Programme de la semaine n°21 : la chute vertigineuse ?

Hormis un match complètement raté face aux Knicks (sans Rondo), les Celtics ont plutôt fait bonne figure cette semaine malgré le zéro pointé. Face aux Pacers, aux Suns, et surtout face aux Pelicans, il y a eu du suspens.

  • Match 64 : D 83-94 @ Indiana Pacers (22-42)
  • Match 65 : D 92-116 contre New York Knicks (22-43)
  • Match 66 : D 80-87 contre Phoenix Suns (22-44)
  • Match 67 : D 120-121 @ New Orleans Pelicans (22-45)

La semaine qui s’annonce est compliquée. Uniquement des équipes virtuellement qualifiées pour les playoffs. Ce sera d’ailleurs le cas jusqu’à la fin du mois. La série de défaite peut-elle s’enrayer ?

 

Match 68 : Lundi 17 mars à 20h30 (01h30 en France) @ Dallas Mavericks

Matchs précédents :

0. C’est le nombre de victoires de Boston à l’extérieur face à des équipes de la conférence Ouest. 0. C’est le nombre de victoires face aux équipes de l’Ouest en position de faire les playoffs, peu importe où le match avait lieu.  20 mars 2010. C’est la date de la dernière victoire celte chez les protégés de Mark Cuban. D’ailleurs, toutes rencontres confondues, les Celtics ne l’ont emporté qu’une seule fois sur les sept derniers matchs. Ils avaient eu besoin de deux prolongations, des 34 points de Paul Pierce et des 16 points 15 passes de Rondo pour venir à bout d’une équipe privée de Dirk Nowitzki… Vous avez dit bête noire ?

Comme si cette « malédiction » ne suffisait pas, les Celtics joueront le deuxième match de leur back-to-back, ce qui veut dire que Rajon Rondo ne jouera pas. Jeff Green et Kris Humphries qui ont été les meilleures celtes sur le parquet hier ont joué respectivement 39 et 36 minutes. La fatigue devrait se ressentir face à des Mavs qui ont certes joué la veille également, mais dont le match a été étonnamment plus facile. Je dis « étonnamment » car c’était sur le terrain du Thunder, mais les Mavs ont mis 3 quart-temps pour creuser l’écart en s’appuyant sur le collectif (8 joueurs qui ont entre 8 et 19 points). Avec des pourcentages stupéfiants (53% aux tirs, 54% de loin, 80% aux lancers), Dallas affiche clairement sa volonté d’accrocher les playoffs, mettant ainsi la pression sur Memphis et Phoenix.

Lors du premier face-à-face, Dirk avait donné une leçon à Sullinger et consorts (20 points, 5 rebonds et 4 passes décisives en 32 minutes), pour espérer revenir avec un bon résultat du Texas, il faudrait que Jeff Green enchaine un deuxième bon match, et surtout qu’aucun joueur ne manque au rendez-vous. Car en face, Ellis, Nowitzki, Marion, Calderon, Harris ou Carter (qui vient de franchir la barre des 23.000 points en carrière) se relaient à merveille : 4 victoires sur les 5 derniers matchs avec au tableau de chasse les Blazers, les Pacers et le Thunder, rien que ça. Seuls les Warriors sont venus « ternir » ce tableau.

 

Match 69 : Mercredi 19 mars à 19h30 (00h30 en France) contre Miami Heat

Matchs précédents :

  • 9 novembre : V 111-110 @ Miami Heat (3-4)
  • 21 janvier : D 86-93 @ Miami Heat (Résumé du match) (14-29)

Quelle passe de Gerald Wallace pour Jeff Green ! Et puis ce trois point décisif dans le corner… Cela restera forcément un moment fort de la saison des Celtics, qui disons le franchement n’en ont pas connu beaucoup sur le plan sportif. Battre les double champions en titre chez eux qui plus est, quel sentiment agréable. Cette fois-ci il faudra rééditer la performance au TD Garden pour ce qui sera la première et dernière visite du Heat cette année. Ce qui est certain, c’est que ce match a toujours une saveur particulière, notamment pour Rajon Rondo.

Ce sera la première fois qu’il jouera face à Ray Allen au TD Garden. Lors du grand retour de Ray, nous apprenions le terrible blessure de celui qui deviendra quelques mois plus tard notre nouveau capitaine. Cette saison, il n’a pas fait un grand match lors de la défaite à Miami : 0/8 au tir, 1/4 au lancer-franc, 5 passes décisives, 3 balles perdues et 1 point en 26 minutes. Peu en jambes, il ne disputait alors que son troisième match de la saison. Depuis ça va beaucoup mieux, et Ray Allen retrouve la forme également. Avec 22 et 25 points lors des deux derniers matchs, il a dépassé la barre des 20 points pour la première fois depuis le 10 avril dernier.

Miami n’est pas au mieux pourtant. 2 victoires sur leurs 7 derniers matchs. 2/7 depuis les 61 points de LeBron James en fait. Je lis un peu partout que ses statistiques sont en baisse et qu’il est le premier responsable de la mauvaise passe du Heat. Dans les statistiques il affiche sur cette période 21 points (vs 26.7 sur la saison), 45% aux tirs (vs 57%), 6.3 rebonds et 6.7 passes de moyenne (vs 6.9 et 6.5). A titre de comparaison aucun joueur n’a 21 points de moyenne chez les Celtics, seul Sullinger fait mieux aux rebonds et seul Rondo fait mieux en passes décisives. Pour le 45% de réussite, seuls Bass et Humpries font légèrement mieux.

Miami aura joué la veille, on verra si cela sera suffisant.

 

Match 70 : Vendredi 21 mars à 19h30 (00h30 en France) @ Brooklyn Nets

Matchs précédents :

  • 10 décembre : D 96-104 @ Brooklyn Nets (10-13)
  • 26 janvier : D 79-85 contre Brooklyn Nets (Résumé du match) (15-31)
  • 7 mars : V 91-84 contre Brooklyn Nets (21-41)

Imaginons un instant que Paul Pierce mette fin à son aventure chez les Nets cet été. Imaginons ensuite qu’il prenne soit sa retraite, soit qu’il revienne chez les Celtics. Nous assisterions alors au dernier match de Paul Pierce face à son équipe de toujours. 20 points, 14 rebonds et 6 passes décisives. C’est le bilan cumulé de Paulo face à Boston sur les trois premiers matchs. Avec 28 minutes de jeu en moyenne cette saison (il n’avait jamais fait moins de 33 dans sa carrière), ses statistiques sont en baisse et il réalise sa pire saison au scoring (13.5 points par match). Néanmoins certains soirs comme le 12 mars dernier il est capable de prendre feu. Face à son ennemi intime LeBron James, Paul Pierce renait de ses cendres : 29 points (75% aux tirs, 71% de loin).

L’écart entre le troisième de la conférence Toronto (37-28) et le sixième Brooklyn (33-31) n’est pas très important. Avec les Bulls et les Wizards, ces équipes sont presque assurées d’éviter Miami ou Indiana au premier tour (Charlotte est septième avec un bilan de 33-34). Néanmoins, ces équipes voudront tout faire pour avoir l’avantage du terrain lors du premier round. Hormis un Bulls-Wizards, il n’y aura plus de rencontre entre ces équipes, ce qui veut dire que chaque faux pas peut coûter très cher.

L’arbitre de cette lutte pour le meilleur spot pourrait bien être Boston. Regardez un peu le calendrier des Celtics à partir de ce match de vendredi : Nets, Raptors, Raptors, Bulls, Bulls, Wizards (que Boston rencontrera à nouveau pour le dernier match de la saison).

Vendredi ce sera le printemps également. D’habitude cela sent bon les playoffs pour les Celtics. Mais cette fois-ci ce sera comme en 2006-07 avec un départ en vacances anticipé. Les Celtics avaient alors fini la saison avec un bilan de 24-58. Les Celtics pour le moment en sont à 22 victoires. Rien que pour le principe, ce serait bien de faire mieux.

 

Pronostic :

Défaite @ Dallas : sans Rajon Rondo, je ne vois vraiment pas les Celtics gagner leur premier match à l’extérieur à l’Ouest. De plus les organismes risquent d’être usés par la prolongation face aux Pelicans. En face, les Mavs ont vraiment été impressionnants hier face au Thunder.

Défaite vs Miami : si je devais miser sur une victoire cette semaine, ce serait ce match là. La motivation est toujours au rendez-vous face au Heat, et Rondo aura à coeur de faire plaisir au public pour l’unique venue du champion en titre. Je m’attends à un match intéressant et je l’espère plus serré que ce que les classements des deux équipes pourraient laisser penser.

Défaite @ Brooklyn : Brooklyn est capable du meilleur comme du pire cette saison. Dernièrement il y a quand même du mieux, et surtout plus de régularité. Comme face à Phoenix cette semaine, je pense que la volonté d’une équipe qui a encore un objectif cette saison (l’avantage du terrain au 1er tour) sera fatal pour les Celtics.

 

Article rédigé par Louis Jullien

4 Comments on “Programme de la semaine n°21 : la chute vertigineuse ?”

  1. Une petite victoire contre Miami avec un grand Rajon me suffiraient pour la fin de saison 🙂

Comments are closed.