James Young inactif hier soir, une bonne décision ?

Lundi soir face à Charlotte, pour sa réelle première entrée significative en NBA (il n’avait joué que des morceaux de garbage time jusque-là), James Young, rookie choisi en 17è position de la dernière draft, a inscrit 13 points en seulement 18 minutes, jouant un rôle crucial dans le come-back des Celtics, qui a échoué de peu. À 19 ans, avec cette performance, le rookie a réussi a conquérir le coeur des fans en un seul match, il était donc normal que les réactions à sa non-sélection pour le match d’hier face à Brooklyn aient été marquées de surprise. Cependant, Brad Stevens a pris la bonne décision hier soir en le plaçant sur la liste des inactifs en compagnie de Jameer Nelson, en voici quelques raisons :

Le blocage des vétérans

La seule raison pour laquelle James Young a autant joué lundi soir, c’est parce que les Celtics perdaient de 22 points (dans le deuxième quart-temps cette fois-ci), et comme d’habitude, durant le garbage time, Young a enfin pu s’exprimer. Durant son passage sur le parquet, Young a pris feu et a régalé le TD Garden, le sortant de sa morosité au vu de la performance des Celtics ce soir là, mais malgré cela, hier face à Brooklyn, il n’aurait pas joué, sauf écart conséquent, une nouvelle fois.

Jeff Green, à l’heure actuelle, est le titulaire au poste 3 et est un joueur supérieur à Young, prenant environ 33 minutes par match. En relais de Green, Jae Crowder, arrivé récemment de Dallas, joue à merveille son rôle d’energizer en sortie de banc, et aujourd’hui, les Celtics marquent 8,1 points de plus sur 100 possessions que l’adversaire avec Crowder sur le terrain. Hier soir également, après douze matchs manqués revenait Marcus Thornton. À seulement 27 ans, et dans sa dernière année de contrat, les Celtics se doivent de le faire jouer, afin de l’évaluer et de savoir s’il doit faire partie du projet futur, ou bien s’ils doivent s’en débarrasser avant la deadline de février.

Aux postes d’arrières et d’ailiers, seules 96 minutes peuvent être allouées chaque soir, il n’y a donc pas (ou très peu) de place pour Young à l’heure actuelle. Même si Brad Stevens voulait faire plaisir aux fans en faisant jouer James Young au lieu de Marcus Thornton, il prendrait un risque énorme de casser une certaine alchimie dans le vestiaire, chose à ne surtout pas faire en période de reconstruction.

Il ne faut pas oublier que ces joueurs sont humains. Si un rookie joue autant qu’un vétéran méritant, ce dernier pourrait légitimement montrer son mécontentement, menant à une animosité dans le vestiaire, et dans le staff. S’il n’y a pas de confiance, il n’y a pas d’équipe, et cela entraverait complètement le développement de joueurs comme James Young, Marcus SmartKelly Olynyk ou encore Jared Sullinger.

Faire grimper la valeur marchande des vétérans

Visiblement, certains fans des Celtics semblent penser que les Celtics ne voient pas à long terme en gardant sur le banc James Young, et pourtant, c’est tout le contraire. Comment un joueur rookie de 19 ans qui ne joue pas peut aider dans une stratégie à long terme ? Car de ce fait, ce sont des joueurs qui ne font pas partie du projet qui jouent tous les soirs, et qui font donc grimper leur valeur marchande.

Jeff Green pourrait à l’heure actuelle rapporter aux Celtics un premier tour de draft, ou un prospect d’une valeur similaire, mais que se passerait-il si son temps de jeu était réduit à 20 minutes pour donner du temps de jeu à Young ? Les équipes abaisseraient leur offre, sa valeur serait ruinée et il deviendrait un joueur intransférable. Pour Marcus Thornton, la situation est identique, puisqu’il pourrait intéresser des équipes prétendantes au titre cherchant un pétard ambulant en sortie de banc.

Si ces joueurs n’ont pas de temps de jeu, leur valeur marchande s’évapore. Par contre, dès qu’un échange arrivera (incessamment sous peu), James Young risque de voir son temps de jeu grimper, Brad Stevens l’ayant complimenté de ses bonnes semaines d’entrainement, et ayant déclaré hier que « plus la saison avance, plus il devrait être actif que le contraire ».

Le treizième homme est-il vraiment nécessaire ?

Si Brad Stevens vient à ressentir le besoin de faire rentrer son treizième joueur du banc, quelle sera l’apport recherché ? La défense, indubitablement. Dans ce registre, Gerald Wallace est à l’heure actuelle bien meilleur que Young, et si l’adversaire propose du small ball, l’impact de Wallace est beaucoup plus important. Sinon, Wallace peut aussi être très utile en cas de situation désespérée, en tant que passeur sur une remise en jeu, ce qu’il a déjà fait beaucoup de fois.

Young, à l’heure actuelle, est peut-être le meilleur shooteur des Celtics, et son heure risque de venir dans la saison. Cependant, à l’heure actuelle, il y a des facteurs beaucoup plus importants dont l’échéance approche, empêchant Young d’avoir un temps de jeu conséquent dès maintenant.

Traduction par Baptiste Godreau de l’article de Kevin O’ Connor, ‘James Young is inactive, and Brad Stevens made the right decision