Tyler Zeller, l’efficacité silencieuse

Ce n’est pas un secret, Brad Stevens apprécie beaucoup Tyler Zeller. À tel point qu’il n’a pas hésité à l’aligner pour le money time contre les Bulls samedi soir, soldé par la victoire. Au total, ce sont 21 minutes que le pivot aura passé sur le parquet du United Center. Son record de saison jusqu’ici, complété par des stats précieuses : 10 points, 7 rebonds et 4 assists. Le tout face à une effrayante raquette Noah/Gasol (sur le papier tout du moins), et en l’absence de Rajon Rondo avec qui le pick & roll semble déjà bien en place.

Attribuer ce temps de jeu à une confiance aveugle serait commettre une double erreur : mal connaître Stevens, et ne pas réaliser le bon début de saison de Zeller. Car si le transfuge de Cleveland n’est pas des plus bling-bling, force est de constater qu’il a réalisé une première semaine pour le moins efficace. Voyez plutôt : selon un système de mesure mis en place par Synergy Sports, 86,4% des possessions de Tyler Zeller se traduisent en un minimum d’un point inscrit. A titre de comparaison, c’est environ 10% de plus que son plus proche concurrent dans cet exercice. Pour rester dans les chiffres, il shoote à 85,7% (12/14 jusqu’ici), et culmine à 1,636 points par action conclue. Soit le record de la ligue pour cette première semaine, ni plus ni moins.

Ajoutez à cela une qualité de passeur plus qu’honorable pour un pivot : sept passes pour seulement une perte de balle samedi soir. Brad Stevens n’a d’ailleurs pas manqué de le souligner :

Ce qu’il a en commun avec les autres bigs de l’équipe, c’est que c’est un vrai passeur. Il ne shoote pas beaucoup à 3 points, mais ça beaucoup de nos gars peuvent le faire.

De plus, il est actuellement le seul véritable poste 5 dans cette équipe des Celtics, puisque Vitor Faverani se remet toujours d’une opération au genou. Il est une force au rebond, se permettant même d’être le meilleur rebondeur défensif de Beantown à 23%, et meilleur rebondeur en général avec 16,5% de ballons récupérés. Cela aussi Stevens l’a bien en tête, puisqu’il a utilisé Zeller en tant que joker défensif lors des matchs contre Indiana et Chicago.

Il joue très bien, et il se sent plus à l’aise en attaque. Mais c’est en défense que sa présence se fait le plus sentir en ce moment, car nous avons besoin de sa taille et de sa présence sous le panneau.

Les highlights complets de Tyler Zeller face aux Chicago Bulls :

Toutefois, ce ne sera pas simple pour Zeller de gagner des minutes. Kelly Olynyk fait un début de saison honorable, et Jared Sullinger est tout simplement un des meilleurs joueurs de l’équipe. Et même si ces deux joueurs sont plus naturellement voués à jouer ailiers forts, le système small ball (rendu possible par la palette de joueurs extérieurs dont nous disposons) décale Jeff Green au poste 4. Soit une place en moins dans la rotation des intérieurs. Ceci dit, la récente entorse à la cheville de Marcus Smart freine ce choix tactique, le seul trio Rondo/Bradley/Turner semblant un peu court pour être réellement efficace. Les intérieurs devraient donc retrouver leur légitimité le temps que Smart se rétablisse. Un temps dont Zeller profitera pour inscrire durablement son nom dans la rotation ?

Alors bien sûr, cela ne traduit qu’une seule semaine de NBA, et affirmer que Tyler Zeller tiendra toute la saison à ce rythme semble être un pari bien risqué. Mais s’il n’est probablement pas le « rim protector » dont Boston a besoin pour construire son avenir sereinement, il pourrait par contre s’affirmer dans un rôle de joueur de banc sur qui le coach peut compter. Et ces joueurs sont indispensables pour toute franchise qui a des ambitions, même lointaines.

Inspiré des articles de espnboston.com, Zeller scoring with surprising efficiency, et de celticsblog.com, Tyler Zeller is finding is groove with the Boston Celtics, rédigé par Jérémy Kervran

5 Comments on “Tyler Zeller, l’efficacité silencieuse”

  1. Très bon article. Sur ce que j'ai vu de lui, je l'assimile un peu à Bass: pas un personnage médiatique, ni un joueur qui te fera gagner le match à lui seul, mais il est toujours là quand on a besoin de lui. C'est un point fort pour Boston de l'avoir.
    Que pensez-vous de Faverani? Quel avenir lui voyez-vous aux Celtics?

    1. Merci ! Il pourrait effectivement se rapprocher d'un bon joueur de banc à la Bass, reste à voir si il sera régulier dans l'exercice.

      Quant à Faverani, pour ma part je n'ai pas spécialement d'avis sur lui. Juste qu'il n'est pas voué à être un 5 titulaire sur le long terme à Boston.

      1. Et pourtant, je pense qu'il aura du temps de jeu à son retour. Ainge a choisi de le conserver et son contrat ne sera plus garanti l'an prochain, donc ils vont voir ce qu'ils peuvent en tirer sur une deuxième saison.

        1. ça se tient, mais bon si on arrive à choper un pivot à la FA cet été, il a de grandes chances de partir vu que Zeller est meilleur

Comments are closed.