Gerald Wallace : « Je suis content d’être à Boston »

Personne n’avait entendu parler de Gerald Wallace depuis le jour du transfert, pas même Danny Ainge, le GM des Celtics. L’ancien Net était donc très attendu au moment du Media Day lundi dernier. Mais qu’a-t-il donc fait pendant tout ce temps ?

« J’ai passé du temps avec ma famille, j’en ai profité. Personne n’aime être transféré, donc j’ai été surpris et choqué. »

Mais ce silence ne veut pas pour autant dire qu’il n’est pas heureux d’être à Boston.

« Je pense que la plupart des gens ont déduit de ce silence que je ne voulais pas venir. C’est loin d’être vrai. Le truc, c’est que je suis en NBA depuis 13 ans et j’ai été transféré trois fois au cours des 3 ou 4 dernières années. Ce transfert m’a pris par surprise, je ne m’y attendais pas. Je ne savais rien de tout ça. Ce n’est pas comme si mon agent m’avait dit que j’allais peut-être être transféré ou quelque chose comme ça. En gros, j’étais chez moi avec des amis et de la famille, on jouait aux cartes en attendant la draft NBA et bam, c’est apparu à l’écran. Je ne sais rien de ce qu’il s’est passé. J’ai été surpris et choqué. Dans ce genre de situation, on se demande un peu ce qu’il s’est passé. Est-ce que je serais resté si j’avais mieux fait quelque chose ? »

Au final, il est même heureux d’être dans la ville des Celtics… qui est également celle des Red Sox (MLB) et des Patriots (NFL).

« En fait, je suis content d’être à Boston. J’ai toujours aimé venir ici. De plus, je suis un fan des Red Sox et des Patriots, donc je suis proche de mes équipes favorites. Je suis content d’être ici, et je veux rester. C’est toujours difficile de rejoindre une nouvelle équipe quand on est en NBA depuis 13 ans, surtout lorsque cette dernière commence un processus de reconstruction. Mais je pense que cela va être stimulant pour moi de tenter de rendre meilleure cette équipe, comme je l’ai fait à Charlotte, en aidant mes coéquipiers en faisant tout pour aller le plus loin possible. »

Cependant, lorsqu’on lui demande comment il envisage le fait d’être l’un des joueurs les plus âgés (31 ans) de l’équipe, sa réponse est plus mesurée.

« C’est très difficile. Après 13 ans en NBA, personne ne veut rejoindre une équipe qui débute un processus de reconstruction. Lorsqu’on est un vétéran, le but est en quelque sorte de finir sa carrière sur un titre. En même temps, je suis heureux. Je suis heureux d’être un Celtic, je vais prendre du plaisir ici, je vais prendre du plaisir à jouer avec les joueurs plus jeunes de l’équipe. Si nous pouvons nous améliorer – comme j’ai dit aux gars, je voudrais un titre. C’est ce que je voudrais avant de terminer ma carrière. Mais ma vie n’est pas basée sur les titres. Je veux principalement réussir ma carrière, m’amuser, prendre du plaisir à jouer et finir sur une note positive. Donc si je peux contribuer à construire cette équipe, à l’améliorer et à nous mener à la lutte aux playoffs et à aller le plus loin possible, j’ai le sentiment que je serai plus heureux que si j’avais uniquement gagné un titre. »

Le problème, c’est que ce n’est pas sûr qu’il reste suffisamment longtemps un Celtic pour qu’il ait le temps d’améliorer l’équipe de Brad Stevens. Mais ça, c’est Danny Ainge qui décide.

Par Elian Kuhn, d’après l’article de ESPN Boston « Wallace said trade ‘shocked’ him«