Programme de la semaine n°19 : Decrescendo

La semaine dernière, le niveau des adversaires allait crescendo, et on a pu voir que les Celtics ont adapté leur niveau en conséquence. Brouillons face au Jazz, ils se sont montrés plus appliqués pour gagner face aux Hawks, avant de faire un match très abouti mais de perdre de justesse face à Indiana. Ce dernier match fait partie des « défaites encourageantes » tant on n’était plus habitué à voir les Celtics embêter les grosses cylindrées de la ligue.

Cette semaine sera sous le signe du Garden, puisque les Celtics disputeront leurs trois rencontres à domicile. Ils sont d’ailleurs au coeur d’une série de sept matchs sur huit à domicile. Et à l’inverse, le bilan des équipes affrontées ira en diminuant au fil des jours. Reste à voir si le niveau des hommes de Brad Stevens suivra la même logique.

Avant de voir les adversaires, prenons quelques instants pour apprécier les statistiques de Rajon Rondo sur le mois de février :

  • 15.25 points
  • 9.9 passes décisives (10.6 de moyenne depuis le All Star Break)
  • 5.1 rebonds
  • 48% aux tirs
  • 40% à trois points (16 inscrits sur la saison, son meilleur total est de 17 en 2009/10)

Parfois encore gêné par sa protection au genou qui le fait ressembler à Robocop sur le terrain, Rondo parait être de plus en plus à l’aise avec son shoot à mi-distance et de loin. Ses pénétrations n’ont pas autant de réussite mais on sent qu’il ne veut pas trop prendre de gros coups dans la peinture, et c’est bien normal.

 

Match 61 : Mercredi 05 mars à 19h30 (01h30 en France) contre Golden State Warriors

Matchs précédents :

  1. 10 janvier : D 97-99 @ Golden State Warriors (13-24)

Les Warriors sont en plein road-trip de six matchs à l’Est. Au bout de quatre rencontres, le bilan est équilibré avec 2 victoires (à Détroit et New-York) et 2 défaites (à Chicago et à Toronto). Boston sera leur dernier déplacement puisqu’auparavant ils iront rendre visite aux Pacers la nuit prochaine. Les Celtics auront donc au moins l’avantage d’être reposés alors que leurs adversaires seront en back-to-back.

On note très souvent l’attaque flamboyante des Warriors, avec les pistoleros Curry et Thompson capables de prendre feu et d’artiller à trois points comme personne. Seulement la force des hommes de Mark Jackson n’est peut-être pas celle qu’on croit. Sans minimiser l’impact de leur ligne arrière (qui peut gagner un match à elle seule, mais qui peut aussi être en panne), le reste du cinq de départ aide également beaucoup. Avec David Lee, Andrew Bogut et Andre Iguodala, les Warriors sont deuxièmes de la ligue au rebond (45.8 par matchs dont 11.3 offensifs) et troisième en défense avec 99.3 points encaissés sur 100 possessions (seuls Indiana et Chicago font mieux).

Pour nous, ce sera également l’occasion de revoir Jordan Crawford sur le parquet du TD Garden. On sera surement loin de l’émotion lors du retour de Pierce et Garnett, mais l’accueil devrait être chaleureux pour un joueur qui a rendu l’attente avant le retour de Rondo un peu moins difficile à vivre que prévue.

 

Match 62 : Vendredi 07 mars à 19h30 (01h30 en France) contre Brooklyn Nets

Matchs précédents :

  1. 10 décembre : D 96-104 @ Brooklyn Nets (10-13)
  2. 26 janvier : D 79-85 contre Brooklyn Nets (Résumé du match) (15-31)

En parlant de Pierce et Garnett, voilà qu’ils reviennent une nouvelle fois à la maison. Plus de vidéo hommage, plus de larmes, mais toujours autant de plaisir à les voir au TD Garden. Sans pour autant être devenus de véritables prétendants au titre, les Nets vont mieux et sont désormais quasi-assurés de disputer les playoffs, ce qui n’était pas une évidence en début de saison. Après un road-trip délicat mais plutôt bien géré (quatre victoires en sept matchs), ils viennent de battre Chicago la nuit dernière pour revenir à l’équilibre 29-29.

Désormais forts d’une série de trois victoires consécutives, les Nets sont solidement ancrés à la 6ème place à l’Est, et lorgnent fortement sur la cinquième place de Washington qui n’est qu’à un match de moins devant. Avec les déboires d’Atlanta, il ne faut pas oublier que ce sera très probablement le choix des Nets qui nous reviendra en fin de saison. Pour le moment, Boston hériterait du 17ème choix. Si les Nets reviennent sur les Wizards ou les Bulls, cela pourrait descendre jusqu’au 19ème choix, mais cela reste un très bon pick dans une draft qui s’annonce dense et relevée.

Les Celtics devront appuyer là où ça fait mal pour espérer l’emporter : les rebonds ! Avant derniers de la ligue dans ce domaine, les Nets sont loin derrière les Celtics (15ème). Sullinger, Bass et Humphries devront donc bloquer leurs vis-à-vis pour sécuriser la peinture et pourquoi pas aller chercher quelques rebonds offensifs pour des possessions en plus.

 

Match 63 : Dimanche 09 mars à 18h (minuit en France) contre Detroit Pistons

Matchs précédents :

  1. 3 novembre : D 77 – 87 @ Detroit Pistons (0-3)
  2. 18 décembre : D 106-107 contre Detroit Pistons (12-15)

A un moment de la saison où on n’imaginait pas encore pouvoir être à un bilan de 20-40 début mars, on se souvient de ce match crispant face aux Pistons avec un lancer raté de Sully puis une dernière tentative de Green qui ne déstabilise pas Josh Smith. La défaite était d’autant plus rageante que le premier quart avait mis les Celtics sur une voie royale : 42-23 ! Mais derrière le TD Garden déchantait et petit à petit les Pistons revenaient pour finalement s’imposer de la plus petite marge possible.

Longtemps bien placés dans la course aux playoffs, les Pistons déjouent totalement avec seulement 2 victoires lors de leurs 9 dernières rencontres. En embuscade derrière les Hawks qui n’en finissent plus de descendre au classement (8ème à l’Est), les joueurs de Detroit se sont fait rattrapés par des Cavs qui eux sont dans une meilleure forme. La lutte s’annonce serrée pour le dernier strapontin.

Avec une seule victoire sur les sept dernières rencontres entre les deux équipes, les Pistons ne réussissent pas aux Celtics. Encore une fois il faudra batailler pour le rebond face à une frontline impressionnante Smith – Monroe – Drummond.

 

Pronostics :

Je reste sur un tiercé gagnant, et dans le bon ordre s’il-vous-plait ! Je vais essayer de faire aussi bien cette semaine :

  • Défaite face à Golden State : même si les Warriors n’ont plus gagné au TD Garden depuis 2006, toutes les bonnes séries ont une fin et je crains qu’elle arrive assez rapidement. Jermaine O’neal n’aura pas de problème de passeport et devrait jouer.
  • Victoire face à Brooklyn : Rajon Rondo revenait tout juste la dernière fois, et n’avait pas le temps de jeu qu’il a actuellement (ni le même rendement). L’émotion désormais de côté, j’espère un match sérieux de la part des troupes de Stevens.
  • Défaite face à Detroit : la grande taille des Pistons gène énormément les Celtics depuis pas mal de temps. Malgré leur coup de moins bien, je pense qu’ils trouveront le moyen d’encore l’emporter contre les Celtics.

Si victoire il y a cette semaine, ce sera de toute façon une première puisque pour le moment les Celtics cumulent un 0-5 face à ces trois équipes.

 

Article rédigé par Louis Jullien

 

 

3 Comments on “Programme de la semaine n°19 : Decrescendo”

Comments are closed.