Jaylen Brown élu vice-président du syndicat des joueurs

Profitant du All-Star Weekend, le syndicat des joueurs (NBPA, National Basketball Players Association) s’est envolé dans les Bahamas, à Nassau, pour sa réunion hivernale annuelle des représentants des joueurs NBA.

C’est en qualité de représentant des joueurs de l’équipe des Celtics que Jaylen Brown était donc aux Bahamas ces derniers jours, mais c’est avec un tout nouveau titre qu’il officiera durant les années à venir. En effet, Brown a été élu vice-président du syndicat des joueurs pour un mandat de trois ans.

Dès ses premiers pas dans la ligue, Brown avait fait savoir que s’impliquer dans le fonctionnement et les négociations menées par la NBPA était un objectif de sa carrière de joueur :

« [Devenir président du syndicat], c’est quelque chose que j’ai toujours considéré comme un but », expliquait-il alors âgé de 20 ans.

Andre Iguodala, qui était auparavant vice-président comme Brown, a été élu en tant que vice-président en chef et pour quatre ans. Malcolm Brogdon et Bismack Biyombo ont quant à eux été élus au même titre que Brown.

Avec ces annonces, la NBPA s’est considérablement rajeunie, puisque ses nouveaux membres viennent remplacer LeBron James, Carmelo Anthony et Stephen Curry. Ils travailleront notamment avec Chris Paul, président du syndicat, mais aussi Anthony Tolliver (secrétaire trésorier), Pau Gasol, CJ McCollum et Garrett Temple (vice-présidents).

La NBPA est principalement connue pour son rôle dans les négociations autour du processus d’élaboration de la convention collective de la ligue (CBA, Collective Bargaining Agreement). Le CBA est en quelque sorte le contrat qui lie la ligue, représentée par Adam Silver, les propriétaires des 30 franchises, et donc le syndicat des joueurs. On y retrouve entre autres toutes les règles sur les contrats des joueurs, les transferts, la distribution des revenus de la ligue, la draft ou encore les règles salariales.

La convention collective actuelle est entrée en vigueur au début de la saison 2017-18, et toutes les parties prenantes auront la possibilité de demander sa renégociation dès 2023.
Comme certains l’ont fait remarquer, la dernière négociation, menée par les stars citées plus haut, avait offert de nouveaux gros avantages aux joueurs de leur statut mais peu voire pas d’avancées pour les joueurs moins établis et dans des situations moins agréables comme celle des RFA (restricted free agents, ou agents libres restreints).

Avec des jeunes joueurs comme Brown ou Brogdon qui sont considérés aussi brillants que matures, il sera intéressant de voir quelles positions futures prendra le syndicat.

Article rédigé par Léo Hurlin