Bilan de la semaine 24 : remboursez ! (45-32)

Les matchs :

La semaine commence avec la seule réception de l’année des Spurs. Boston récupère Gordon Hayward et Aron Baynes mais pas Al Horford ni Jayson Tatum. LaMarcus Aldridge démarre sur les chapeaux de roue, pendant qu’en face Boston livre une de ses prestations offensives les moins inspirées. L’issue du match ne fera pas longtemps débat. Quatre défaites de suite pour Boston. L’équipe a ensuite l’occasion de se relancer en se déplaçant chez les Cavs, ce qu’elle parvient à faire sans particulièrement briller mais en assurant tout de même l’essentiel. Vient ensuite un des matchs les plus importants de cette fin de saison, si ce n’est le plus important, avec la venue des Pacers en ville. L’affrontement laisse une impression légèrement mitigée, avec d’un côté des choses plutôt rassurantes et de l’autre des points sur lesquels on peut rester perplexe, mais Boston arrache la victoire aux Pacers sur une action de patron de Kyrie Irving et s’assure donc le tiebreaker sur eux en cas d’égalité. Les Celtics sont enfin accueillis par les Nets pour conclure cette semaine dans un back-to-back avec en plus Kyrie et Papa Sportif absents. On parle peut-être encore un peu sous le coup de l’émotion, mais c’est avec une défaite cuisante et affligeante que s’achève la semaine pour Boston qui n’a franchement pas montré grand-chose de plaisant. Heureusement, de leur côté, les Pacers perdent contre Orlando, ce qui efface toutes conséquences comptables de la défaite des Celtics.

Au final, cette semaine accentue l’immense sentiment de frustration, d’énervement face à cette équipe, qui est haut la main une des itérations les plus frustrantes de ces dernières années. Là encore, c’est peut-être encore à chaud que l’on dit ça, mais on a carrément hâte que la campagne toute entière se termine et voir enfin de la réaction, même si et surtout si elle vient du front office. Parce qu’on en arrive à un stade où l’on s’interroge légitimement sur l’utilité de consacrer autant de temps et de ressources à une équipe qui ne procure aucun plaisir en raison de sa passivité et de sa résignation.

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(0 h 30)
TD Garden

Maillot: STATEMENT
(0 h 00)
Quicken Loans Arena

Maillot: CITY
(0 h 00)
TD Garden

Maillot: ASSOCIATION
(23 h 00)
Barclays Center

Maillot: ASSOCIATION

Les perfs :

Cette semaine de compétition ne nous aura rien appris sur les Celtics, qui aborderont donc la dernière semaine de leur calendrier avec toujours autant d’incertitude. Au milieu du marasme dans lequel ils nous ont laissé sur ces quatre matchs, nous avons tout de même récompensé plusieurs joueurs et c’est Daniel Theis qui s’est vu attribuer le plus gros nombre d’étoiles (six) pour ses prestations dynamiques et efficientes contre les Spurs et les Nets.

Hayward s’est également distingué (quatre étoiles) en enchaînant quatre matchs de suite en double figures pour la deuxième fois cette saison : 13, 15, 11 et 19 points, ainsi qu’une moyenne de 6,8 rebonds. Il a surtout montré de l’agressivité, chose dont cette équipe manque cruellement, et de l’envie, chose que l’on récompensera très souvent dans les défaites.

Derrière ces deux joueurs, c’est déjà plus compliqué d’attribuer du mérite. Baynes est digne d’être cité ici pour ses trois étoiles obtenues sur deux prestations solides et qui apportent quelque chose dont l’équipe a trop souvent manqué cette saison.Marcus Smart et Kyrie ont également reçu trois étoiles (contre les Cavs pour le premier et les Pacers pour le second) et ont eu leurs moments. Horford obtient deux étoiles et aurait pu en avoir d’autres contre les Pacers. Mentionnons enfin Brad Wanamaker, qui dans l’absolu n’est bien sûr pas l’être humain le plus à plaindre sur Terre mais qui mérite tellement mieux que ce traitement et qui l’a montré durant son court passage (malheureusement écourté par six fautes, forcément quand on est rookie et qu’on ne joue jamais c’est dur d’apprendre à les éviter) face aux Nets en apportant tout ce que Terry Rozier n’a jamais su apporter : de la maîtrise, de la gestion, une sélection de tirs raisonnable et intelligente. En signe de protestation, nous lui avons accordé une étoile, sa troisième seulement cette saison…

Au rayon des déceptions, on retrouve donc Rozier, accompagné de Marcus Morris. Brad Stevens (quand on parle de déceptions) s’entête avec ce duo et malheureusement, ça ne risque pas de changer si tard dans la saison ni en playoffs. On peut également en glisser une pour Jayson Tatum, jamais le meilleur, jamais le plus nul, juste présent, bref, Jayson Tatumou ou Jayson Têtu-Midrange (ou encore Jayson Tattoo Moche, cf plus bas).

L’actu :

Un « supporter » banni du TD Garden pour deux ans

Dans la semaine, Chris Haynes de Yahoo Sports lâchait une bombe sur un plateau TV en expliquant avoir appris que DeMarcus Cousins avait été victime d’injures racistes lors de la réception des Warriors en janvier dernier, et que le fan prétendûment coupable de ces injures avait été banni pour une durée de deux ans.

Le jour même, les Celtics ont répondu par un communiqué :

Ce communiqué apporte une certaine nuance face à la première information sortie et la sanction annoncée qui semblait très clémente, voire embarrassante pour une ville qui n’a déjà pas franchement bonne réputation. Mais il n’en reste pas moins que le doute subsiste et rien que ça est déjà franchement regrettable.

Les joueurs ont réagi à cette affaire, que Cousins avait souhaité garder privée, Smart confirmant par exemple avoir déjà été victime de telles injures inacceptables au TD Garden comme à l’extérieur tandis que Irving rappelait combien ce genre de comportements était inadmissible et pitoyable.

Si vous-même êtes raciste, merci de cesser immédiatement de nous suivre.

En vrac :
  • Baynes et Horford ont joué ensemble 19 minutes contre les Pacers, ce qui constitue le record de saison pour ce duo. Les Celtics affichent un Def Rating de 90,7 et un Net Rating de +22,3 sur ces 19 minutes.
  • À l’exception de Kyrie Irving et Al Horford qui sont ménagés et semblent avoir quelques pépins récurrents (notamment au genou pour Horford), l’infirmerie de l’équipe est vide et c’est une bonne nouvelle si près des playoffs.
  • Puisqu’on parle de playoffs : en battant Indiana cette semaine, Boston s’est assuré le tiebreaker en cas d’égalité avec les Pacers. Tout d’abord car les Celtics mènent actuellement 2-1, ce qui signifie que les Pacers ne peuvent plus remporter la série en SR, mais aussi parce que cette victoire garantit à Boston un meilleur bilan contre la Conférence Est que celui des Pacers, ce qui est le deuxième critère pour départager les égalités.
  • Paul Pierce aimerait partager son savoir avec Tatum : « Je n’en ai pas encore parlé à Danny [Ainge]. C’est quelque chose dont on a parlé avec Kevin [Garnett] quand il est passé à Boston, et j’adorerais faire ça. J’en parlerai certainement à Danny. »
  • D’ailleurs, Pierce dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas, à savoir que Tatum devrait attaquer le panier davantage : « Il serait All-Star avec ce genre de petits trucs, aller au panier, obtenir des lancers. Un gars avec ses qualités athlétiques, son talent, son dribble, sa taille, il devrait avoir au moins six lancers par match. »
  • Décidément, on parle beaucoup de Jayson Tatum, mais il s’est fait un nouveau tatouage. On se doit de respecter les goûts de chacun, mais franchement ça commence à faire beaucoup d’erreurs…
  • Pour finir sur une bonne note et se rappeler combien le TD Garden peut bouillir, le game winner de Kyrie face aux Pacers :

Le point TTFL :

@Celticsfr_TTFL continue sur sa lancée pour retrouver les hauteurs du classement. Au terme de cette 24e semaine, elle pointe à la 41e place (+11) au classement général par équipe, et à la 3e place (=) au classement des franchises.

Individuellement, Zonarisk réalise le doublé en conservant son titre de MVP de la semaine, avec 311 pts. Coco finit cancre, avec 194 pts, fidèle à sa réputation.

La semaine prochaine :

Double confrontation face au Heat toujours en lutte pour arracher un spot en playoffs, et déplacement chez les Pacers où il serait bon de commencer à prendre ses marques. Autant dire que la semaine s’annonce chargée, et il est bon de rappeler qu’il y a encore des mises au repos prévues au moins pour Irving et Horford.

Semaine 25

DateLocalHeure/RésultatVisiteurHeure française Maillot
1 h 30 ASSOCIATION
1 h 30 ICON
2 h 00 ICON

Article rédigé par Léo Hurlin, Lucas Hecker