Jerryd Bayless peut aider Boston

Fraîchement acquis, le meneur Jerryd Bayless va jouer son premier match à domicile avec les Celtics de Boston lundi soir, face à Houston.
Il a montré des signes encourageants durant ses 4 premiers matchs sous le maillot vert, et les premières conclusions montrent qu’il peut tout à fait convenir au rôle dont Boston a besoin en sortie de banc.

Les Celtics ont reçu le joueur de 25 ans, 11ème choix de la draft 2008, la semaine dernière grâce un échange incluant trois équipes qui a envoyé Courtney Lee à Memphis.

Le principal intérêt pour Boston était de se séparer des deux ans et des 10 millions de dollars de contrat de Lee après cette saison, ce qui offre à l’équipe une meilleure flexibilité dans son processus de reconstruction.
Mais ce qui a été un peu perdu de vue, en se concentrant autant sur l’aspect financier, est que Jerryd Bayless est un joueur que les Celtics apprécient depuis quelques temps et pensent qu’il pourrait, éventuellement, faire partie de leur futur, malgré son contrat expirant.

Il n’y a aucun doute que Lee réalisait une excellente saison individuelle, atteignant même ses meilleurs pourcentages en carrière. Cependant, les statistiques montraient que le banc n’arrivait pas à se développer correctement lorsque Courtney Lee était sur le parquet. Et alors que l’équipe prépare Jordan Crawford à un rôle de remplaçant avec le retour imminent de Rajon Rondo, le contrat de Lee devenait assez superflu.

lee bayless

Depuis qu’il a rejoint les verts de Boston, Bayless a réalisé 17 passes décisives. En comparaison, Lee, c’est 16 passes décisives en décembre.
Cette statistique est d’autant plus impressionnante en considérant que l’équipe lui a probablement donné un petit échantillon du playbook et lui a demandé immédiatement de diriger l’attaque de la deuxième unité.

Bayless n’a pas été parfait, mais on a pu apercevoir comment il peut guider la seconde unité des Celtics. Lorsque Crawford va devoir rejoindre le groupe des remplaçants, cela va offrir à Boston deux créateurs de jeu mais qui ont aussi le potentiel de scorer lorsqu’ils sont dans un bon soir.

Crawford et Bayless ont tous les deux distribué six passes décisives lors du dernier match (et… dernière défaite) du road-trip face aux Blazers de Portland.
Bayless est toujours en phase de connaissance de ses coéquipiers mais il a effectué un bon travail en distribuant la balle à Sullinger et Bradley dans leurs spots préférés. Ce n’est jamais facile de rejoindre une équipe en cours de saison, mais Bayless ne semblait pas submergé avec sa nouvelle équipe.

Bayless a eu beaucoup de mal à défendre individuellement avec Memphis cette saison. Selon des statistiques défensives (via Synergy Sports), il était l’un des défenseurs les moins efficaces. Mais si l’on a bien retenu quelque chose à propos de Brad Stevens jusqu’ici, c’est que la défense est une priorité, surtout pour les remplaçants.

Bayless

En parallèle avec le retour de Rondo, l’arrivée de l’ancien Grizzlies va diminuer le temps de jeu du rookie Phil Pressey, qui a été listé DNP (Did Not Play) contre Golden State mais qui a joué 11 minutes contre Portland. On peut se demander si les Celtics vont envisager d’envoyer Pressey en D-League afin qu’il améliore sa confiance et son shoot.
C’est un défenseur de qualité et a le potentiel d’être une bonne option à moindre coût pour l’équipe. Wait and see.

Pendant ce temps, Bayless rejoint sa cinquième équipe en six saisons, une carrière similaire à celle de Courtney Lee. Lorsqu’il a rejoint l’équipe, Jerryd a affirmé qu’il voulait établir des liens avec une équipe.
Malgré son contrat expirant, Boston aura une chance de retenir Bayless cet été. À un prix abordable, il pourrait être un remplaçant de qualité.

Lorsque Bayless va fouler le parquet du TD Garden contre les Rockets, lundi soir, il va probablement recevoir un accueil chaleureux de la part des fans de sa nouvelle franchise.
Son jeu va simplement déterminer pour combien de temps ils vont continuer de l’encourager.
Article écrit par Maximilien Clement, inspiré de l’article de Chris Forsberg d’ESPN : « Jerryd Bayless can help »