Les Celtics marchent sur les Nets pour débuter (1-0)

Nuit du 29 au 30 octobre 2014, les Celtics ouvrent leur saison face aux Brooklyn Nets, et notre (oui, il nous appartient toujours un peu…) pivot intérieur légendaire, Kevin Garnett. La question du soir : Rajon Rondo sera-t-il rétabli pour ce match, deux semaines avant sa date de retour initiale ? Réponse à 22h46, pour le plus grand bonheur des fans des Celtics, Rajon Rondo sera bel et bien titulaire, une réponse positive qui était attendue tant le capitaine de la franchise est un compétiteur né.

Commençons par le cinq de départ des Celtics pour affronter ces Nets de Brooklyn, déjà affrontés deux fois en pré-saison : Rajon Rondo – Avery Bradley – Jeff Green – Jared Sullinger – Kelly Olynyk, dont le premier a été accueilli par une énorme ovation du TD Garden, au même titre que Kevin Garnett.

Avec cinq points dans les quatre premières minutes du match pour Jeff Green et Avery Bradley, les Celtics rentrent bien dans le match et mènent 15-8 très tôt, continuant sur les bases de pré-saison d’un tir extérieur sans retenue, ils sont déjà à 3/5 à longue distance. Rapidement en foul trouble, Avery Bradley doit céder sa place à Marcus Smart, à qui est confiée la dure tâche de tenir les arrières adverses. Rien ne change offensivement, le premier quart-temps continue alors comme il a commencé, puisqu’à cinq minutes de la fin de celui-ci, les Celtics ont déjà fait un premier écart et mènent 21-12 grâce notamment à quatre passes décisives de Rajon Rondo, dont le retour se passe parfaitement. Impressionnants offensivement, Boston finit le quart-temps avec neuf points d’avance, 32-23.

Capture d’écran 2014-10-30 à 01.07.29

Le deuxième quart-temps commence sur les mêmes bases que le premier : Rondo à la baguette qui régale notamment pour Tyler Zeller, dont la relation avec le #9 fonctionne à merveille, et le capitaine a après 10 minutes sur le terrain déjà sept passes décisives (!) qui va de pair avec une grosse domination au rebond pour Boston : les Celtics se régalent et mènent 46-33 à mi-quart temps. Marcus Thornton, sur le terrain pour mettre des points, fait ce qu’il a à faire, et le fait plutôt très bien avec 10 points en 11 minutes à 100% aux tirs. Pour nous aider un peu, Lionel Hollins, le coach des Nets écope d’une faute technique. Evan Turner omniprésent, Marcus Smart qui intercepte trois ballons, Brandon Bass qui fait du Brandon Bass : feinte suivie d’un dunk ou tir à mi-distance accompagné de plongeons sur tous les ballons… Tout roule jusque là.

Un jeu collectif huilé, une présence au rebond efficace, une grosses pression défensive, des joueurs qui se battent sur chaque ballon et une marque offensivement on ne peut mieux répartie, la première mi-temps s’achève sur une note quasi-parfaite. Certes, il ne faut pas s’emballer, mais le score à la mi-temps est bel et bien de 67 à 41 pour les Celtics !

Capture d’écran 2014-10-30 à 01.41.25

Un été plus tard, la rentrée de vestiaire au troisième quart-temps ne semble toujours pas être l’affaire des Celtics, et les Nets reviennent à 19 points (c’est là que finir la mi-temps à +26 est d’une grande utilité) forçant Brad Stevens à prendre un temps mort. Rondo sonne la révolte et score quatre paniers de suite (dont un joli tir derrière l’arc… avec la planche), le propulsant sur les bases d’un triple double avec 11 points, 6 rebonds et 10 passes décisives au milieu du troisième quart-temps. Solide retour, non ? À ses côtés, Evan Turner est également monstrueux dans ce troisième quart, allant du fadeaway au poste jusqu’à un tir à mi-distance avec la faute après avoir fait danser son défenseur. Pour finir le quart-temps, Marcus Smart score un énorme tir à trois points avec la faute, et Olynyk score au buzzer… Après trois quart-temps ? 101 points marqués, 72 encaissés, la messe est dite, c’est un récital, profitons. On devrait donc voir Pressey, Wallace et Young sur le parquet ce soir.

Capture d’écran 2014-10-30 à 02.22.50

Le quatrième quart-temps commence comme le troisième, et les Celtics laissent Brooklyn revenir à 19 points, et forçant Brad Stevens à prendre un nouveau temps-mort. Cette fois-ci, c’est Smart qui réveille tout le monde, en interceptant un quatrième ballon dans les mains de D-Will qui tentait de le crosser. Oui, Smart peut définitivement défendre. S’en suit une action splendide où Rondo envoie une passe millimétrée pour Bradley qui coupait ligne de fond, pour changer. Un dernier quart-temps tranquille, la seule déception est peut-être de ne pas avoir vu Brad Stevens ouvrir son banc à Pressey, Wallace et Young.

En conclusion, les Celtics ont livré une excellente partie, notamment la première période de haute volée. Rondo est revenu de manière exemplaire, montrant la voie quand les Nets revenaient et finissant avec une ligne de stats superbe, pour un joueur qui n’a eu que trois entrainements complets. Collectivement, huit joueurs sur dix finissent à dix points ou plus, 28 passes décisives pour 12 balles perdues. Bref, un très bon match pour débuter, qui lance parfaitement la saison des Celtics. 1-0.

Le boxscore final :

Capture d’écran 2014-10-30 à 02.55.26

Les points à retenir de ce match :

  • La relation Rondo-Zeller fonctionne très très bien, à suivre.
  • Les trois joueurs hors de la rotation annoncée par Stevens semblent être : Wallace, Pressey et Young qui n’ont même pas foulé le parquet malgré l’écart conséquent.
  • Smart peut apporter (énormément) défensivement, c’est confirmé. +21 quand il est sur le terrain ce soir.
  • Stevens a tenté Rondo-Smart-Bradley sur le terrain, que l’on pourrait voir souvent cette saison.
  • Turner n’est plus du tout le joueur des Pacers. Il se bat, prend des rebonds… Excellent lui aussi ce soir.

Article rédigé par Baptiste Godreau

5 Comments on “Les Celtics marchent sur les Nets pour débuter (1-0)”

  1. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous sur Turner. Sa première mi-temps était dégueulasse au niveau de ses choix. Tout ses tirs étaient forcés et il faisait des pertes de balles en allant à 1 contre 3.
    Par contre sa deuxième mi-temps était très propre.

    Très bon match contre une faible raquette. Le match contre Houston me fait peur d'avance.

    1. Tirs forcés pas tellement non plus, et 5/9 ça n'est pas non plus un pourcentage immonde. Ce qui m'a surtout marqué chez lui c'est le fait qu'il a vraiment été complet. 7 rebonds – 5 passes. Solide.

      C'est clair. La suite va être dure.

  2. C'était beau, c'était intense, c'était plaisant. Tout a marché pour nous sur ce match, rien à dire. A voir si l'on peut continuer dans cette voie.

  3. Ca fait plaisir de les voir jouer comme ça, tous les joueurs étaient concernés.
    Et rondo… Du bonheur de le revoir à ce niveau.
    Pas d'enflamade, mais si on savait déjà que l’effectif et le coach étaient de qualité, ce match nous donne encore plus d'espoir.
    Go Celtics!

Comments are closed.