste mais moi j'annonce 5 victoires!! Peut-être 4 mais en tout cas on éclate Miami!! Si défaite il y a j'pense à Toronto..

  2. Bon, ça commence assez mal cette fin de saison avec la défaite hier sur le parquet des Bobcats. J'espère fortement que les choses seront différentes au TD samedi contre ces mêmes chats!
    En attendant, c'est ce soir (dans 30 min) qu'on affronte les Raptors. Et eux ils faut pas le sous-estimer comme on l'a fait hier. L'arrivé de Gay à vraiment donné de l'espoir et du pep's à l'équipe.

    GO BOSTON !

Comments are closed.