Kris Humphries : « Je suis excité à l’idée de jouer avec Rajon Rondo »

Si Kris Humphries n’a pas beaucoup fait parler de lui cet été, c’est parce qu’il a préféré passer son temps à travailler. Beaucoup travailler. Il a en effet passé plus d’un mois à Los Angeles afin de s’entraîner dans les installations des Clippers, notamment aux côtés de Blake Griffin, David Lee, James Harden, Carmelo Anthony, Kyrie Irving, DeMar DeRozan, DeAndre Jordan, Metta World Peace, Darren Collison et Matt Barnes, entre autres.

L’ancien Net s’est plus entraîné que d’habitude cet été à cause d’une saison moyenne l’an passé avec Brooklyn sur un plan individuel mais également parce qu’il est impatient de jouer avec sa nouvelle équipe. Et plus particulièrement avec Rajon Rondo.

« Je ne savais pas si j’allais rester à Brooklyn ou non. J’étais un peu surpris par le transfert, mais en même temps j’allais jouer avec Rajon Rondo. C’est un All-Star et il a déjà gagné le titre, entre autres. Je suis excité car c’est un gars qui peut jouer à un rythme élevé pendant toute une rencontre. C’est un excellent passeur, que ce soit en contre-attaque ou sur demi-terrain. J’espère qu’il reviendra aussi vite que possible. »

« On a beaucoup parlé avec l’entraineur Brad Stevens, et il veut que nous jouions à un rythme élevé et que nous courions. Donc j’y suis préparé. Je pense que cela sera bien pour tout le monde. On a beaucoup de jeunes joueurs, donc je pense que cela nous permettra d’être compétitifs lors de chaque rencontre. »

Kris Humphries en a également profité pour travailler sur son tir avec Phil Weber, ancien assistant de Mike d’Antoni aux Suns et aux Knicks ayant déjà notamment travaillé avec Paul Pierce et Kobe Bryant. Un travail qui n’a pu que lui être profitable étant donné que l’ailier-fort ne tirait qu’à 34,9 % l’an passé. Weber ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur l’éthique de travail du néo-Celtic.

 « Je n’ai jamais vu quelqu’un travailler aussi dur. Il est dans une forme incroyable. Il n’a pas arrêté de travailler et, après cinq semaines de dur travail, il a réussi 15 tirs consécutifs en tête de raquette et 10 tirs consécutifs à trois points dans le coin lors du dernier entraînement avant qu’il ne rentre à Minnesota. Kris est en train de changer son jeu et il commence à prendre confiance en lui. Il jouait vraiment bien à Los Angeles. Je suis allé le voir jouer un jour et il semblait en pleine forme. »

Si vous doutez encore de sa motivation, sachez qu’il déjà emménagé dans son nouveau domicile à Boston le week-end dernier et qu’il n’a jamais commencé à s’entraîner avec son équipe aussi tôt.

 « C’était compliqué l’année dernière, il y a eu des hauts et des bas. Parfois cela ne fonctionne pas, c’est comme ça. Je suis dans une situation différente maintenant. Je suis motivé et prêt à tout donner. C’est amusant parce que je ne pensais pas que je jouerais un jour à Boston, mais cela va être excitant de jouer avec ces gars. On va essayer de montrer que nous pouvons être compétitifs lors de chaque rencontre. Cela me motive beaucoup de voir qu’on ne nous pense pas capable de bien figurer. »

« Je ne veux pas tanker. Je sais que Danny Ainge a affirmé que nous n’allions pas tanker, et je suis sûr que Brad Stevens n’est pas venu pour ça. Nous voulons être compétitifs et tout donner lors de chaque rencontre. Nous voulons gagner des matchs et continuer à progresser, et cela commence dès le camp d’entrainement. »

Article écrit par Elian Kuhn, source : ESPN Boston