Draft 2014 : Marcus Smart en 6e, James Young en 17e

La draft que nous attendions tous depuis des mois (quoi, vous croyiez vraiment que nous ferions les playoffs ?) a enfin livré son verdict.

Avec leur sixième choix, les Celtics ont drafté Marcus Smart. Un choix qui en aura surpris et déçu certains, mais qui en aura enthousiasmé d’autres.

Smart est ce qu’il est : un fort caractère, un joueur évoluant a priori au même poste que Rajon Rondo, mais c’est aussi un excellent meneur d’hommes doublé d’un très bon défenseur qui en plus se révèle capable de passer poste 2.

Wyc Grousbeck, l’un des propriétaires de l’équipe, a réagi sans tarder afin d’éventer les craintes des fans les plus attachés à notre meneur All-Star :

« Nous recherchions le meilleur joueur disponible. Ce choix n’affecte en rien le futur de Rajon Rondo. »

Même son de cloche chez Brad Stevens, qui a probablement vu évoluer Smart en NCAA plus que n’importe quel autre dirigeant de l’équipe :

« Je ne doute pas une seconde que Smart et Rondo soient capables de jouer ensemble. »

Le coach enchaînera même en qualifiant la recrue de bien meilleur shooteur qu’on ne le pense, tandis que Danny Ainge le dit capable de défendre sur certains ailiers de par sa puissance. Le GM a par ailleurs réitéré son envie de continuer avec Rondo à bord.

Le meneur issu de Oklahoma State déclarera quant à lui, entre autres déclarations d’amour pour Rondo (qu’il a rencontré la semaine dernière) et pour Boston :

« Physiquement, je pense être prêt pour la NBA. Et à côté de ça, je pense avoir un très bon QI basket. Et surtout, je vis pour la gagne. »

Aucun mot cependant sur le futur de l’un des chouchous de nombreux fans, Avery Bradley. Agent libre restreint, il pourrait demander entre sept et neuf millions annuels cet été et cette soirée risque en effet de marquer la fin de son passage à Boston. À ce prix et compte tenu des derniers ajouts, c’est une certitude.

Car la soirée ne s’est pas arrêtée à Smart : avec le 17e choix, l’équipe a ainsi jeté son dévolu sur James Young, un ailier / arrière de 18 ans tout juste, là où des Gary Harris, Kyle Anderson, Rodney Hood étaient encore disponibles. Plusieurs journalistes ont indiqué avoir vu les dirigeants exulter en réalisant que Young leur serait une option.

Stevens a tout de suite encensé le rookie, qui n’était même pas né au moment de la draft de Kevin Garnett :

« C’est un joueur très, très sous-estimé. Nous le classions bien plus haut dans nos préférences. »

De quoi rassurer les plus sceptiques ? Au lendemain d’une draft dans laquelle d’autres joueurs faisant l’unanimité aux choix 6 et 17 étaient disponibles, pas certain. Mais toute la franchise semble contente de ses choix, qui peuvent par ailleurs sonner comme une marque de confiance envers Jared Sullinger.

Au sujet des opportunités d’échange, Ainge admettra même ceci :

« Nous avons beaucoup discuté avec les autres équipes, mais rien ne nous a semblé mieux que ce que nous étions en mesure de faire. »

Et nous voilà donc avec Smart et Young. Si la cohabitation du premier avec Rondo ne semble pas évidente pour tout le monde, il faut pourtant rappeler que Brad Stevens prône la motion offense et qu’un schéma à deux meneurs semble tout à fait adapté, en espérant que Rondo ait réellement progressé au tir et qu’il accepte de moins contrôler les possessions de son équipe. Mais nous reviendrons sur cette tactique offensive en juillet. Pour l’instant, nous nous contenterons de recueillir vos avis sur ces choix !

https://www.youtube.com/watch?v=pSgHiqb6JiA

Article rédigé par Léo Hurlin

3 Comments on “Draft 2014 : Marcus Smart en 6e, James Young en 17e”

  1. Je suis content de ces choix !! Maintenant il faut renforcer le poste de pivot et dégager les contrats pourris de Wallace et Anthony !

  2. Bon choix je pense le Marcus Smart, il semble NBA Ready, il me fait un peu penser à Eric Bledsoe, je suis dans le vrai ?

  3. Marcus Smart, cela semble signifier la fin du règne de mon (notre) chouchou, le meilleur meneur de la ligue : Rajon Rondo. Un deuxième été difficile pour nos cœurs verts, et une nouvelle saison a tanker, histoire d'esperer Jahlil Okafor..

Comments are closed.