Bilan de la semaine 22 : costaud(s) (43-27)

Les matchs :

La semaine débutait par la fin du road trip en Californie avec une rencontre contre les Clippers, équipe en ballottage favorable pour accrocher les playoffs. Au Staples Center, les hommes de Brad Stevens ont d’abord semblé mettre de l’intensité défensive mais manquer de maladresse. En effet, dès le premier quart-temps les Clippers avaient déjà perdu 7 ballons mais les Celtics ne parvenaient pas à concrétiser leurs bonnes positions. Au cours du match la tendance s’est précisée, la défense n’était pas au rendez-vous, Gallinari dans un premier temps puis Lou Williams se sont amusés et présentent de très bons pourcentages. De même Zubac et surtout Harrell ont proposés une énergie et un défi qu’aucun celte n’est parvenu à contrer. Pour sa titularisation, à la place de Tatum forfait, Brown a malgré tout fait bonne impression, tentant de sonner la révolte mais sans succès, faute de stops défensifs. Kyrie Irving a fait ce qu’il a pu pour donner de l’énergie à ses coéquipiers, à la passe mais aussi en défense avec quelques bonnes séquences. Morris Sr. continue sur sa mauvaise lancée, tandis que Rozier est au moins parvenu à scorer efficacement. On pourra noter le temps de jeu donné à notre MIP Semi, qui a essayé d’apporter sa dureté défensive. Le trip se termine sur 3 victoires pour 1 défaite, et marque, peut-être le rebond des Celtics.

Après avoir fait le boulot, notamment pour le pick en battant les Kings et en perdant face aux Clippers, retour à Boston pour confirmer, à nouveau contre Sacramento. L’équipe des Kings se montre là encore très accrocheuse et prendra même 17 points d’avance face à une équipe des Celtics maladroite. Boston trouve heureusement les ressources pour s’imposer et Kyrie livre son deuxième triple-double en carrière.

Le surlendemain ce sont les Hawks qui se présentent au TD Garden à un horaire inhabituel, 12h30 heure locale. Comme souvent dans ces cas-là, le match est très ouvert mais les Celtics font jouer leur supériorité pour prendre une avance confortable. On se dirige tout droit vers une victoire facile quand Stevens décide de tenter une énième fois un cinq avec Rozier en seul porteur de balle, pour vérifier si c’est toujours aussi désastreux. Bingo, en 5 minutes, Boston perd ses 25 points d’avance et doit à nouveau s’employer pour l’emporter.

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(3 h 30)
Staples Center

Maillot: ICON
(0 h 30)
TD Garden

Maillot: ASSOCIATION
(17 h 30)
TD Garden

Maillot: ICON

Les perfs :

Si Kyrie a encore été très bon cette semaine avec un triple-double face aux Kings et un 30-9-11 face aux Hawks, c’est encore une fois Brown qui a le plus impressionné. Il finit la semaine deuxième meilleur marqueur de l’équipe avec une superbe adresse (sauf aux lancers-francs, malheureusement) et avec le deuxième meilleur différentiel, +3,3, la preuve qu’en ce moment l’équipe n’est jamais aussi bonne que quand il est sur le terrain. Il est également deuxième au nombre de tirs tentés par match, on sait que parfois quand il décide d’être agressif Jaylen peut forcer un peu ses drives et se retrouver dans des situations compliquées, pourtant cette semaine il n’a pas perdu un seul ballon et on a vu que sa réussite crève le plafond. C’est uniquement un échantillon de trois matchs mais il est clair qu’il a fait de gros progrès sur ses prises de décisions, que ce soit à quel moment attaquer le panier ou que faire s’il voit que le chemin est finalement bloqué.

Avec sa forme récente associé et la méforme de Morris, il est facile de s’imaginer remplacer ce dernier par Jaylen dans le cinq de départ. Pour l’instant Brad n’a pas tenté cette option et on peut imaginer plusieurs raisons à ça. Premièrement cela ferait une paire Tatum – Brown aux postes 3 – 4, ce qui est peut-être un peu faible physiquement, notamment pour les rebonds défensifs. Ensuite, il semble que Brown ait récemment trouvé le bon équilibre dans son jeu et dans le rôle qui lui est assigné, on a vu en début de saison qu’il pouvait avoir du mal à trouver cet équilibre. Le remettre dans le cinq de départ alors qu’il est en pleine forme pourrait avoir un effet pervers pour lui.

Jaylen et Terry

JoueurMPGFGAFG%3PA3P%FTAFT%RPGAPGTPGSPGPPG
usaJaylen Brown29.314.360.54.764.33.754.53.70.70.01.022.3
usaTerry Rozier20.59.557.96.553.82.050.02.02.02.01.015.5

Terry Rozier lui aussi finit avec des pourcentages excellents et avec 15,5 points inscrits en seulement 21 minutes, mais il finit également avec le troisième pire différentiel, un -5,5 qui fait mal. Bien sûr cette statistique ne veut pas tout dire, mais malheureusement elle vient confirmer l’impression qu’il laisse sur le terrain. Même quand il est adroit il a dû mal à apporter vraiment à l’équipe, notamment car il est devenu trop fainéant en défense, laissant trop facilement son adversaire direct le dépasser et qu’avec lui sur le terrain le jeu offensif de l’équipe en prend souvent un coup. Il finit d’ailleurs la semaine avec uniquement 2 passes décisives par match et autant de pertes de balle. Il y a beaucoup de choses à lui reprocher, mais c’est aussi un problème de rôle, cette équipe aurait besoin d’un meneur gestionnaire en sortie de banc, qui peut contrôler le tempo de la rencontre, trouver les joueurs dans les bons spots. Terry est plutôt un dynamiteur, un scoreur qui peut prendre feu à la manière d’un Lou Williams.

Une partie de la faute retombe donc sur Brad, qui s’obstine à essayer des cinqs avec le seul Terry comme créateur, ce qui leur a par exemple fait perdre une avance de 25 points contre les Hawks et laisse le pauvre Wanamaker, qui a pourtant le profil idéal, s’ennuyer sur le banc. Stevens n’est pas stupide, il doit se rendre compte de tout ça bien mieux que nous et il doit donc avoir une idée derrière la tête. Peut-être veut il faire progresser Terry ou s’assurer de pouvoir tirer le meilleur de lui, il a tout de même plus de talent intrinsèque que Wanamaker. Mais il serait peut-être temps de mettre fin aux expérimentations hasardeuses et de se concentrer sur trouver les meilleures rotations pour les playoffs à venir, les Celtics risquent de ne pas avoir de marge, même au premier tour, pour se permettre de tenter des choses.

L’actu :

Un point sur le classement

Alors qu’il ne reste que 12 matchs à jouer, c’est le moment de se pencher sur le classement des Celtics et sur leur calendrier, ainsi que sur ceux de leurs adversaires directs. Cela semble évident depuis un moment, Boston sera à la lutte jusqu’à la fin de saison pour les places 3-4-5 avec Philadelphie et Indiana. Les Celtics affichent actuellement un bilan de 43 victoires pour 27 défaites contre 44-26 pour les Pacers et 45-26 pour les Sixers. Ils vont encore rencontrer une fois les Sixers (la semaine prochaine) et deux fois les Pacers, des matchs qui seront forcément très importants pour le classement final. Boston possède déjà la tie-breaker face à Philly puisqu’ils ont remporté leurs trois matchs contre eux cette saison, ils sont par contre à une victoire et une défaite contre Indiana.

Selon tankathon.com les Celtics ont le treizième calendrier le plus difficile sur les derniers matchs, avec notamment des matchs contre les Nuggets et les Spurs, les Pacers ont le sixième avec des affrontements contre les Warriors, les Nuggets, les Blazers ou encore le Thunder. Les Sixers par contre ont le septième plus facile, à part le match contre les Celtics leurs seuls adversaires de top niveau seront les Bucks, par deux fois.

Si Boston reste sérieux sur la fin de saison, il serait donc logique de les voir passer devant les Pacers, surtout avec encore deux affrontements directs. Par contre il faudra vraiment faire une fin de saison en boulet de canon ou compter sur un relâchement de Philly pour finir à une troisième place qui offrirait un premier tour plus tranquille.

En vrac :
  • Gordon Hayward est sorti blessé contre les Hawks après avoir lourdement percuté John Collins sur un écran. Il a officiellement une entorse cervicale mais les Celtics ont annoncé qu’il était entré en protocole commotion pour le match contre les Nuggets.
  • Al Horford a passé une partie du même match au vestiaire à cause de son genou, rien de grave mais Papa Sportif devrait manquer 3 ou 4 matchs sur les 12 restants pour le reposer à l’approche des playoffs.
  • C’est l’anniversaire de Terry ce 17 mars, admin nº7 l’aime toujours d’amour même s’il est hyper nul et qu’il lance les pires alley-oop qu’on ait vu de mémoire d’homme. C’est aussi celui de Danny Ainge, ce qui explique peut-être pourquoi ces deux là sont aussi copains.

Le point TTFL :

@Celticsfr_TTFL retrouve sa forme de début de saison. Au terme de cette 22e semaine, notre équipe fini 43e (-1) au classement général par équipe, et 2e (+1) au classement des franchises.

Côté individuel, cedsev créer la surprise en finissant pour la toute première fois MVP de la semaine, avec 294 points. Zonarisk quant à lui termine cancre avec 204 points.

La fin de saison se rapproche et l’équipe est sur une bonne dynamique pour peut être finir 1er des franchises et redorer l’image de Celticsfr en TTFL !

La semaine prochaine :

Deux matchs test à venir, avec la réception des Nuggets puis une visite chez les Sixers. Match hautement important pour espérer avoir l’avantage du terrain durant les playoffs.

DateLocalHeure/RésultatVisiteurHeure française Maillot
0 h 30 EARNED
0 h 00 CITY
23 h 00 STATEMENT

Article rédigé par Hugo Geindre et Romain Petit.