Les Celtics reçoivent la visite de l’ancien joueur de football américain Peyton Manning

Peyton Manning a pris sa retraite NFL à l’issue de la saison 2015, et si se faire plaquer par des joueurs de plus de 100 kilos ne lui manque probablement pas, il y a d’autres aspects de la compétition qu’il a certainement dû avoir plus de mal à laisser derrière lui. Lundi dernier à Denver, Manning a rendu visite aux Celtics alors que ceux-ci étaient en pleine session vidéo pour préparer leur match contre les Nuggets le soir-même.

Selon Micah Shrewsberry, l’assistant coach des Celtics, sans que Manning ne comprenne entièrement ce qu’il était en train de visionner, il était clair que ce mini-retour à la compétition était pour lui une source de plaisir.

Brad Stevens, le coach des Celtics, a commenté avec le sourire la venue de cet invité :

« C’est l’un des meilleurs analystes vidéo que je connaisse. »

Les deux sont amis depuis le passage aux Indianapolis Colts de Manning, lorsque Stevens était l’entraîneur de l’Université de Butler.

Manning s’est ensuite adressé aux joueurs et entraîneurs en tant que groupe. Selon Shrewsberry, il a confié à l’équipe combien il avait été important pour lui d’apprendre de ses échecs, de se relever des défaites en playoffs et de grandir jusqu’à gagner le Super Bowl en 2006. Il a également insisté sur l’importance et la force de leur lien collectif, les exhortant à le chérir, citant les road trips, les gros matchs, la camaraderie comme autant de choses irremplaçables.

Kyrie Irving a semble-t-il été très réceptif à la venue de l’ancien quarterback :

« C’était super, franchement. C’est quelqu’un qui a gagné le titre, quelqu’un qui avait une préparation hors-normes, quelqu’un qui a fait tout ça pendant si longtemps, qui a fait face à des blessures. C’était super de le voir nous rendre visite, parler à notre équipe pendant qu’on était à Denver. Rien de tel que la présence et les paroles d’une personne ayant tutoyé les sommets. »

Traduction de l’article du Boston Globe « Brad Stevens’s buddy Payton Manning joined Celtics for a film study » par Léo Hurlin