Jordan Mickey attend patiemment son heure

Les Celtics ont utilisé leur 33ème choix de draft en juin dernier pour sélectionner Jordan Mickey, annoncé plus tard comme un potentiel steal. Alors qu’il a su montrer son talent en Summer League ainsi qu’en pré-saison, Mickey n’a pas eu beaucoup le temps de fouler les parquets NBA. Mais pour le moment, il remplit totalement son rôle en devenant une star en D-League avec les Maine Red Claws.

Avec sa belle performance de jeudi dernier lors de la victoire des siens face aux Texas Legends 119 à 112 avec 12 points, 13 rebonds et 10 contres, Mickey nous convainc peu à peu qu’il pourrait être une pièce majeure de la future rotation des Celtics.

« Je le dis depuis cet été, je pense que Jordan (Mickey) est un joueur spécial » raconte R.J Hunter, qui a accompagné son coéquipier avec 28 points ce même jeudi avant d’être malheureusement touché à l’épaule.

« Il donne tout, il m’a protégé de quelques débordements, a sécurisé les rebonds et a mené plusieurs contre-attaques. Avec lui, ça va envoyer. C’est excitant de le voir jouer dans cet environnement. »

Mickey présente des moyennes de 18,6 points et 8,7 rebonds pour un total de 15 matchs en tant que pivot titulaire des Red Claws. Meilleur contreur de la ligue de développement avec une moyenne de 4,9 par match (5,4 sur le mois de décembre), il devance Daniel Orton de 1,8 contres de moyenne.

Pourtant, malgré son rendement aux Red Claws, il reste bloqué derrière une longue liste d’intérieurs dans l’effectif de Boston, des vétérans qui ont déjà fait leur place en NBA.

« Il est clair qu’il y a embouteillage. C’est la réalité des choses. Et pourtant il a le mérite de rester dans un bon rythme en continuant ses efforts là-bas. »

Alors que Mickey devra sûrement attendre un possible chamboulement de l’effectif en février avant de pouvoir s’imposer au sein la rotation Celte, Stevens laisse entendre que son heure pourrait venir dans un futur proche.

« Il est vraiment apte à transférer certaines de ses capacités de la D-League à la NBA. » pense Stevens. « Pour le reste, il a simplement besoin de continuer à s’améliorer. En tous cas, grâce à son travail régulier, il est plus que jamais prêt. »

Traduit par Maximilien Clément et Léo Hurlin, d’après l’article de Celticsblog : ‘It’s [Almost] Mickey Time: Mickey’s dominance in D-League impressing Brad Stevens

One Comment on “Jordan Mickey attend patiemment son heure”

  1. Vraiment un très bon élément ce Jordan. On a bien fait de le drafter. Pour ce pick je penchais pour Dak' Johnson mais au final Mickey m'impressionne vraiment par sa justesse !
    D'aucuns diront que ce n'est que la D-League mais tout de même. Et plus ça va, plus la D-League devient un endroit où la concurrence existe. Mais Jordan l'écrase et c'est de bonne augure pour la suite. Si Lee venait à être transféré, j'aimerai vraiment que Mickey hérite de 10-15 minutes car il pourrait apporter quelque chose que l'on ne voit pas à Boston (pas trop en tout cas) : de la protection du cercle.

    Rappelons-nous aux bons souvenirs de ce contreur fou qu'était Greg Stiemsma et ses 1,5 blks en moins de 20 minutes….Jordan est au moins aussi bon contreur…mais lui sait faire autre chose sur un terrain..

    Affaire à suivre donc.

Comments are closed.