Programme de la semaine n°10 : la semaine des absents

Après une semaine au calme, suivie d’un match où les Celtics ont eu quelques difficultés à battre les Cavaliers (103-100), Boston commence un mois infernal par une semaine marquée par quelques absences de marque.

Al Horford, Derrick Rose, Russell Westbrook, peut-être Luol Deng et Eric Gordon, et bien évidemment Rajon Rondo.

Voici donc à quoi ressembleront les matchs de cette semaine :

 

Match 31 : Mardi 31 décembre à 13h (18h en France) contre Atlanta Hawks

Lors du premier face-à-face cette saison, les Celtics l’avaient emporté grâce au collectif. Les joueurs du cinq de départ avaient tous inscrit entre 12 et 17 points. Le meilleur marqueur du match était cependant du côté d’Atlanta avec les 18 points d’Al Horford. Mais voilà, lors de la sublime victoire après double-prolongations à Cleveland des Hawks il y a quelques jours, le pivot d’Atlanta est sorti sur blessure. Victime d’une déchirure des muscles pectoraux, sa saison est terminée.

Depuis, les faucons ont disputé deux rencontres. Une autre victoire à l’arraché après prolongation face à Charlotte, puis une défaite plus inquiétante sur le parquet du Magic d’Orlando. La raquette d’Atlanta était très complémentaire. Maintenant Paul Millsap se retrouve un peu esseulé. Parfois ça ne pose pas de problème (33 points face aux Bobcats), parfois la défense profite de n’avoir plus qu’une seule véritable menace dans la raquette (4/14 à Orlando).

Il est encore trop tôt pour dire à quel point l’absence d’Horford sera préjudiciable pour les Hawks, mais cela semble clairement affaiblir l’équipe d’Atlanta.

 

Match 32 : Jeudi 02 janvier à 20h (02h en France) @ Chicago Bulls

Chicago n’est pas dans une bonne passe. Avec 6 victoires seulement sur les 20 derniers matchs, les Bulls souffrent énormément des différentes absences de leurs stars. Avec Derrick Rose sur le flanc, et Luol Deng incertain, ce sont les deux meilleurs marqueurs de l’équipe qui font défaut. D.J. Augustin est bien arrivé pour offrir une alternative à la mène, mais cela ne fait pas tout, et les Bulls possèdent la pire attaque de la ligue (ils n’ont dépassé les 100 points qu’à cinq reprises cette année).

Néanmoins, Chicago reste fidèle à ses principes avec la 2ème meilleure défense de NBA (93,1 points encaissés par match). Ce chiffre tombe même sous les 90 points encaissés en moyenne dans leur salle du United Center. Il faudra donc s’attendre à ce qu’ils défendent chèrement leur peau.

C’est d’ailleurs ce qu’ils ont fait hier soir à Memphis en allant gagner 95 à 91. Jimmy Butler s’est montré très agressif. Cela fait désormais 3 victoires sur les 4 derniers matchs, et peut-être ont-ils enfin digérer la nouvelle absence de Derrick Rose. Face aux Celtics, il faudra se méfier du trio d’intérieurs Noah – Boozer – Gibson.

 

Match 33 : Vendredi 03 janvier à 19h30 (01h30 en France) contre New Orleans Pelicans

Les Pelicans ne sont plus une équipe à prendre à la légère, Anthony Davis a fait d’incroyables progrès cette saison (19,1 points,  10,4 rebonds, 3,1 contres, 1,5 interceptions par match) et l’équipe s’est bien renforcée à l’inter-saison avec les venues de Jrue Holiday et de Tyreke Evans. Le premier mène parfaitement l’équipe quand le second apporte beaucoup en sortie de banc.

Avec un bilan de 14 victoires et 15 défaites, NOLA n’a pas à rougir au sein d’une conférence Ouest extrêmement dense. Deux chiffres qui peuvent intéresser les Celtics avant la rencontre de vendredi :

  • 7-2 : C’est le bilan des Pelicans contre des équipes de la conférence Est (même s’ils n’ont pour le moment affronter que les Pacers comme équipe mieux classée que les Celtics, et qu’ils avaient logiquement perdu).
  • 5-10 : C’est le bilan de ces même Pelicans à l’extérieur. Moins à l’aise loin de leurs bases, New Orleans possède un différentiel moyen de -5 points (versus +6 à domicile) et encaisse plus de 106 points en moyenne !

Attention à cette équipe capable comme hier soir de s’imposer face à Portland, ce qui n’est pas chose aisée cette année. D’autant plus que les Celtics enchaineront leur deuxième match d’un back-to-back quand les hommes de la Nouvelle-Orléans auront eu droit à un jour de repos.

 

Match 34 : Dimanche 05 janvier à 19h (01h en France) @ Oklahoma City Thunder

20 victoires sur les 22 derniers matchs. Une seule défaite à domicile (face aux Raptors 2.0). 3ème attaque de la ligue et 7ème meilleure défense. Un différentiel moyen à domicile de +11. Voilà pour le tableau qui fait très peur.

Alors certes la blessure de Russell Westbrook est une sérieuse ombre à ce tableau, mais Kevin Durant actuel meilleur marqueur de la NBA a encore franchi un palier. 28.5 points, 8.3 rebonds,  4.8 passes, 1.5 interceptions et 0,9 contre par match ! De plus Jeremy Lamb et Reggie Jackson ont pleinement trouvé leurs places dans la rotation de Scott Brooks.

Pas étonnant donc qu’OKC possède le meilleur bilan de toute la ligue. La seule « bonne » nouvelle pour les Celtics, c’est qu’ils auront eu un jour de repos quand le Thunder enchainera son deuxième match en deux jours.

 

Pronostic :

Sans Al Horford, et avec les jambes peut-être un peu lourdes avec 3 prolongations jouées sur les 3 derniers matchs, je pense que les Celtics peuvent l’emporter face à Atlanta ce soir. Face à Chicago, c’est un match face à un adversaire direct pour les play-offs (même s’il est très difficile aujourd’hui de déterminer quelle équipe à l’Est a vraiment envie d’y aller). Chicago semble aller un peu mieux, j’avoue que j’ai du mal à pronostiquer ce match mais je vais donner l’avantage à l’équipe qui joue à domicile donc je donne victoire Chicago.

Le match face à New Orleans sera également très intéressant. Pour moi le nombre trop important de menaces adverses (Holiday, Anderson, Davis, Evans) et le fait de jouer en back-to-back désavantageront trop les Celtics pour espérer l’emporter. Enfin, OKC est sur une autre planète que Boston, tout autre résultat qu’une lourde défaite serait déjà un petit exploit.

Je fais les calculs, ça fait donc 1-3 sur la semaine. J’espère que les joueurs me feront mentir sur le terrain ! A vos pronostics !

 

Par Louis Jullien