Les Celtics troisièmes si…

Avec la défaite d’hier à Atlanta, les Celtics ont perdu quasiment toutes leurs chances d’accéder à la troisième place, synonyme d’avantage du terrain… et de Cleveland Cavaliers de l’autre côté du tableau, chose également très importante au cas où le premier tour serait passé. Alors qu’il reste deux matchs à jouer pour les Celtics, faisons un point sur les calendriers restants, les tie-breakers et les options qui en découlent.

Avant cela, voici le classement à l’heure où nous écrivons ces quelques lignes :

Capture d’écran 2016-04-10 à 10.24.27

Le calendrier 

Hawks Hawks : @ Cleveland Cavaliers ; @ Washington Wizards.

Celtics Celtics : vs Charlotte Hornets ; vs Miami Heat.

Heat Heat : vs Orlando ; @ Detroit ; @ Boston.

Hornets Hornets : @ Washington ; @ Boston ; vs Orlando.

Boston est donc la seule équipe parmi le quatuor à la lutte à encore affronter des adversaires directs. Par « chance », cela se produit même deux fois sur les deux matchs restants.

Les tie-breakers 

Pour Atlanta, les tie-breakers donnent : 3-1 contre Charlotte, 3-1 contre Boston et par contre, 1-3 contre Miami.

Pour Boston, on pourrait penser que ça se complique sachant qu’il reste des matchs à jouer mais en réalité, pas vraiment puisqu’ils ont eu la bonne idée de battre leurs adversaires directs plus tôt dans la saison, à l’exception d’Atlanta contre qui ils ont perdu la série 3-1 en saison régulière. Par contre, ils mènent 2-0 contre Miami et 2-0 contre Charlotte, ce qui veut dire que les matchs restants face à ces deux équipes n’ont aucune importance dans le tie-breaker qui est déjà joué. C’est très important car ce sont ces fameux tie-breakers qui font que Boston a aujourd’hui les cartes en main pour disposer de l’avantage du terrain au premier tour, au contraire de leurs adversaires actuellement classés juste en-dessous d’eux.

Pour Miami, nous avons vu ci-dessus qu’ils ont donc l’avantage 3-1 sur Atlanta, mais ne l’ont pas sur Boston puisqu’ils sont menés 0-2 cette saison. Contre Charlotte, c’est une égalité parfaite (2-2), ce qui fait que nous devons nous reporter au critère suivant pour les départager sachant qu’ils ont actuellement un bilan identique de 46 victoires pour 33 défaites. Dès lors, c’est le pourcentage de victoires dans la division qui est pris en compte. Si l’on se penche sur ce critère, c’est Miami qui a les devants  pour le moment (9 victoires – 6 défaites contre 7 victoires – 7 défaites pour Charlotte) mais cela peut encore largement changer.

En effet, Miami doit encore affronter un membre de la division Southeast, et Charlotte encore deux. Il est donc encore possible que les deux équipes soient à 9 victoires – 7 défaites à la fin de la saison régulière. Cependant, Miami accueille Orlando ce soir et il est difficile d’imaginer les voir perdre deux fois de suite face à cette équipe. On peut donc légitimement penser que Miami aura le tie-breaker sur Charlotte en cas de bilan identique.

Pour Charlotte, vous l’aurez compris : 0-2 contre Boston, 2-2 contre Miami mais vraisemblablement derrière grâce au pourcentage de victoires du Heat dans la division, 1-3 contre Atlanta. Cela explique que Charlotte soit sixième à l’heure actuelle, puisque tous les tie-breakers sont en leur défaveur.

Boston troisième si…

Là, il n’y a pas de calcul à faire. Puisqu’Atlanta dispose du tie-breaker sur Boston depuis leur victoire hier soir, il faudrait que les Hawks perdent à Cleveland et à Washington et que dans le même temps, Boston gagne face à Charlotte et face à Miami pour que les Celtics enlèvent la troisième place. On va se l’avouer, c’est très très très (…) très peu probable.

Boston quatrième si… 

Là, les choses se compliquent puisque si les Hornets et le Heat s’imposent ce soir, on pourrait avoir trois équipes avec un bilan de 47 victoires pour 33 défaites.  Ce qui est important, c’est que Boston a son destin entre les mains. S’ils n’ont pas l’avantage sur Atlanta, ils l’ont sur Charlotte et Miami avec l’autre avantage de les jouer directement.

A vrai dire, il n’y a pas grand-chose à calculer non plus dans une première hypothèse. En effet, si Boston bat Charlotte puis Miami, et si dans le même temps Atlanta gagne un de ses deux matchs restants, les Celtics seront assurément quatrièmes.

Là où il faudra se remuer très sérieusement les méninges, c’est si Boston perd un de ses deux matchs dans l’hypothèse où Charlotte et Miami gagnent tous les deux ce soir pour ramener les trois bilans à l’identique. Dès lors, Boston n’aurait plus les cartes en mains et il faudrait espérer des faux-pas adverses pour avoir l’avantage du terrain au premier tour.

Si Boston perd ses deux matchs, par contre, cela risque de coûter cher. Dans ce cas, sauf faux-pas adverse, ils seraient plus proches de la sixième place et donc des Hawks au premier tour. Cependant, est-ce que cette sixième place ne serait pas la meilleure si les Celtics ne parvenaient pas à accrocher la quatrième ? Bien sûr, il serait compliqué de battre Atlanta (ou Miami) sans l’avantage du terrain mais cela permettrait d’éviter Cleveland dans un éventuel second tour. En finissant cinquièmes, les Celtics devraient éliminer un premier adversaire sans l’avantage du terrain et si cela arrivait, ils devraient ensuite jouer Cleveland pour espérer une finale de Conférence. Compliqué non ?

Vous l’aurez compris, il y aura une ambiance de playoffs cette semaine au TD Garden face à deux adversaires directs contre qui il faut à tout prix gagner. Même si les Celtics ont eu l’air fatigués à Atlanta, il n’y aura pas vraiment la place pour se reposer. Cependant, comme l’a dit Jared Sullinger hier, il ne faut pas oublier que le plus important reste d’arriver avec tout le monde en bonne santé dans une semaine et cet avantage du terrain ne serait pas très important si l’un de nos cadres venait à se blesser dans les deux matchs restants.

Article rédigé par Baptiste Godreau

2 Comments on “Les Celtics troisièmes si…”

  1. A noter également qu'en plus de jouer 2 fois à domicile, Le Heat et les Hornets seront en back-to-back. Ca aide.

    Atlanta – Charlotte
    Boston – Miami

    Ca serait sympa comme confrontations.

    1. Ca serait sympa mais c'est vraiment compliqué. Si t'es 4 c'est sympa t'as l'avantage du terrain mais si t'es 5, c'est le pire. Tu joues Miami, peut-être l'équipe la plus redoutable avec le désavantage du terrain et si jamais tu passes, tu vas jouer Cleveland au second tour…

Comments are closed.