Marcus Smart nommé rookie du mois

ENFIN ! Alors qu’il n’avait pas été appelé à prendre part aux festivités du All-Star Weekend, Marcus Smart a été récompensé par la NBA pour ses performances sur le parquet. Montant constamment en puissance depuis le début de saison, Smart est en effet arrivé en février à produire son meilleur mois sur le plan statistique : 9,8 points par match (35,4% au tir et 26,8% à trois points), 4,5 rebonds, 4,3 passes et 1,6 interceptions par match. Cela représente son meilleur mois au scoring, au rebond et à la passe, et coïncide avec une confiance de plus en plus importante de la part de Brad Stevens, puisque le rookie a passé près de 33 minutes par match sur le parquet en février.

Immérité ? Pas vraiment. En février, Smart s’est ainsi classé troisième rookie à l’Est au scoring, à la passe et aux interceptions, et a pris la quatrième place au rebond, lui permettant de devancer des rookies comme Nerlens Noel ou Nikola Mirotic pour le titre final.

Le jeu de Smart s’est amélioré au fur et à mesure, passant de 5,3 points par match en décembre à près de dix en février, le tout en gardant son apport défensif indispensable au système des Celtics et en prenant également le double de rebonds par rapport à décembre. Sur ce mois, Smart a ainsi battu plusieurs de ses records en carrière : dix rebonds face à Denver le 4 février, neuf passes décisives face à Miami le 1er février, ou encore cinq interceptions face à Sacramento le 20 février, permettant aux Celtics d’être une équipe bien plus efficace offensivement avec Smart sur le parquet (104,4 points marqués sur 100 possessions pour les Celtics, +2,7 points par rapport à l’adversaire), et de remporter sept matchs sur onze dans le mois de février.

Ce titre de rookie du mois représentait-il une fin en soi pour Smart ? L’intéressé ne semble en tout cas pas rassasié :

C’est une bonne nouvelle, mais ça ne veut pas dire grand chose. L’équipe est toujours en reconstruction et on essaie toujours d’atteindre les playoffs. C’est ce qui m’importe le plus.

Assurément, Marcus Smart, par son mois de février et sa montée en puissance régulière, s’est immiscé dans la course à la First NBA Rookie Team en fin de saison mais est-ce vraiment l’objectif premier du rookie ? Sûrement pas. Cependant, il est agréable de voir le rookie récompensé après le snob du All-Star Weekend.

Article rédigé par Baptiste Godreau