Prévisions pour la saison 2013-14 : quel sera le bilan des Celtics ? Qui sera le pivot titulaire ?

En cet été très calme, nous avons décidé de jouer au jeu des prédictions concernant la saison 2013-2014 des Celtics. Dans cet article, nous nous posons les trois questions suivantes : quel sera le record de Boston, comment se terminera leur saison, et qui sera le pivot titulaire ? Nous avons également demandé l’avis de nos lecteurs via notre page Facebook ainsi que celui de fans d’autres équipes sur Twitter. De plus, nous avons traduit l’avis de Chris Forsberg, qui s’occupe du blog consacré aux Boston Celtics sur le site d’ESPN.

Quel sera le bilan de l’équipe et comment se terminera la saison des Celtics ?

Elian : Je tablerais sur un bilan de 35 victoires pour 47 défaites. Il semblerait que Rondo ne revienne finalement qu’autour du mois de décembre et sans lui, le début de saison risque d’être compliqué, surtout que l’équipe va jouer 18 matchs au mois de novembre dont six back-to-backs, tous se terminant à l’extérieur (et notamment à Miami, San Antonio et Memphis). Selon moi, le bilan de l’équipe sera fortement conditionné par les performances de Jeff Green (qui doit prendre ses responsabilités en attaque, ce dont il est capable comme en témoignent ses 43 points inscrits contre Miami l’année dernière) et de Rajon Rondo, qui ne pourra plus s’appuyer sur Paul Pierce et Kevin Garnett et devra marquer davantage. Il faut notamment espérer que sa blessure lui aura au moins permis de travailler son tir à mi-distance, bien qu’il se soit déjà grandement amélioré à ce niveau l’an dernier.

Ainsi, je pense que l’équipe sera capable de battre de grosses équipes mais ne sera pas assez régulière et aura accumulé trop de retard avant le retour de Rondo pour espérer accrocher les playoffs. L’équipe va cependant tenter d’être compétitive et je ne compte pas sur eux pour tanker. Même si le résultat risque d’être le même. Cela permettra au moins à des joueurs comme Jared Sullinger, Fab Melo et Kelly Olynyk ne pouvoir progresser tranquillement.

Léo : 31V-51D, pas de playoffs. Tout simplement car ce n’est pas l’objectif. Les propriétaires ne voulaient pas payer la luxury tax pour une équipe incapable de viser haut, ce que n’ont pas su faire les Celtics de l’an dernier. En l’état actuel des choses, Boston est légèrement au-dessus du seuil fixé par la NBA pour cette taxe mais devrait redescendre en coupant Donte Greene, dont le contrat n’est pas garanti pour l’an prochain. Cela ne suffira pas pour autant. On sait que les dirigeants rêvent de se séparer de Bass, Humphries et Wallace dont les contrats ne sont pas rentables, c’est pourquoi il est difficile de prédire l’allure qu’aura l’effectif en fin de saison et si des automatismes auront pu se créer.

En effet, ceux qui ont conspué la gestion de l’intersaison de Boston oublient ou ignorent que l’équipe s’est dotée d’atouts intéressants. Les choix de draft ont de la valeur car la draft est riche, mais aussi parce que Boston en possède plusieurs et s’est de fait positionné pour être actif à l’intersaison 2014. La saison risque d’être longue et pénible, mais nous garantit du spectacle sur et en-dehors du terrain : Brad Stevens aura les armes pour proposer un jeu rapide tandis qu’en coulisses, absolument aucun joueur ne sera intouchable.

Martin de @RocketsFR : Boston a des qualités mais beaucoup d’interrogations, notamment sur la capacité des joueurs clé à rester en bonne santé. Jeff Green va voir son rôle augmenter, à voir ce que ça donne. Sullinger a un dos à problèmes, Olynyk à voir. Humphries et Wallace restent deux gros contrats embarrassants, Rajon Rondo devrait redevenir bon en sorti de blessure. Une équipe irrégulière mais suffisamment bonne pour rester dans la course aux playoffs dans la (faible) conférence Est. 41-41 et un 8ème spot.

Camille de @PacersFrance : J’y ai beaucoup réfléchi, et je ne vois définitivement pas Boston accéder aux playoffs. L’effectif des Celtics 2013-14 est le moins bandant de tous depuis le dernier titre. Ça marchera probablement d’ici deux ou trois ans, mais là, la transition post-Pierce bien plus que la transition post-Garnett risque de faire un peu mal en début de saison. À mon avis, les Celtics vont donc faire un début de saison très médiocre avant de trouver un nouvel équilibre post-ASG, un peu comme les Pacers 2009-10. 35V-47D et donc pas de playoffs.

Amir de @CavsFR : En se séparant de Paul Pierce, Kevin Garnett et Doc Rivers cet été, les Celtics ont clairement entamé leur processus de reconstruction. Selon moi, on ne peut attendre de l’équipe actuelle qu’elle atteigne les playoffs la saison prochaine. Il s’agira pour eux de développer l’entente entre les joueurs qui constituent l’effectif mais surtout d’entourer le noyau dur composé de Rajon Rondo, Jeff Green et Avery Bradley. Les jeunes talents comme Jared Sullinger et Kelly Olynyk auront l’opportunité de se montrer la saison prochaine et de s’accommoder au jeu NBA.

Il s’agira cette saison d’une véritable transition pour Boston, qui verra des équipes comme Cleveland, Washington et Detroit batailler pour prendre sa place en playoffs. La franchise aux 17 titres a rajeuni, possède des jeunes joueurs talentueux, mais l’objectif est bien évidemment de redevenir compétitif aussi rapidement que possible. Cela passera sûrement par une bonne draft 2014 ainsi qu’une free agency plus que prometteuse l’an prochain.

À mes yeux, le mot d’ordre pour la saison à venir sera « développement » – aussi bien pour les joueurs que pour le staff mis en place et dirigé par Brad Stevens. C’est pourquoi je prévois 32V-50D et donc pas de playoffs.

Chris Forsberg, ESPN Boston : 29 victoires pour 53 défaites. Le mois de novembre a l’air redoutable et je ne suis pas sûr qu’il soit justifié de précipiter le retour de Rondo et de le faire jouer dès le premier match. Boston joue un nombre total ahurissant de 18 matchs au mois de novembre dont 6 back-to-backs se terminant tous à l’extérieur (à Memphis, Miami, Minnesota, San Antonio, Atlanta et Milwaukee).

Les Celtics sauront immédiatement s’ils sont capables de faire mieux ou non. Je pense qu’ils se rendront rapidement compte que la saison prochaine permettra au noyau de jeunes joueurs de continuer à progresser, d’identifier les joueurs sur qui l’équipe pourra s’appuyer à l’avenir et d’apprendre les systèmes de Brad Stevens. Mais les victoires ne seront pas faciles à obtenir, en tout cas plus aussi faciles qu’avant (souvenez vous la saison 2007-08 durant laquelle le nouveau Big Three de Boston avait remporté 26 rencontres avant même le nouvel an).

Les Celtics seront parfois compétitifs la saison prochaine et finiront entre la neuvième et la douzième place à l’Est. Il reste assez de joueurs de talent à Boston – particulièrement ce noyau de jeunes joueurs composés de Rajon Rondo, Jeff Green, Avery Bradley et Jared Sullinger – pour qu’ils puissent atteindre les 30 victoires. Mais l’incertitude concernant la date de retour de Rajon Rondo, l’entraîneur qui effectue sa première saison en NBA et un mois de novembre difficile me fait penser que cette équipe aura des difficultés en début de saison puis jouera ensuite mieux.

Nous avons demandé aux personnes présentes sur notre page Facebook comment se terminerait selon eux la saison des Celtics, voici leur avis :

Entre la 13ème et la 15ème place : 5 % des voix (1 personne sur 21)
Entre la 9ème et la 12ème place : 19 % (4 personnes)
Élimination au premier tour : 62 % (13 personnes)
Élimination en demi-finale de conférence : 14 % (3 personnes)

Joévin H. : Pour ma part, je pense que nous serons entre la 9e et la 12e place à l’Est car en envoyant ce qu’il restait du Big 3 à Brooklyn contre des contrats expirants comme celui d’Humphries, les dirigeants ont clairement montré que l’objectif des Celtics ne serait pas les playoffs. De plus, avec un effectif comme celui-ci, certes correct mais insuffisant pour espérer quoi que ce soit, un Rondo en retour de blessure, un Jeff Green qui va devoir prouver qu’il a les épaules pour devenir un leader et un joueur comme Olynyk dont nous n’avons pas encore de certitudes sur le rôle et l’importance qu’il aura dans l’équipe, il est clair que cette saison sera une période de transition entre l’ère du Big Three & de Doc Rivers et celle du renouveau avec Brad Stevens. Par ailleurs, avec la montée d’équipes comme les Cavaliers, les Pistons ou encore les Wizards, la bataille à l’Est sera plus grande et Boston fera partie de ce bloc d’équipes qui terminera aux portes des playoffs, donc entre la 9e et 12e place.

Yannick A. : Tout va dépendre du retour de Rajon Rondo. Quand on voit le calendrier de fou du premier mois de la saison, s’il est là dès le début histoire de mettre tout le monde sur les bons rails, on peut peut-être accrocher le wagon des playoffs… Par contre, quand on voit la faiblesse de la rotation au poste de meneur, ce sera plus problématique s’il devait manquer un mois ou deux. Même si Pressey a montré de belles qualités en Summer league, cela me semble quand même hasardeux de lui filer les clés de la maison verte… Je dirais playoffs mais élimination au premier tour avec Rajon, dixième place sans lui.

Xavier D. : Je dirais entre le neuvième et le douzième spot, avec une option pour le huitième, mais j’en suis pas convaincu : Rondo reviendra certainement en décembre, et la rotation qu’à a proposer Stevens pour le premier moi au poste 1 est plus qu’hasardeuse. Le poste 2 me semble le plus ancré avec Bradley qu’on sait excellent défenseur et bon shooteur, à sa position de prédilection, soit arrière (et non plus meneur !). Sans oublier Brooks, ultra prometteur et un peu trop dans l’ombre de Joe Johnson aux Nets. Si Rondo revenait assez rapidement soulager la rotation au poste de meneur de jeu, on aurait une ligne extérieure pas mal du tout, jeune et athlétique. Ensuite, on a Green qui doit s’affirmer et monter qu’il peut porter la maison avec Rajon, mais je le pense capable de ça. Reste à savoir s’il sera utilisé en 3 ou si Brad le décalera en 4, poste le plus fourni puisqu’on a Wallace, Humphries, Olynyk, Bass, et Sullinger ! En décalant Humphries en 5 de temps en temps pour soulager Faverani, Sullinger et Bass ont déjà montré de belles choses […], Olynyk reste un Pick 13 de draft, donc il devrait donner des trucs intéressants, à l’image de sa Summer League !

[polldaddy poll=7353026]

Qui sera le pivot titulaire ?

Elian : Hum, difficile question. Pour le coup, il n’y a vraiment pas de choix évident et je dirais Kelly Olynyk, uniquement par élimination. En effet, même si  c’est à la base un ailier fort, sa taille joue pour lui (2m13), et il a montré lors de la dernière Summer League qu’il possédait quelques moves dos au panier dans son arsenal, même si cela ne reste que de la Summer League. Mon deuxième choix se porterait sur Kris Humphries, mais bizarrement je ne le vois pas tout donner pour Boston, et ce malgré son contrat expirant. Brandon Bass et Jared Sullinger sont tous deux définitivement trop undersized pour pouvoir être titulaires à ce poste (même si Sullinger en 5 peut être une bonne option pour jouer en « small ball » sur de courtes durées) et Faverani ne sera certainement pas propulsé titulaire dès son arrivée en NBA.

Léo : Selon moi, le pivot titulaire sera Sullinger pour une quinzaine de minutes, puis Faverani puis Humphries, ce dernier n’ayant jamais joué pivot de sa carrière. L’embouteillage est tel au poste 4 que certains joueurs devront se décaler au poste 5. Pourquoi Sullinger ? Premièrement parce que l’équipe voit Olynyk comme un poste 4 dont le jeu en périphérie complète bien celui de Sullinger qui joue proche du cercle, deuxièmement car l’équipe compte donner un rôle important à Humphries – qui sera dans sa dernière année de contrat et qui devra donc donner le meilleur de lui-même pour espérer en signer un autre l’an prochain. Cependant, Olynyk étant rookie et Sullinger se remettant d’une opération cruciale, on peut penser que Boston jouera également la carte de la patience avec eux. Par ailleurs, je pense que leur duo ne peut fonctionner sur la durée qu’avec un poste 3 athlétique à leurs côtés sachant défendre pour venir en aide. Et je doute que ce soit Green, car on lui demandera déjà énormément en attaque.

Chris Forsberg, ESPN Boston : Il se pourrait très bien que Olynyk ou Faverani deviennent titulaires en cours de saison, mais je pense que Humphries sera le pivot titulaire en début de saison. On ne paye pas un joueur 12 millions de dollars pour le mettre sur le banc. Boston serait bien servi si Humphries faisait à nouveau augmenter sa valeur après une année en baisse à Brooklyn, ce qui permettrait aux Celtics d’avoir la possibilité d’effectuer un transfert au cours de la saison (les prétendants au titre pourraient être intéressés par un joueur affichant un double-double de moyenne si Humphries peut retrouver son niveau de jeu. Boston a bien entendu tout intérêt à donner du temps de jeu aux jeunes joueurs qui constitueront le noyau de l’équipe à l’avenir (Sullinger, Olynyk, Faverani), mais donner du temps de jeu à Humphries pourrait également aider l’équipe sur le long terme.

Nous avons posé la question aux personnes présentes sur notre page , voici leur avis :

Kris Humphries : 57 % (8 personnes sur 14)
Jared Sullinger : 14 % (2 personnes)
Brandon Bass : 7 % (1 personne)
Kelly Olynyk : 21 % (3 personnes)

Pol Tergeist S. : Vitor Faverani ne peut pas prétendre à plus qu’un rôle en sortie de banc. Brandon Bass n’a absolument pas le profil d’un 5, et il est donc à éliminer automatiquement. De plus, Ainge a annoncé qu’il envisageait de transférer Wallace, Humphries et Bass. Il resterait donc Sullinger qui me semble trop petit mais qui a de la masse pour s’imposer. Cependant, ce dernier revient d’une blessure au dos. Pour moi, donc, Olynyk qui est un espoir et qui a montré de bonnes choses en Summer League, sera pivot titulaire grâce à ses 2m13 sauf si Humphries n’est pas échangé.

Simon A. : Bass est, dans la raquette, le joueur le plus polyvalent et le plus équilibré (attaque/défense/rebond). Malgré sa petite taille, il peut tenir une place de pivot sur un match (à la manière d’un Boris Diaw sur certaines séquences) mais sa vraie place reste le poste 4. L’année prochaine, on va avoir le droit à un cinq qui va sûrement évoluer (surtout dans la raquette) selon les adversaires. De la taille avec Olynyk et, dans une moindre mesure, Faverani quand il en faut sinon principalement small ball. Si le dos de Sullinger va bien, une raquette Sullinger – Bass peut faire l’affaire.

[polldaddy poll=7353020]

Article rédigé par Elian Kuhn et Léo Hurlin.

Crédit photo : Baxter Holmes, Boston Globe. 

5 Comments on “Prévisions pour la saison 2013-14 : quel sera le bilan des Celtics ? Qui sera le pivot titulaire ?”

  1. Article très intéressant !
    Il est vrai que la situation actuelle chez les Celtes me donne pas mal de questions auxquelles je n'arrive pas à répondre…

    D'abord la prévision du bilan. Une question que certains trouveront simple à résoudre. Seulement je n'arrive pas à imaginer quelle saison réaliseront les Celtics l'an prochain… Seront-ils entre la 9ème et la 12ème place? (Ils ne peuvent pas arriver plus bas sachant que les 76ers, les Bobcats et le Magic sont encore très faibles pour le moment).
    Ou réussiront-ils à arracher une place pour les Playoffs? Si oui, jusqu'où iront-ils?

    Ensuite, le roster actuel me laisse assez perplexe… Je trouve que l'équipe n'est pas homogène.. Manque de joueur pouvant évoluer sur le poste 1, Surcharge sur le poste 2.. (Bradley, Brooks, Crawford et Lee c'est beaucoup trop..). Mais surtout, Boston ne possède toujours un vrai pivot !!
    Et c'est ça le plus gros problème à mes yeux !! Il y également trop de 4 undersized dans cette équipe à part Olynyk (qui est très grand mais qui est beaucoup trop frêle pour jouer 5 en NBA).. Sullinger, Bass et dans une moindre mesure Humphries (qui est tout de même légèrement plus grand que les autres) c'est très petit et plutôt faible en défense..
    Autant dire que le secteur intérieur est le talon d'Achille des Celtics 2013-2014.. Et les équipes adverses vont pouvoir s'en donner à coeur joie à l'intérieur (gruyère time ^^). Surtout contre les Pacers, les Bulls ou les Nets..

    Voila, je sais que mon commentaire est très long mais j'ai toujours eu une affection particulière pour cette équipe (après le Magic bien sûr^^) et la voir dans cette situation me dérange un peu même si je reconnais que je suis surtout déçu pour Rondo en fait..

    En tout cas très bon blog ! 🙂

    1. Merci !

      Le front office a conscience de ces chantiers et a parlé de réduire les embouteillages aux postes 2 et 4. On sait de sources sûres que Wallace, Humphries et Bass sont les joueurs dont Boston rêve de se séparer, et ça n'arrivera peut-être qu'en février (transfert avec les TDD et un jeune ou deux contre quelque chose de mieux si leur valeur est revue à la hausse ? Contrats à expiration plus proche ?).

  2. Yo les Greenders,

    Ces derniers temps, lors de mes visites sur les différents sites/blogs Celtics, je vois fleurir les articles sur les prévisions de bilans de la Green Army cette saison. Je veux bien comprendre le fait que nous sommes tous excités de voir nos jeunes pouces à l'oeuvre mais je trouve ça précipité et un peu trop spéculatif à mon goût vu l'état actuel du chantier sur le bureau de Danny Ainge.

    Déjà, attendons sagement le 12 septembre (date où les Wallace, Humphries, Brooks seront de nouveaux transférables) afin d'assister au(x) derniers mouvement(s) des C's sur le trade market. Car soyons lucide camarades, pour le moment que ce soit par rapport à l'équilibre de l'équipe (trop de postes 2 et 4, aucun pivot) ou que ce soit sur le point de vue financier (dégager la masse salariale pour la grosse FA de l'année prochaine), le trade PP/KG/Terry est un échec. Il est donc plus que probable que notre GM ne laisse la situation telle quelle à partir de cette date. J'ai confiance !

    En tout cas, la saison risque d'être compliquée (mais intéressante) sportivement, cela dit le gros point positif de cette année sera la mise en valeur de nos jeunes (Bradley, Sully, Olynyk, Brooks, Crawford, Green) sur toute la saison qui ne peut qu'être bonifique pour la future session de trades avec très probablement une grosse revalorisation commerciale pour certains.

    Pour finir, si dès cette année DA fait encore des efforts sur l'effectif et la masse salariale, j'ai envie de dire à tout les supporters de la maison Verte : rendez-vous à la saison 2014-2015 avec des Celtics ultra compétitif.

    PS : Bravo messieurs pour votre blog et votre page facebook, c'est avec plaisir que je viens vous voir quotidiennement.

    1. Merci beaucoup !

      Par contre, je ne comprends pas en quoi le transfert de Pierce et cie est un échec ?

  3. Salut 6zygy,

    ce que je voulais dire concernant l'échange PP & co, c'est que ce seul trade ne réglera pas (ou trop peu) les problèmes des C's. Les contrats de Wallace et Humphries, meme si je pense que ce dernier ne sera pas trade, sont quasiment impossible de s'en détacher sans être perdant (rajout de TD, package avec l'un de nos jeunes, trade du type 1 pour 2 étant déjà 15 dans l'effectif). Cela dit, si Ainge arrive à trade Wallace sans grosse perte dans l'effectif et en réussissant à alléger la masse salariale le trade PP & co deviendrait à ce moment là une franche réussite en prévision de la FA 2014/2015.

    Cependant ce possible trade ne régle pas ( sauf si package) le problème de surnombre des 2 et 4 dans l'équipe. Heureusement que Bass, Brooks et Crawford restent malgrès tout de bons billets d'échanges, ce qui me laisse optimiste pour les deux trois derniers mouvements que DA va nous proposer pour rééquilibrer le tout.

    Bref il y a encore boulot 😉

Comments are closed.