Programme de la semaine n°18 : Crescendo

Le All-Star break n’aura pas fait tant de bien aux Celtics qui restaient sur quatre victoires en six rencontres. La semaine passée, les Celtics ont fini Fanny avec trois défaites en autant de rencontres. Certes il faut relativiser, tous ces matchs étaient à l’extérieur et face à des équipes de l’Ouest (une combinaison qui n’a pas encore donné de victoires à Boston cette année) mais les Lakers et les Kings appartenaient au petit groupe d’équipes moins bien classées que les Celtics. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

La semaine qui arrive commence par le dernier match de ce road-trip ce soir à Utah (34% de victoires), puis ce sera la réception d’Atlanta (47%) et enfin Indiana (76%). Autant dire que l’adversité ira crescendo au fur et à mesure que la semaine avancera.

Avery Bradley et Vitor Faverani ne seront pas de l’aventure, et Jared Sullinger est incertain pour le déplacement à Utah.

 

Match 58 : Lundi 24 février à 21h (03h en France) @ Utah Jazz

L’enjeu est simple : gagner un premier match à l’extérieur face à une équipe de l’Ouest. Il faudra être courageux pour se lever à 3h du matin et assister au duel entre la 26ème et la 28ème attaque du championnat. Surtout que les défenses ne sont pas si mauvaises que ça statistiquement parlant donc il faudrait un miracle pour qu’une des deux équipes ait un score à trois chiffres.

La bonne dynamique du Jazz (3 victoires) a aussi pris un coup avec la pause du match des étoiles. Depuis c’est plus compliqué avec 3 défaites consécutives, et notamment un gros coup de moins bien de l’ancien protégé de Brad Stevens : Gordon Hayward. L’ailier affiche sur ces rencontres des moyennes de 10 points, 4 rebonds et 3 passes. Son dernier match est catastrophique (5 points à 2/10 aux tirs, 0 rebonds et passes, 2 pertes de balle) mais il faut se méfier du réveil d’un joueur dont le niveau est loin de ces chiffres faméliques.

Derrick Favors est annoncé incertain pour le match côté Jazz

 

Match 59 : Mercredi 26 février à 19h30 (01h30 en France) contre Atlanta Hawks

En parlant d’équipes qui connaissent un coup de moins bien, les Hawks sont bien placés. Alors certes, ils ont gagné leur dernier match face à des Knicks qui sont eux aussi au fond du trou, mais avant ça c’est huit défaites d’affilée ! Il faut dire qu’ils n’ont presque plus de secteur intérieur : lors de leur dernier match ils n’avaient ni Al Horford, ni Paul Millsap, ni Pero Antic, ni Gustavo Ayon. Millsap et Ayon sont d’ailleurs toujours incertains pour leur match face à Chicago mardi.

Ce sera d’ailleurs un avantage pour les Celtics qui eux ne joueront pas en back-to-back. On peut donc espérer que Rajon Rondo dispute tous les matchs cette semaine. Sur les confrontations directes, il y a un partout pour le moment. L’avantage pour le moment de la chute d’Atlanta au classement, c’est que si la saison s’arrêtait aujourd’hui, les Celtics auraient le 4ème et le 17ème choix de la prochaine draft. Maintenant il ne reste plus qu’à espérer que Brooklyn ne remonte pas trop au classement, mais avec la faiblesse de la conférence Est, le choix récupéré à la fin de l’année devrait être dans les 20 premiers. Enfin une bonne nouvelle cette année.

 

Match 60 : Samedi 01 mars à 20h (02h en France) contre Indiana Pacers

On finit la semaine en beauté avec la réception des Pacers. Ces derniers se sont renforcés avec les arrivées de Lavoy Allen et surtout d’Evan Turner. Autant dire qu’il sera compliqué de laver l’affront du dernier déplacement dans l’Indiana (79-106). Avec un bilan équilibré sur les six derniers matchs, les Pacers connaissent un coup de moins bien pour une équipe aussi bien classée. La semaine qui s’annonce devrait leur permettre de repartir sur des standards plus élevés : Lakers, Bucks, Celtics, Jazz.

Que dire ? Face à la meilleure défense de la ligue, les Celtics ont inscrit 82 et 79 points lors des deux premières confrontations, il faudra essayer de faire mieux ! Vu la densité du banc des Pacers, tous les joueurs de Boston pourront se mesurer à du costaud sur 48 minutes.

 

Pronostics :

Une seule victoire, je pense face aux Hawks qui avec tous les blessés et un match en back-to-back seront peut-être un peu juste.

 

Article rédigé par Louis Jullien