Bilan des semaines 18 et 19 : une bonne gueule de bois (37-23)

Les matchs :

Afin qu’il y ait davantage matière à analyses, nous avons choisi de regrouper la semaine qui précédait le All-Star Weekend avec celle qui le suivait. Notre bilan commence donc avec un match chez les Sixers, acteurs majeurs de la trade deadline, match qui se dispute malheureusement sans Kyrie Irving, touché au genou. Cependant, dans le sillage d’un Al Horford impérial et d’un Gordon Hayward très adroit, les Celtics confirment leur statut de bête noire de Phila. L’équipe rentre ensuite à Boston où elle enchaîne en back-to-back face aux Pistons. Les Celtics s’imposent avec la manière et malgré un relâchement certain lors du QT4 face à un Blake Griffin trop esseulé. Après le All-Star Weekend, Boston se rend chez les Bucks, meilleur bilan de la ligue, sans Hayward touché à la cheville (l’autre) pendant le All-Star Break. On sent d’ailleurs que c’est la reprise, l’équipe est globalement maladroite, mais plonge les Bucks dans le doute jusqu’à la dernière possession. Le tir de Kyrie ne rentre pas et les Bucks remportent donc la série sur la saison, mais il y aura tout de même de quoi être rassurés. La semaine se termine par un déplacement à Chicago, où l’équipe avait littéralement pulvérisé les Bulls il y a quelques semaines. Cette fois-ci, il n’en sera rien : dans le sillage des career-highs de Zach LaVine et Lauri Markkanen, les Bulls écrasent les Celtics qui se laissent d’ailleurs trop longtemps faire. Au final, on aura donc vraiment vu le pire et le meilleur des Celtics sur ces deux semaines entourant le All-Star Break…

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(2 h 00)
Wells Fargo Center

Maillot: CITY
(1 h 30)
TD Garden

Maillot: ASSOCIATION
(2 h 00)
Fiserv Forum

Maillot: ICON
(2 h 00)
United Center

Maillot: CITY

Les perfs :

En l’absence de Kyrie Irving touché au genou, c’est comme dit plus haut Al Horford qui s’est particulièrement distingué durant les deux matchs ayant précédé le All-Star Break, puisque la rédaction lui a décerné trois étoiles à chaque rencontre. Sur les deux soirs, il affiche des moyennes de 20 points (53,6% de réussite), 11 rebonds, 6,5 passes décisives et 2,5 interceptions. Son 60% derrière l’arc (6/10) a également été fort apprécié face à Joel Embiid et Andre Drummond. Papa Sportif se permet même de finir avec un excellent +26 face aux Pistons. Deux matchs qui rassureront s’il le fallait encore sur la forme du joueur, qui sera sans aucun doute indispensable en playoffs par son profil si polyvalent et sa science du jeu.
Horford confirme d’ailleurs lors de la reprise chez les Bucks, où il est à nouveau auréolé de trois étoiles de notre part après une prestation très complète : 21 points, 17 rebonds, 5 passes, 3 contres et 2 interceptions qui montrent là encore tous les bénéfices que les Celtics peuvent tirer de la gestion de ses minutes. Il apporte enfin sa palette offensive contre les Bulls, même si ça ne suffira pas, avec 19 points à 9/15 qui méritent deux étoiles de notre part, portant son total sur la période de ce bilan à 11.

Hayward, qui était resté à Boston durant la coupure, s’est malheureusement tordu la cheville lors d’un entraînement avec Semi Ojeleye. Dommage, car avant le All-Star Weekend, il tournait en février à 14,6 points (57,1% de réussite globale et 52,4% à 3P), 4,6 rebonds, 4 passes décisives de moyenne, et avait cumulé 10 étoiles de notre part sur ces sept matchs, avec peut-être deux de ses matchs les plus aboutis face aux Sixers et aux Pistons justement. Après avoir manqué le match contre Milwaukee, il a eu à nouveau du mal contre Chicago. Une énième occasion de prêcher la patience dans son cas.

De la patience, en revanche, on commence à ne plus en avoir une seule once lorsqu’on en arrive à parler de Terry Rozier. Sur ses trois derniers matchs, Rozier n’a inscrit que 5 de ses 26 tirs (2/13 à 3P), alors que c’est quand même principalement ce qu’on attend de lui. Son maigre total de 12 points sur la période apparaît franchement ridicule et risible quand on observe par exemple son +/- de -16 en 16 (!) minutes contre les Bulls (NetRating de -52,2). Au lendemain de cette défaite immonde, on est légitimement en droit de se demander pourquoi Brad Wanamaker n’a pas joué une seconde ?

Il est également probablement temps de questionner la présence de Marcus Morris Sr. dans le cinq de départ, tant le joueur semble traverser une phase compliquée. Depuis le début de l’année 2019, Morris tourne à 12,9 points de moyenne pour un taux de réussite globale de 42,7% et de 34,5% aux tirs à trois points, alors qu’il était à 15,5 points de moyenne (50,1% de réussite au global, 44,1% derrière l’arc) sur la portion 2018 de la saison en cours. Certes, Morris était parti sur des bases quasi-intenables, mais il semble clairement avoir du mal à contribuer efficacement aujourd’hui et avec une fin de saison où tout reste encore à prouver, c’est peut-être une solution à explorer. Pourquoi ne pas donner davantage de temps de jeu à Jaylen Brown, par exemple ? Depuis le 01/01/19, le NetRtg de Brown est par exemple de +8,3 là où celui de Morris n’est que de +2,1 (quatrième moins bonne marque sur la période derrière Rozier, Guerschon Yabusele et Robert Williams, qui ne sont pas des joueurs de rotation).

Enfin, il ne faut pas oublier Aron Baynes, dont le retour devrait faire le plus grand bien à cette équipe. Boston est à 15 victoires pour deux défaites quand Baynes joue au moins 15 minutes, et à 22-21 quand il joue entre 0 et 14 minutes. Le DefRtg des Celtics avec Baynes est de 97,9, mais de 106,2 sans lui.

Après le match contre Chicago, Baynes expliquait être proche d’un retour :

« Je me sens super bien, tout revient bien. À vrai dire, c’est plutôt l’équipe qui la joue avec prudence sur mon cas, mais c’est pour mon bien, donc je ne peux pas vraiment me plaindre. »

L’actu :

Petit bilan du All-Star Weekend

Les Celtics étaient représentés dans plusieurs événements du All-Star Weekend par Jayson Tatum et Kyrie Irving. Celui qui a demandé à ce qu’on le surnomme Taco Jay était l’une des têtes d’affiche du Rising Stars Challenge mais aussi du Taco Bell (tiens donc) Skills Challenge.

Ça n’a pas vraiment de sens de relever les statistiques d’un joueur dans un tel match de gala, mais pour l’histoire Tatum a inscrit 30 points, capté 9 rebonds, délivré 3 assists et réussi 2 interceptions dans la victoire de Team USA 161-144.

Le lendemain soir, après l’entraînement des All-Stars et une petite secousse (voir plus bas), Tatum était donc l’invité du Skills Challenge. C’est pas vraiment un joueur à qui on aurait pensé, pour tout vous dire, et on n’a pas vu le concours, mais d’après ce qu’on en a lu, ce n’était franchement pas brillant. Il a tout de même réussi à voler la victoire d’un tir désespéré pris du milieu de terrain, et a commenté sa victoire ainsi :

« Je vais appeler Taco Bell demain et leur dire que je veux qu’ils me sponsorisent. Je veux faire partie d’une de leurs pubs. J’adore les tacos. »

Enfin, le dimanche soir, Kyrie Irving était donc attendu au All-Star Game. Autorisé à rejouer par un membre du staff médical dépêché sur place avec la bénédiction de l’équipe, Kyrie a compilé 13 points, 9 rebonds et 6 passes en 24 minutes dans la victoire de son équipe. Il s’est dit content d’avoir pu refaire du basket après sa petite blessure et avant de reprendre pour le reste de la saison.

En vrac :
  • Nous avons rédigé notre bilan de mi-saison, qui concerne donc toute la partie précédant le All-Star Weekend. Vous pouvez le retrouver ici.
  • Jaylen Brown a été élu vice-président du syndicat des joueurs pour une durée de trois ans. Un grand pas vers ce qui constitue également un de ses objectifs de carrière : devenir président de ce syndicat. Une nouvelle qui a suscité les compliments de plusieurs Celtics.
  • « Les Celtics sont sur ma liste. Je n’ai jamais dit qu’ils n’y figuraient pas. » OK, Anthony Davis, OK, pas de problème !
  • Doit-on s’inquiéter pour Boston ? C’est le sujet d’un des derniers podcasts de nos copains de L’Écho des Parquets. 1h56 à dévorer sans modération.
  • Le cœur est l’emoji préféré de Jayson Tatum parce qu’il « aime les gens ».
  • Pas de 15e joueur en vue ?

Le point TTFL :

La reprise a aussi été difficile pour notre équipe TTFL après le All-Star Break. @celticsfr_TTFL perd quatre places au classement général par équipe mais reste 7e au classement des franchises.

Côté individuel, Neiko termine MVP de la semaine avec 157 pts, tandis que Zonarisk est le cancre de la semaine pour la première fois de la saison, avec… 47 points ! Le voila enfin dans un statut digne de son niveau.

La semaine prochaine :

Le calendrier des Celtics s’annonce chargé pour cette fin de saison, avec plusieurs déplacements chez des gros concurrents, et ce sera notamment le cas cette semaine avec un match à Toronto. L’équipe reviendra ensuite à Boston pour un back-to-back face aux Blazers le jour de l’anniversaire de mon cousin. Ce seront ensuite les Wizards qui viendront conclure la semaine (il y a un match le dimanche soir, mais il sera inclus dans le bilan de la semaine suivante).

Semaine 20

DateLocalHeure/RésultatVisiteurHeure française Maillot
2 h 00 ICON
2 h 00 ASSOCIATION
2 h 00 CITY

Article rédigé par Léo Hurlin et Lucas Hecker