Programme de la semaine n°11 : Cap sur l’Ouest !

Les Celtics sortent d’une semaine à 4 défaites pour 0 victoires. Et vu le programme de celle qui arrive, pas certain qu’ils s’en sortent mieux !

Le thème de cette semaine est donc le voyage, puisque Boston jouera quatre fois à l’extérieur. Tous les matchs se tiendront chez des équipes de la conférence Ouest, en deux back-to-back. Faut-il le rappeler, les Celtics ont démarré ce road-trip par une défaite 96-119 sur le terrain du Thunder dans un match où l’adresse à 3 points (11/23) a quelque peu retarder l’échéance, mais la défense était bien trop passive face aux multiples menaces adverses.

Courtney Lee est envoyé à Memphis en échange de Jerryd Bayless et il faudra également voir si cela change quelque chose à la rotation de Brad Stevens.

 

Match 35 : Mardi 07 janvier à 21h (03h en France) @ Denver Nuggets

Lee ne joue plus pour les Celtics, et Miller ne sera peut-être plus un joueur des Nuggets très longtemps.
Lee ne joue plus pour les Celtics, et Miller ne sera peut-être plus un joueur des Nuggets très longtemps.

Peut-être le match le plus abordable. En tout cas, les Nuggets sont les moins bien classés des quatre adversaires cette semaine, occupant la neuvième place à l’Ouest, à une victoire d’un bilan à l’équilibre.

Denver va mieux. Du moins la série noire a pris fin. Après 8 défaites consécutives (mais beaucoup face à de grosses écuries, seule la défaite à domicile face aux 76ers fait tâche), les Nuggets ont renoué avec la victoire. D’abord à domicile face aux Grizzlies, puis grâce à un carton offensif (135 points !) au Staples Center face aux Lakers.

Attention donc, Ty Lawson et compagnie ont la gâchette facile ces derniers temps, et on a vu face à OKC que la défense pouvait prendre l’eau de temps en temps. Il faudra faire d’autant plus attention que le Pepsi Center de Denver ne réussit pas trop en général aux joueurs des Celtics. Une seule victoire sur les neuf derniers déplacements dans cette salle si spéciale, où l’altitude pose souvent problème aux visiteurs. Cependant, la forteresse est beaucoup moins bien protégée ces derniers temps. Le bilan des Nuggets à domicile cette année est de 8-8 là où l’année dernière ils n’y avaient perdu qu’à 3 reprises sur toute la saison !

Le challenge est de taille mais pas insurmontable, il faudra pour cela retrouver la recette qui avait fonctionné au TD Garden. Un premier quart-temps de feu (39-15) et limiter les Nuggets sous les 100 points.

 

Match 36 : Mercredi 08 janvier à 22h30 (04h30 en France) @ Los Angeles Clippers

Brad Stevens ferait donc du mimétisme ?
Brad Stevens ferait donc du mimétisme ?

Au revoir les rocheuses et bonjour Hollywood ! Au tour des Celtics de visiter le Staples Center mais cette fois-ci pour y retrouver Doc Rivers. Pas d’enveloppe cachée dans le faux plafond des vestiaires visiteurs cette fois-ci, le Doc a déménagé pour le vestiaire de l’équipe qui reçoit.

Les Clippers en temps normal, ce serait tout bonnement mission impossible pour les Celtics. Mais voilà, Chris Paul a rejoint l’infirmerie, et sans son maitre à jouer, l’équipe n’est plus la même. (ça me rappelle une situation familière…) Les Clipps restent trois échelons au dessus de Boston, mais ne sont pas à l’abri d’un jour sans. Néanmoins, ils auront eu un jour de repos, et ça pourrait compter en fin de match, car les C’s vont très certainement courir à Denver la veille.

Malgré l’absence de leur leader, le secteur intérieur des Clippers reste toujours aussi impressionnant dans le cinq de départ avec le Blake Griffin qui a élargi sa palette offensive cette année et DeAndre Jordan qui reste une menace au contre et un bon marsupilami en attaque. On a pu voir hier que quand le sérieux en défense n’est pas là, même Kendrick Perkins devient un formidable attaquant !

Alors certes, ils ont perdu trois de leurs quatre derniers matchs, mais perdre à l’extérieur face aux Warrios, Blazers et Spurs, ce n’est pas non plus une véritable contre-performance. Ils vont jouer trois rencontres à domicile avant de partir sur la conférence Est pour un long road-trip (7 matchs).

 

Match 37 : Vendredi 10 janvier à 22h30 (04h30 en France) @ Golden State Warriors

Les Warriors jouent vite, à l'image de leur star Stephen Curry.
Les Warriors jouent vite, à l’image de leur star Stephen Curry.

Les Warriors eux sont en plein dedans. Ils ont déjà disputé 5 de leurs 7 matchs à l’Est, bilan : 5 victoires dont une prestigieuse sur le terrain du Heat de Miami. Mieux encore, cela fait neuf rencontres qu’ils n’ont plus perdu. On dit souvent que ce sont lors des longs road-trips que les équipes se forgent. Ces Warriors là sont en acier trempé.

Avant de parler du duo d’arrière de folie, il faut aussi féliciter David Lee qui en impose ! Toujours plus mobile, toujours bien placé, il profite largement des espaces créés par ses coéquipiers pour punir sous les panneaux. D’ailleurs la NBA ne s’est pas trompée, et David Lee a été élu joueur de la semaine à l’Ouest, rien que ça.

Puis il y a les deux pistoleros : Stephen Curry et Klay Thompson. Ces deux compères sont bien partis pour totaliser chacun plus de 200 3-pts sur la saison. Un seul duo avait réussi cette performance jusque là : Paul Pierce et Antoine Walker lors de la saison 2001-02 (merci Elian pour cette stat). Et c’est bien le problème avec ces Warriors, c’est qu’ils sont deux à artiller longue distance. Quand l’un s’essoufle (et c’est rare), c’est l’autre qui prend le relai. Et si vraiment ça coince, Andre Iguodala et Harrison Barnes sont eux aussi au dessus des 40% de loin.

Mais pas de panique, on joue vendredi ! C’est le seul jour de la semaine où les Warriors ont un bilan négatif (2 victoires et 5 défaites) ! Bon ok, parmi ces 5 défaites il y a San Antonio, OKC et deux fois Houston, mais j’ai pas grand chose pour garder un semblant d’optimisme.

 

Match 38 : Samedi 11 janvier à 22h (04h en France) @ Portland TrailBlazers

Les Celtics n'avaient pas trouvé la solution à domicile face à LaMarcus Aldridge.
Les Celtics n’avaient pas trouvé la solution à domicile face à LaMarcus Aldridge.

Quoi de mieux le lendemain d’un match à Golden State que de rendre visite à Portland ? Après tout la meilleure attaque de la ligue (plus de 108 points par rencontres) n’aura eu que deux jours de repos avant ce match. Pas de panique donc.

Néanmoins Portland n’est pas forcément dans sa forme optimale ces derniers temps, et sort notamment d’une semaine mi-figue, mi-raisin. Cela-dit le Moda Center (le Rose Garden ça sonnait quand même tellement mieux) n’est pas une place facile à prendre, les Blazers n’y ont perdu que quatre fois cette saison.

La plus grande menace vient bien évidemment de LaMarcus Aldridge qui évolue à un niveau All-Star cette saison. En novembre dernier, il avait déjà fait très mal aux Celtics avec 27 points et 12 rebonds. Le reste de l’équipe est très souvent au niveau également, et tout comme Golden State, cette équipe peut se transformer en une machine à 3-pts avec Mo Williams, Nico Batum, Wesley Matthews ou Damian Liliard à la baguette.

Surtout, Boston a du mal à remporter ses back-to-backs, avec seulement deux victoires sur les 9 occasions cette saison. Pas certain que ce match améliore cette statistique.

 

Pronostic : Je l’avais déjà évoqué sur mon billet précédent, mais je ne vois pas les Celtics remporter le moindre match cette semaine. Si je devais miser sur une toute petite victoire ce serait le premier face aux Nuggets, le reste me parait hors de portée. L’intégration de Bayless en sortie de banc ne se fera pas du jour au lendemain. Néanmoins c’est dans la douleur qu’on apprend, et j’espère que les Celtics ne lâcheront pas les matchs dès le premier quart. Il y a moyen d’aller les titiller quand même. D’ailleurs les 76ers ont gagné dernièrement à Denver, et surtout sur le terrain des Blazers ! 

Êtes-vous du même avis que moi, ou bien pensez-vous que les Celtics soient capable de créer la surprise cette semaine ?