De nouvelles accusations à l’encontre de Jabari Bird

Jabari Bird, accusé d’avoir étranglé sa petite amie en septembre dernier, doit faire face à de nouvelles accusations dans le cadre de son procès pour violences conjugales.

Bird, qui a pris ses distances avec l’équipe dans le contexte de ces accusations, comparaissait aujourd’hui devant le tribunal municipal de Brighton. Deux nouvelles accusations sont venues s’ajouter contre lui : intimidation de témoin et menaces. Le joueur a plaidé non-coupable.

En septembre dernier, il avait déjà plaidé non-coupable à des accusations de coups et blessures sur un membre du foyer ou de la famille, coups et blessures avec une arme dangereuse, enlèvement, strangulation ou suffocation.

Toutes ces accusations trouvent leur origine au 7 septembre 2018, dans la maison de Bird, où une femme dit avoir été étranglée par Bird environ douze fois, ce dernier relâchant sa victime à chaque fois qu’elle semblait perdre connaissance. Les faits supposés seraient liés à une dispute sur des problèmes de confiance.

« Nous espérons parvenir à une résolution prochaine. C’est une situation très regrettable pour tout le monde », a déclaré Brian Kelly, l’avocat de Bird, sans préciser quelle résolution le camp du joueur visait.

Bird n’a pas souhaité faire de commentaires aux journalistes présents après son audition.

Dans un précédent communiqué, Bird avait exprimé ceci :

« Afin de régler mes problèmes judiciaires et médicaux, j’ai décidé de m’éloigner de l’équipe. Je présente mes excuses à ma famille, à l’organisation des Celtics, mes coéquipiers, mes supporters et à la NBA pour les troubles non-nécessaires que j’ai causés. Les informations qui sont devenues publiques ne racontent pas toute l’histoire. Je ne cautionne pas les violences faites aux femmes. J’espère qu’en temps et en heure voulue, je pourrai regagner la confiance de tout le monde. »

En attendant, Bird devra à nouveau comparaître devant les tribunaux le 13 février prochain.

ndT : pour rappel, la NBA a pris en main la suite des procédures et les Celtics n’ont donc pas la main pour décider du sort du joueur vis-à-vis de son contrat. De plus, mettre fin au contrat du joueur alors que son procès n’est pas terminé et qu’un verdict n’a pas été rendu pourrait davantage compliquer la situation car Bird plaide non-coupable et pourrait donc intenter une action en justice face à un licenciement « abusif ». Pour l’heure, il demeure donc sous contrat avec les Celtics et occupe une place dans l’effectif. Enfin, aux dernières nouvelles, il était placé sous la tutelle de Mechalle Brown, la mère de Jaylen.

Traduction de l’article du Boston Herald « Celtics backup guard Jabari Bird pleads not guilty to new charges » par Léo Hurlin