Jared Sullinger fait à son tour ses valises

Que faire d’Evan Turner ? Que faire de Jared Sullinger ? Que faire de Tyler Zeller ? Que faire des options sur Amir Johnson et Jonas Jerebko ? Voilà quelques questions (parmi des centaines d’autres) auxquelles Danny Ainge et ses associés devaient trouver une réponse cet été. La première a été rapidement résolue, puisque Evan Turner est allé décrocher un contrat juteux à Portland, récompensant ses deux très belles saisons accomplies à Boston.

La deuxième, elle, a pris plus de temps mais une réponse a été trouvée. Non, Sullinger ne portera pas le maillot Celte l’an prochain. Il vient de trouver un accord avec les Toronto Raptors pour un an et serait d’environ 6 millions de dollars, somme sur laquelle aurait pu s’aligner Ainge s’il l’avait voulu. Le GM des Celtics a préféré sacrifier les droits qu’il détenait sur le joueur, afin de pouvoir libérer la masse salariale du cap hold de 5,7 millions de dollars de l’ailier fort et pouvoir signer Al Horford.

Drafté en 21e position de la Draft 2012, l’intérieur aura donc passé quatre saisons à Boston, laissant un arrière goût d’inachevé à son passage au sein de la franchise. Joueur talentueux, potentiellement capable de s’écarter du cercle, efficace au rebond et parfois adroit proche de l’anneau, Sullinger aura fait de très belles choses à Boston. Malheureusement, c’était bien trop rare. Sa motivation avait de fâcheuses tendance à être fluctuante selon l’adversaire qu’on lui opposait, et il n’aura jamais réussi à franchir le cap qui aurait fait de lui un très bon joueur.

Ce cap, il aurait pu le franchir l’été dernier, en faisant des efforts sur le plan physique. Ça n’a pas été le cas. Si sa mauvaise condition physique ne l’a pas empêché de faire quelques gros matchs en saison régulière, elle l’a en revanche empêché d’être performant au moment où cela compte le plus. En playoffs, les Celtics n’ont malheureusement absolument pas pu compter sur lui, au contraire de quelqu’un comme Jonas Jerebko. Ce triste passage en playoffs, ajouté aux nombreux doutes que doivent susciter sa forme physique chez les GM de la ligue font que la saison prochaine, Jared Sullinger ne sera pas un Celtic.

On lui souhaite bonne chance pour l’avenir, en espérant qu’il arrivera à évoluer pour devenir plus qu’un joueur de rotation dans cette ligue.

Article rédigé par Baptiste Godreau