Bilan de la semaine 6 : insuffisant (10-10)

Les matchs :

Après un gros back-to-back contre les Raptors et le Jazz, la semaine s’annonce a priori plus calme avec en premier lieu un déplacement à Charlotte. Il n’en sera rien : Kemba Walker est en feu et score 43 points alors que l’équipe, en face, tente de nouvelles choses mais ne parvient pas à livrer une prestation complète. Rebelote lors du match suivant avec la réception des Knicks : Trey Burke livre une copie complète tandis que Boston manque cruellement de constance. L’équipe rebondit ensuite chez les Hawks dans un match à sens unique. Même si tout n’est pas parfait, Boston repart avec sa première victoire de la saison en ayant mené tout au long du match. Enfin, les Celtics se rendent chez les Mavericks mais, malgré leur relative fraîcheur grâce à la victoire facile de la veille, semblent aux yeux de Stevens un peu lents face à Dallas et livrent une nouvelle prestation incomplète qui laisse peu de place au doute.

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(1 h 00)
Spectrum Center

Maillot: ICON
(1 h 30)
TD Garden

Maillot: CITY
(1 h 30)
Phillips Arena

Maillot: STATEMENT
(2 h 30)
American Airlines Center

Maillot: CITY

Les perfs :

Dix joueurs ont reçu des étoiles de notre part cette semaine, ce qui est assez conséquent et aurait pu témoigner d’une réaction collective si la semaine n’avait pas mis en exergue l’inconstance des Celtics qui se traduit par un bilan comptable de 1V-3D.

C’est au final Jaylen Brown qui tire son épingle du jeu avec un total de quatre étoiles, talonné par Kyrie Irving, Al Horford, Gordon Hayward et Aron Baynes qui cumulent tous trois étoiles. On a bien aimé son agressivité et ses drives au panier (81% de réussite dans la restricted area et 75% dans le reste de la peinture). Selon la façon dont le ballon arrive près du panier, on ne parle pas de tirs faciles mais ils sont néanmoins rentables et il est important, pour que l’attaque des Celtics soit efficace, que des joueurs aillent chercher ces points et potentiellement des fautes qui vont avec.

Pour le reste, il n’y a franchement pas de quoi épiloguer malgré quelques performances solides par-ci par-là : les Celtics sont frustrants, principalement par leur irrégularité dans l’effort, l’implication, leur absence d’envie parfois criante, et ça se paye par un bilan global de 10 victoires pour autant de défaites après ce qui constitue donc pratiquement un quart de la saison. C’est clairement insuffisant.

On aurait même pu commencer à distribuer des cartons jaunes mais on a préféré profiter un peu du weekend quand même.

L’actu :

Anthony Davis aux Celtics ? Pas pour tout de suite…

Ce n’est pas réellement une actu mais puisque l’on voit fleurir à droite et à gauche quelques spéculations sur une prétendûment possible arrivée d’Anthony Davis aux Celtics, on va rappeler brièvement pourquoi ce n’est en l’état pas une possibilité.

Davis et Irving possèdent tous les deux dans leurs contrats respectifs une clause, la Rose Rule, qui de débloquer une augmentation de salaire supplémentaire avec certains accomplissements. Or, la convention collective NBA stipule qu’une équipe ne peut pas faire venir dans son équipe via des transferts plus d’un joueur possédant cette clause dans son contrat.

En l’état actuel des choses et à moins que Kyrie soit inclus dans un éventuel package à destination des Pelicans, il est donc impossible pour Boston d’envisager un quelconque scénario pour faire venir l’intérieur de NOLA.

Cela dit, les discussions pourraient être ouvertes dès l’été prochain puisque Kyrie possède une option pour la saison prochaine et qu’il devrait très certainement la décliner. À cet instant, il ne sera plus sujet à la Rose Rule.

Du côté de New Orleans, si Davis sera encore sous contrat jusqu’à l’été 2020, les Pelicans pourront cependant lui proposer dès l’été 2019 un contrat gargantuesque sur cinq ans. S’il refuse ce contrat (qui pourrait s’élever à 230 millions de dollars), l’équipe devra alors très certainement envisager un transfert puisqu’il n’y a a priori aucune raison financière de refuser une telle offre.

En vrac :
  • Plusieurs joueurs (et coachs) ont partagé à la presse leurs ressentis sur la situation actuelle de l’équipe, indiquant que les Celtics ne sont pas assez expérimentés, manquent d’effort, sont incapables de jouer 48 minutes… Malheureusement, malgré ces prises de paroles, et la conscience de la situation, aucun changement n’est visible de manière durable sur le terrain. À se demander si les Celtics ont vraiment envie de gagner des matchs…
  • Alors, qu’est-ce qui cloche à Boston ? C’est la question qui est sur toutes les lèvres, et on a tenté d’y répondre à travers une petite analyse statistique. Malheureusement, il n’y a pas besoin de se plonger dans des statistiques pour voir le manque cruel d’effort et d’implication dont parlent tous les Celtics en conférence de presse.
  • Marcus Smart a déclaré que « le problème ne vient pas de tout le monde ». Ciblait-il des joueurs en particulier ? Ou était-ce un simple coup de gueule sur le moment ? Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand il explique ensuite que certains joueurs arrosent.
  • Le maillot City ne réussit pour l’instant pas aux Celtics. Deux matchs, deux défaites, et un defensive rating de 115,5 qui les place en pire défense de la ligue lorsqu’ils portent ce maillot. Du côté de la rédaction, on est assez partagés sur le rendu de ce maillot une fois porté.
  • Ce n’est pas vraiment une nouvelle qui concerne les Celtics, mais Baptiste, qui faisait partie de celticsfr depuis 2014, nous a indiqué en début de semaine qu’il allait devoir immédiatement mettre fin à sa participation au projet afin de se concentrer sur ses concours à venir et se recentrer sur sa vie personnelle. Durant les quatre ans qu’il a consacrés au blog, il a beaucoup contribué à faire de celticsfr ce que celticsfr est devenu et dont nous sommes tous fiers au sein de l’équipe. Rien que pour ça, on lui adresse nos remerciements et tous nos meilleurs vœux pour la suite.

Le point TTFL :

Quelques difficultés cette semaine mais l’équipe a su limiter la casse en finissant dixième au général par équipes. En revanche, petite chute à la deuxième place au classement des franchises, après deux semaines sur la première marche du podium.

Individuellement, Neiko remporte la semaine avec 312 points. Mais avec 1645 pts, c’est bien DiOnYsOs qui est en tête de l’équipe au général pour la quatrième semaine consécutive ! Futur MVP ?

La semaine prochaine :

Trois matchs au programme avec un déplacement chez les Pelicans pour conclure un mini road trip, puis la réception des Cavaliers et enfin un voyage dans le Minnesota où l’équipe ira défier des Timberwolves fraîchement remis de leurs émotions.

Semaine 7

DateLocalHeure/RésultatVisiteurHeure française Maillot
2 h 00 ICON
1 h 00 ASSOCIATION
2 h 00 STATEMENT

Article rédigé par Léo Hurlin et Lucas Hecker