Pierce, Garnett et Rondo, de nouveau réunis au TD Garden !

Ce soir, c’est LE grand soir. Dans une saison où les chances de voir Boston se qualifier pour les playoffs sont proches de celles des Bucks (donc proches du néant), le public du TD Garden n’attend qu’une chose : le retour de KG et de Paul Pierce. Ces deux joueurs symbolisent les glorieuses années vécues dernièrement. Avec une finale en 2010 et surtout un titre en 2008. Alors forcément les deux néo-Nets s’attendent à une soirée un peu spéciale, à commencer par Kevin Garnett :

« Tout ce que je peux dire, c’est que les émotions seront certainement très fortes, rien qu’avec les succès qu’on a eu quand on était ici à Boston. On a joué quelques très bonnes années là-bas, vraiment prometteuses. Je crois que ça restera pour toujours, et qu’on y laissera un héritage. Je pense que tous ceux qui ont participé à ce chapitre resteront dans la mémoire des bostoniens, des gens de la Nouvelle-Angleterre, car ils n’oublient jamais leurs joueurs favoris. On a été chanceux de faire partie de tout ça. »

« Certaines choses restent à jamais », a-t-il ajouté à ESPN Boston. « Ce sera bon d’être de retour à Boston. »

Paul Pierce, qui a joué quinze années avec le maillot vert et blanc sur le dos, a hâte d’y être :

« Il y aura beaucoup d’émotion. J’y ai joué toute ma vie, j’y ai gagné un titre, alors être de retour pour la première fois…ç a va être spécial. Je ne sais pas comment je vais réagir, quelles pensées traverseront ma tête. »

« J’ai parlé à John Connor (responsable matériel des Celtics) et je lui ai dit que j’irai sûrement me préparer dans la salle où j’avais l’habitude de le faire pendant 15 ans. On verra bien. Ce sera un peu étrange malgré tout. »

Pour lui, avoir KG a ses côtés l’aide beaucoup :

« On a partagé tellement de choses, à la fois sur et en dehors du terrain. On a gagné un titre, et quand on se repasse le film de tout ça, beaucoup de choses nous traversent la tête donc c’est super d’avoir quelqu’un avec qui en parler. »

D’ailleurs des souvenirs, KG en a un paquet :

« Les bons moments viennent en premier, mais il y a aussi ceux où certains mecs ont joué malgré quelques pépins. Ce sont des petits détails mais ça compte pour moi. Je me souviens de Paul jouant avec une grippe à Cleveland. Il vomissait mais il a quand même joué. Ray aussi qui a joué malgré son pied qui le faisait souffrir, ou encore Rajon avec son coude..Big Baby qui tombe lourdement mais qui revient. Doc malade à Detroit, qui est présent mais qui n’a plus de voix et qui ne peut plus parler. D’autres petites choses que je ne partagerai pas avec vous pour des raisons évidentes. Le plafond à L.A.*…, ce sont des souvenirs que je n’oublierai jamais. »

Pour Rajon Rondo, ce sera un match particulier aussi, même si le joueur ne veut pas trop le montrer :

« Vous m’avez déjà vu pleurer ? » a demandé un Rondo un brin provocateur.

« Ce sera comme quand j’ai joué contre Kendrick [Perkins] vendredi soir. On va pas mal se chambrer sur le terrain, ce sera marrant. Ce sont des compétiteurs, ils jouent la gagne, et je ferai de même. »

Brandon Bass lui n’a pas les même attaches avec les deux légendes. Il n’a joué que pendant deux saisons avec eux, et ne faisait pas partie de l’équipe titrée en 2008.

« Ce n’est pas si important pour nous, ça l’est davantage pour les médias. Ce le sera sûrement aussi pour Paul et Kevin, et ça se comprend. Avec un peu de chance, ça nous aidera à gagner, et c’est tout ce qui compte pour nous. »

Brad Stevens reconnaît bien évidemment ce que les deux joueurs ont apporté à cette ville, mais lui aussi espère la victoire au bout :

« On sortira du tunnel assez vite pour qu’ils puissent rendre hommage correctement à ces joueurs. Mais il faudra aussi rapidement se concentrer sur le match, car si ces gars que l’on va honorer ont réussi ici, c’est avant tout car ce sont de féroces compétiteurs et ils donneront tout. Je sais que certains moments sont très forts, plus importants même que le match en soi. Mais il faudra avoir le bon état d’esprit juste après la vidéo d’hommage. »

En parlant de vidéo, voici un petit mix qui vous aidera (ou pas) à patienter jusqu’à ce soir, 00h30 heure française.

http://www.youtube.com/watch?v=P1ydOSY7x9g

 

Article rédigé par Louis Jullien