Programme de la semaine n°20 : à l’année prochaine !

Pas de panique, la saison ne se termine pas dimanche prochain ! Mais comme les Celtics ne feront très probablement pas les playoffs, et qu’ils jouent pour la dernière fois de la saison face à leurs adversaires ces sept prochains jours, c’est la dernière occasion de voir ces équipes version 2013-14 face à Boston.

La semaine qui vient de s’écouler a été encourageante pour les Celtics. Après une défaite logique face aux Warriors, ils sont montés en puissance bien emmenés par un Rajon Rondo très en forme pour s’imposer à deux reprises, d’abord face aux Nets puis face aux Pistons (18 passes décisives et 0 pertes de balle pour Rondo sur le dernier match).

  • Match 61 : D 88-108 contre Golden State Warriors (20-41)
  • Match 62 : V 91-84 contre Brooklyn Nets (21-41)
  • Match 63 : V 118-111 contre Detroit Pistons (22-41)

La semaine qui arrive est chargée avec quatre rencontres en sept jours. Sur les trois rencontres restantes face aux équipes de l’Ouest, deux ont lieu cette semaine. Avec 4 victoires pour 23 défaites, il faudra être solide pour espérer en ramener quelque chose.

Détail important, comme les Etats-Unis sont passés à l’heure d’été, pendant trois semaines nous aurons l’avantage de voir les matchs une heure plus tôt que d’habitude. Aucun match après 00h30 cette semaine, alors bons matchs à tous, voilà le programme !

Match 64 : Mardi 11 mars à 19h (00h en France) @ Indiana Pacers

Matchs précédents :

  • 22 novembre :  D 82-97  contre Indiana Pacers (4-10)
  • 22 décembre : D 79-106 @ Indiana Pacers (12-17)
  • 1er Mars : D 97-102 contre Indiana Pacers (20-40)

10 jours se sont écoulés entre la dernière victoire des Pacers au TD Garden et le match de mardi. Depuis, les Celtics ont gagné deux matchs sur trois. Les Pacers, après une victoire serrée face au Jazz, ont enchainé quatre défaites d’affilée. Eux qui n’avaient jamais perdu plus de deux matchs de suite cette saison traversent clairement une période délicate. Néanmoins, toutes ces défaites l’ont été contre des équipes actuellement qualifiées pour les playoffs, et les trois dernières rencontres se déroulaient à l’extérieur.

Tout ça pour dire qu’à mon avis l’équipe voudra repartir du bon pied et reprendre leur marche en avant pour garder la première place de la conférence. Avec les Celtics, les 76ers (2x), les Pistons et les Knicks comme programme en un peu plus d’une semaine, ils ont clairement l’occasion de se refaire. Ils possèdent en plus un bilan remarquable à domicile : 29-4 avec un différentiel moyen de +13 lors de ces rencontres.

Meilleure défense du championnat (que ce soit par match ou ramenée à 100 possessions),  les Pacers ont tendance à encaisser encore moins de points au Bankers Life Fieldhouse. Même si la victoire semble peu probable, on observera si Rajon Rondo augmente son nombre de passes décisives sans perdre de ballon et si les Celtics s’en sortent avec les honneurs comme il y a dix jours.

 

Match 65 : Mercredi 12 mars à 19h30 (00h30 en France) contre New York Knicks

Matchs précédents :

  • 8 décembre : V 114-73 @ New York Knicks (10-12)
  • 13 décembre : V 90-86 contre New York Knicks (11-14)
  • 28 janvier : D 88-114 @ New York Knicks (Résumé du match) (15-32)

Quelle est la différence entre une équipe en reconstruction et une équipe censée viser une bonne place en playoff ? 1.5 matchs ! C’est la différence au classement entre les Celtics et les Knicks à l’heure actuelle. Le pire, c’est qu’ils ne sont qu’à 0.5 match de la 9ème place et 3.5 match de la 8ème place de la conférence. Après sept défaites d’affilée, New-York vient d’enchainer trois victoires consécutives. Detroit (3 défaites) et Atlanta (6 défaites) dans une mauvaise passe, les Knicks peuvent encore espérer accrocher les playoffs.

Avant de venir au TD Garden mercredi, les Knicks accueilleront Philadelphia dans la nuit de lundi à mardi. Les Sixers en sont à 16 défaites d’affilée et ne sont plus qu’à 3 matchs de Milwaukee et donc de la dernière place NBA. Les Celtics seront donc en back-to-back quand les Knicks auront eu droit à un jour de repos. En quinze rencontres, les Celtics n’ont gagné qu’à quatre reprises lors des seconds matchs des B2B.

Il faudra surtout se montrer appliqué en défense. Lors de leurs trois dernières victoires, les Knicks ont inscrit en moyenne 111 points avec de très bon pourcentages : 48% aux tirs, 41% de loin. Le tout emmené par un excellent Carmelo Anthony (29.3 points, 6.6 rebonds et 4.3 passes de moyenne), un Tyson Chandler en double-double et des lieutenants qui apportent une quinzaine de points avec Stoudemire et J.R. Smith. Finalement le poste « faible » de New-York est celui de meneur de jeu, à Rajon Rondo d’en profiter.

 

Match 66 : Vendredi 14 mars à 19h30 (00h30 en France) contre Phoenix Suns

Matchs précédents :

  • 19 février : D 94-100 @ Phoenix Suns (19-36)

Loin d’être ridicules en Arizona, les Celtics n’avaient pas réussi le dernier coup d’accélérateur pour l’emporter, ratant à plusieurs reprises le tir pour revenir à -1 avant que Phoenix ne finisse le travail sur la ligne des lancers. Néanmoins, on a pu voir que Boston n’avait pas peur des rythmes effrénés et savait courir également. Cela s’est encore vu face aux Pistons hier soir, Rajon Rondo et Phil Pressey ayant constamment accéléré le tempo de la rencontre.

Avec un bilan très encourageant pour une équipe qu’on ne voyait pas à pareille fête (36-26), les Suns occuperaient la 3ème place de la conférence Est. Seulement voilà, ils sont de l’autre côté du pays, et là l’histoire est bien différente. Ils y occupent le dernier strapontin pour les joutes de mai, mais possèdent désormais le même bilan que les Grizzlies de Memphis qui reviennent fort. La lutte sera dure jusqu’au bout, avec Dallas un petit peu devant (38-26). Trois candidats pour deux spots, il y aura forcément un malheureux dans l’histoire et Phoenix qui a longtemps été devant ne voudra pas lâcher sur la fin.

Il reste 20 rencontres aux hommes de Jeff Hornacek pour aller décrocher le précieux sésame. Après la visite de la nuit prochaine aux Clippers, les Suns enchaineront une série avec neuf matchs sur dix face à des équipes de la conférence Est (et pas forcément les plus fortes). Avant une fin de saison bien compliquée (Clippers, @Blazers, Thunder, @Pelicans, @Spurs, @Mavericks, Grizzlies), nul doute que Phoenix fera l’effort de prendre quelques matchs d’avance par rapport à ses adversaires directs. Même sans Leandro Barbosa, blessé à la main, il faut s’attendre à voir une équipe surmotivée débarquer au TD Garden.

 

Match 67 : Dimanche 16 mars à 18h (23h en France) @ New Orleans Pelicans

Matchs précédents :

  • 3 janvier : D 92-95 contre New Orleans Pelicans (13-20)

Devant jusqu’à trois minutes de la fin, les Celtics avaient encaissé un 8-2 décisif pour s’incliner de justesse dans un match agréable à regarder. De ce match, on se souvient surtout du choc entre Gerald Wallace et Ryan Anderson. Ce dernier était resté longtemps immobile sur le terrain avant d’être sorti sur civière. Depuis, les examens ont révélé une hernie discale et il n’a pas refoulé les parquets. Il ne sera donc pas sur le terrain dimanche prochain, tout comme Wallace qui lui s’est fait opéré du genou et de la cheville.

Niveau blessure, les Pelicans n’ont pas eu de chance cette année. En plus d’Anderson qui apportait quand même sa vingtaine de points par match, c’est Jrue Holiday qui manquera également la fin de saison. 33 points, 8.7 passes, 10.7 rebonds et 2 interceptions. En cumulé, c’est ce que ces deux joueurs apportaient par rencontre à NOLA, ce qui est loin d’être négligeant (en comparaison aux 5 points, 3.7 rebonds et 2.5 passes de Wallace).

A l’entame d’une série de 10 matchs sur 11 à domicile, les Pelicans en sont à trois victoires d’affilée contre des équipes plutôt faibles (@Lakers, Bucks, Nuggets). Il y a eu du spectacle lors de ces rencontres avec 118 points inscrits en moyenne pour 112 encaissés. L’homme fort se nomme bien évidemment Anthony Davis avec 29.6 points (à 55%), 15.3 rebonds, 3.6 passes et 3 contres de moyenne sur la période. Le successeur de Kevin Garnett éclate cette année, et il faudra un match incroyable des Celtics pour aller gagner la première victoire de la saison chez une équipe de l’Ouest.

 

Pronostic :

  • Défaite @ Indiana : « Sur un malentendu, ça peut passer », mais clairement je ne pense pas que Boston a les armes pour aller chercher le leader de la conférence qui est impérial chez lui. La dernière fois les Celtics sont repartis avec -27 dans les dents, ce serait déjà bien de faire meilleure figure.
  • Victoire vs New-York : Le seul point qui me fait douter est que Boston sera en back-to-back. Capables du meilleur mais aussi surtout du pire, les hommes de Mike Brown pourraient flancher face à une bonne défense. Après la défaite en playoffs l’année dernière, j’avoue que j’aimerais bien que les Celtics remportent la série 3-1 sur la saison. Faible consolation pour les fans après une saison difficile à vivre.
  • Défaite vs Phoenix : les Celtics n’ont (presque) plus rien à espérer cette année, alors que Phoenix veut décrocher les playoffs pour récompenser une saison prometteuse. Cette différence de motivation fera la différence à mon avis. A moins que ce soit l’inverse qui se produise, avec des Celtics libérés et des Suns crispés..réponse vendredi.
  • Défaite @ New Orleans : 0 victoire à l’extérieur face à des équipes de la conférence Ouest. C’est la situation actuelle et je pense que ça le restera (il ne reste que ce match, puis le lendemain à Dallas) jusqu’à la fin. Anthony Davis est en plus en très grande forme et je le vois faire un gros match aux rebonds, un peu comme Drummond a pu le faire hier soir.

5 Comments on “Programme de la semaine n°20 : à l’année prochaine !”

  1. d'acc pr la V contre les knicks.
    les pacers ne sont pas au top en ce moment et ds un match où on aurait pu les surprendre je pense qu'ils seront très appliqué et ce sera difficle donc défaite.
    Par contre pour nola je ne suis pas forcément d'accord, je nous vois bien l'emporter contre eux. Bradley sera de retour en plus.

    1. Contre les Knicks il n'y aura pas Rondo donc ça risque d'être tendu. Pour NOLA je te rejoins, je vois bien nos C's gagner.

      1. Bien vu ! J'avais oublié ce détail (honte à moi). Du coup ça pourrait faire basculer la balance du côté des Knicks. Pour Nola par contre je garde mon pronostic, on a vraiment du mal à l'extérieur et surtout face aux équipes de l'Ouest.

    2. Moi je serais d'avis que Rondo joue pour ses stats et pour sa gueule mais même en faisant comme ça, il risque de faire briller à nouveau Green Olynyk et Sully et donc de nous mener à la victoire ^^'

      Du coup je pense qu'on va perdre face à Indy et Phoenix après c'est très indécis sur les deux autre matchs : 1) Rondo est toujours sur-motivé contre NYK (ses stats face à eux doivent être assez incroyable depuis 2011!!) 2) NOLA est très irrégulière mais avec le trident Davis-Gordon-Evans y'a moyen qu'ils nous jouent un sacrés tours !!!

      1. ShaqChirac a fait la remarque très juste que Rondo ne devrait pas jouer le B2B. Du coup je deviens pessimiste même sur le match face à N-Y. Je préfèrerais même quitte à ne jouer qu'un match qu'il ne joue pas face à Indiana.

Comments are closed.