Les Celtics prennent l’eau de loin

Fin novembre, après à peine un mois de compétition, les Celtics avaient la meilleure défense de la ligue sur les artilleurs adverses. Avec seulement 31,9% de réussite derrière l’arc, les adversaires des Celtics n’arrivaient pas à trouver la solution :

Celtics defense

Ou plutôt si, la solution était toute trouvée : ne pas tirer de loin et profiter des pertes de balles celtes pour inscrire des points faciles. Avec seulement 16,2 tentatives par match, les adversaires avaient compris que la solution était ailleurs.

« Je crois que nous faisons du bon boulot pour identifier les joueurs adroits, et on défend ainsi mieux sur eux, y compris derrière la ligne à 3-pts » analysait Brad Stevens à ce moment là.

Mais depuis quelques temps, la défense des Celtics à 3 points ressemble davantage à une journée portes-ouvertes qu’à un coffre-fort. Alors certes, le road-trip à l’Ouest a fait très mal aux statistiques. Les Nuggets, les Blazers, le Thunder et les Warriors font partie des attaques les plus performantes de la ligue, mais même des Lakers pourtant privés de nombreux cadres ont trouvé la mire de loin : 60% !!

Marshall

Les pourcentages adverses au fil de la saison le démontrent, les adversaires sont plus adroits tout en utilisant de plus en plus le tir de loin :

  • Matchs 1 à 10 : 30,1% (15,6 tentatives par match)
  • Matchs 11 à 20 : 35,3% (17,3 tentatives par match)
  • Matchs 21 à 30 : 35,5% (19,7 tentatives par match)
  • Matchs 31 à 41 : 38,3%  (21,8 tentatives par match)

Le tir à trois points est de plus en plus utilisé aujourd’hui en NBA. Les Celtics n’ont pas brillé collectivement dans ce domaine récemment et la saison actuelle ne fait pas exception. Avec seulement 33.5% de réussite, les Celtics pointent au 27ème rang de la ligue en adresse de loin. Seuls Jeff Green et Avery Bradley apparaissent comme des menaces, essentiellement dans les coins. Sullinger, Olynyk et Faverani en sont capables également, mais ils ont encore trop de déchet dans ce secteur de jeu.

A défaut de réussir à en mettre, les Celtics doivent réapprendre à les défendre. C’est à ce prix que les victoires reviendront.