« Je l’ai fait, j’y suis… »

Isaiah Thomas a appris par l’intermédiaire de son agent, Sam Goldfeder, aux alentours de 18h ce jeudi soir, qu’il avait été sélectionné parmi les remplaçants du All-Star Game. C’était trop tôt pour le grand public qui ignorait encore la nouvelle, alors il a fallu que Thomas attende une heure avant que TNT (la chaine de télévision américaine qui retransmettait l’annonce) ne fasse l’annonce officielle.

L’un des premiers appels qu’Isaiah a passé fut pour son père, James Thomas, qui réside dans la maison familiale à Tacoma. Le message fut bref : « Je l’ai fait. J’y suis… J’y suis. »

Thomas a ensuite rassemblé sa famille devant le poste en disant à ses deux fils, James et Jaiden, que leur père était sur le point de passer à la télévision. Le show sur TNT démarra rapidement, mais Thomas ne fut pas dans les premiers noms annoncés.

« Les enfants étaient mécontents parce que ça prenait trop de temps, alors ils sont partis jouer tous les deux », a raconté Isaiah dans un entretien téléphonique avec le Boston Globe jeudi soir.

Quand Thomas vit enfin son nom à l’écran, il fut frappé par la grandeur du moment et l’accomplissement que cela constituait pour lui. Ensuite, son téléphone se mit à vibrer, en continu.

Des messages de félicitations, il en a reçu toute la soirée : de la part du champion de boxe Floyd Mayweather, de la part d’autres All-Stars tels que DeMarcus Cousins, Chris Paul ou Kyle Lowry, de la part de ses coéquipiers de Seattle Jamal Crawford, Jason Terry, Brandon Roy et Nate Robinson, de la part de ses anciens coéquipiers et membres du staff des Kings et des Suns, de la part de son coach, Brad Stevens, et bien sûr de la part de ses coéquipiers… Tous l’ont félicité.

À la maison, la célébration de Thomas fut plus calme. Il est allé mettre ses deux garçons au lit, avant de s’installer devant le match entre les Raptors et les Knicks. Pour lui, l’effusion de soutiens qu’il venait de recevoir était déjà suffisante.

« C’est fou de recevoir autant d’amour. Tout le monde est content pour moi, je n’ai jamais connu une telle situation où les gens sont si sincèrement heureux de ma réussite. C’est un sentiment incroyable. C’est une bénédiction. », dit aujourd’hui Thomas.

Isaiah Thomas est seulement le neuvième joueur de moins d’1m83 (6 foot aux USA) à être nommé All-Star dans l’histoire de la NBA, et le premier depuis Terrell Brandon en 1997. Plus encore, c’est seulement le deuxième joueur de l’histoire à devenir All-Star en faisant 1m75 ou moins, le dernier ayant été Calvin Murphy en 1979.

Thomas a toujours dit qu’il espérait devenir All-Star un jour, mais c’est réellement devenu un objectif depuis l’été dernier. Il l’avait confié à son GM, Danny Ainge. Il l’avait confié à Brad Stevens. Il l’avait confié à n’importe qui voulant bien l’écouter.

« Je savais qu’avec l’opportunité que j’avais aux Celtics, de par la façon dont ils me laissaient jouer mon jeu, c’était enfin un objectif réaliste », confie Thomas.

Cette saison, il produit des statistiques moyennes de 21,6 points, 6,6 passes décisives et 3 rebonds par match. Plus la saison avançait, plus il faisait des statistiques impressionnantes, et plus le buzz autour d’un potentiel candidat au All-Star Game commençait à gonfler.

Ses coéquipiers et coaches l’ont soutenu. Floyd Mayweather s’est assuré de sa publicité sur les réseaux sociaux. Les joueurs qu’il affrontait chaque soir affirmaient qu’il méritait un spot au All-Star Game. Le service des relations publiques des Celtics s’est même permis d’envoyer une liste des accomplissements de Thomas aux autres équipes de la Conférence Est, espérant que ça lui rapporterait quelques votes.

Thomas est désormais habitué à ce qu’on doute de lui, à ce qu’on le néglige, puisque c’est ce qu’il a subi depuis ses débuts dans le basket du fait de sa petite taille. Cette fois, il a accompli trop de choses pour qu’on continue de l’ignorer. Mais même le soir de sa première sélection au All-Star Game, il trouve de nouveaux objectifs.

« Je ne veux pas être All-Star une seule fois, je veux que cela devienne une habitude. Il y a tellement de choses que je peux encore améliorer, je suis toujours jeune. Je vais continuer à faire ce que je fais, je veux gagner une bague. »

James Thomas était hier submergé par l’émotion, se remémorant tout ce qu’Isaiah a pu traverser depuis ses débuts. Il s’est rappelé des moments où Isaiah restait suspendu à une barre de traction en espérant que ça le rendrait plus grand ; il s’est rappelé l’anxiété de la Draft 2011 et l’inquiétude de ne pas voir son fils sélectionné… avant que les Kings ne le draftent en dernière position ; il s’est rappelé de ce jour en février dernier durant lequel les Suns ont envoyé Isaiah à Boston, de ce jour qui a tout changé.

« C’est vraiment plus qu’un rêve qui se réalise », confiait hier soir James Thomas au téléphone. « Ca relève du fantasme ou quelque chose comme ça. Je marche dans la maison et je ne fais que sourire, en réalisant que c’est mon fils, mon enfant. »

« En tant que parent, j’ai toujours vu mon fils comme une superstar n’ayant pas eu le respect qu’il méritait. Ca a toujours été ‘il est trop petit’, ‘ça ne marchera pas’, ‘il fait 1m75, il n’y arrivera pas’…

Aujourd’hui, le monde reconnait que ça n’est pas seulement un joueur de petite taille. C’est une superstar. »

Nous, nous ne le considérons pas comme une superstar, mais quoiqu’il en soit, c’est une sensation géniale que de revoir un All-Star à Boston. Surtout, voir quelqu’un comme Isaiah Thomas récompensé, après tout ce qu’il a traversé, c’est une belle histoire. L’an passé, nous traduisions un très long portrait de lui que nous vous invitons à lire ou relire pour comprendre à quel point c’est un accomplissement pour lui et son entourage, après avoir été négligé pendant des années.

Profite Isaiah, tu le mérites.

Article traduit et adapté par Baptiste Godreau, de l’article du Boston Globe : ‘Isaiah Thomas basks in his first All-Star selection

 

7 Comments on “« Je l’ai fait, j’y suis… »”

  1. Sauf blessure, il deviendra le meilleur petit joueur de l'histoire (Ouf Iverson +/- 1m80 ^^) ! J'espère qu'on le gardera pendant longtemps !

  2. Putain c'est beau. . On voit que ça lui tenait vraiment à coeur. Comme le dit l'article, tout le monde à l'air content pour lui. il le mérite. En plus d'un bon joueur, ça à l'air d'être un très bon gars

  3. Tres content pour lui, maintenant si on enleve cette saison, on va avoir un probleme dans l'avenir.
    Thomas refusera de revenir sur le banc surtout apres avoir eté all star, probleme smart voudra aussi postuler a ce poste. J'aime bien l'idée de mettre smart en titulaire a coté de lui mais il n'est pas encore assez fiable au shoot pour remplacer avery.
    Apres si avery est tradé dans un trade, tu peux mettre smart en 2 et laisser la place de back up a rozier, on est dans la speculation et on aura aucun probleme cette année mais le temps viendra des mecontentements.

    1. C'est marrant, on a quasiment eu la même discussion entre nous il y a quelques jours. Pour nous, il est au meilleur de sa forme actuellement et difficile de lui demander plus. Perso, je refuserais absolument pas de le trader maintenant, sachant que sa valeur marchande est élevée, et que comme tu dis, il y aura des mécontentements à un moment. Thomas a déjà montré qu'il avait un peu une tête de con donc un retour sur le banc pourrait franchement lui déplaire, surtout avec le statut All-Star qu'il a.

    2. J'avais pas pensé à ça, c'est vrai qu'il est à son max du moins je ne vois pas ou il peut progresser de façon considérable, il ne sera jamais un bon défenseur et tourne déjà à plus de 20pts, la gestion du match et du tempo sont des choses qu'il peut travailler. Pour le moment, Smart est trop irrégulier pour être starter et je ne pense pas que Danny va le trader, du moins chercher un trade, du fait de son contrat en or pour nous. Il l'acceptera seulement si le mec qui prend sa place lui montre qu'il est meilleur.

  4. C'est génial pour IT de le voir enfin reconnu grâce à ce All star.

    Après si on revient un petit peu sur le poste de meneur de jeu, j'ai peur que IT ne connaisse que peu le bonheur de retrouver le ASG dans le futur.
    Mais peu importe le futur, et on peut aussi être content de voir la saison des celtics récompensé par un celtics all star

  5. C'est vraiment une bonne nouvelle, et c'est mérité, mais jusqu'au bout je pensais que Irving allait lui passer devant, mais il a un côté aussi spectaculaire qui va plaire au "grand" public, en espérant qu'il joue au moins 10 minutes.

Comments are closed.