Bilan de la semaine 25 : montée en régime (48-32)

Les matchs

Les Celtics débutaient la semaine par la réception de Miami, sans Jaylen Brown et avec Aron Baynes intégré au cinq de départ. Un bon début de match, avec du mouvement de balle et des points faciles en transition qui permettent à Boston de prendre rapidement 20 points d’avance. La défense est en place, le problème de fautes de Baynes est la seule ombre au tableau. Miami ralentit ensuite Boston avec une défense en zone et surtout retrouve de l’adresse, ce qui nous amène à une fin de match serrée puisque Miami aura eu l’ascendant sur les trois derniers quart-temps. Heureusement ça passe pour Boston, mais sans forcément rassurer. On a ensuite droit à un rematch, à Miami cette fois-ci. Le Heat sort à nouveau sa défense en zone mais les Celtics y semblent bien mieux préparés. Le match est aussi serré mais Boston dégage une meilleure impression, plus en contrôle, et s’impose à nouveau. On le sentait venir, le match qui vient ensuite face aux Pacers est décisif car Indiana n’a pas faibli depuis la semaine dernière et les deux équipes se rencontrent pour la dernière fois de la saison toujours avec un bilan identique. Boston attaque ce match avec sérieux et détermination, si bien que les Pacers semblent déjà moins en jambes au retour des vestiaires et l’écart finit par grimper dans la vingtaine de points en faveur des Celtics qui s’octroient donc la victoire, et ce avec la manière.

Décidément, il n’y aura donc rien à comprendre de cette saison !

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(1 h 30)
TD Garden

Maillot: ASSOCIATION
(1 h 30)
American Airlines Arena

Maillot: ICON
(2 h 00)
Bankers Life Fieldhouse

Maillot: ICON

Les perfs :

Cette semaine, les Celtics ont certes d’abord montré un visage pas nécessairement rassurant lorsqu’ils ont accueilli le Heat, mais ils ont ensuite surtout montré une excellente maîtrise, en particulier pour les quatre leaders offensifs de cette équipe (en l’absence de Brown) qui sont d’ailleurs les seuls joueurs récompensés par la rédaction :

Gordon Hayward termine la semaine avec six étoiles de notre part, pour le match à Miami où il a tout bonnement pris les choses en main dans le dernier quart-temps et où il termine avec un 12/13 aux lancers-francs (deux records de saison), puis pour le match à Indianapolis où il sort carrément un 9/9 avec des choix offensifs toujours aussi intéressants. Sur les trois matchs de la semaine, il affiche 19 points (à 69,2%) de moyenne. À noter qu’il a inscrit 10+ points sur ses sept derniers matchs.

Hayward est talonné par Jayson Tatum (cinq étoiles), qui n’a pas eu autant de réussite sur son tir cette semaine (43,1%) mais qui termine lui aussi avec 19 points de moyenne (17 tirs pris par match, ce qui – malgré les pourcentages – fait plaisir, en fait). On a surtout aimé une plus grande variété dans son jeu, avec certes toujours des tirs à mi-distance mais aussi davantage de tirs dans la peinture et également une adresse à 3P retrouvée (52,6% sur les cinq derniers matchs). On soulignera notamment son coup de chaud contre Miami, neuf points d’affilée qui ont offert une vraie bouffée d’air frais aux Celtics.

Derrière, on retrouve Al Horford (quatre étoiles) qui s’est amusé contre le Heat, compilant son premier triple-double en vert et son deuxième en carrière puis se fendant d’un joli 10/16 dans le deuxième match contre Miami.

Enfin, Kyrie Irving, légèrement discret selon ses standards, se voit décerner trois étoiles pour ses 21,7 points et 4,3 passes de moyenne sur la semaine. Moins en réussite que sur le reste de la saison, il a compensé par une bonne activité défensive, une certaine présence au rebond (4 par match) et quelques hustle plays qui font saliver à l’orée des playoffs.

Du côté de ceux qui se prennent pour des leaders offensifs mais ne le sont pas, Marcus Morris certes gêné par son genou nous gratifie d’un magnifique 7/24 en cumulé sur les deux matchs auxquels il a pu prendre part.

Pour conclure, une mention honorable pour Aron Baynes qui termine la semaine avec 8,3 points, 10,7 rebonds et une cheville encore tordue.

L’actu :

Les spasmes dorsaux de Jaylen Brown

Jaylen Brown a manqué les trois matchs de cette semaine en raison de spasmes dorsaux. S’il confiat juste avant le match contre les Pacers être assez proche d’un retour car il se sentait déjà mieux, sa description des symptômes la veille n’avait toutefois rien de rassurante :

 » Je n’en ai jamais eu des comme ça, où c’est dur de se pencher, de se dresser, de mettre ses chaussettes. Même dans cette position assise, je ne me sens pas bien. C’est comme si mon dos était tout comprimé. J’ai du mal à étendre mon bras, à me tourner d’un côté ou de l’autre. La douleur est aigüe et je me sens raide. »

Comme si ce n’était pas assez flippant, Danny Ainge expliquait l’origine de ces douleurs :

« Il est victime de spasmes dorsaux un peu étranges, il s’est fait ça en se penchant pour ramasser un ballon. Ça m’est arrivé quelques fois dans ma carrière, c’est dur à décrire mais ça prend généralement quelques jours. »

Même si les Celtics se sont bien débrouillés sans lui récemment, il va sans dire qu’ils auront besoin de toute la percussion de Brown pour réaliser de grandes choses en playoffs. On espère donc que ça ira vite mieux et qu’il pourra reprendre du rythme avant d’aborder les matchs à enjeu.

En vrac :
  • On ne raffole pas de ce genre d’anecdotes, mais Hayward est devenu le premier Celtic à inscrire 20+ points à 100% de réussite depuis Kevin McHale en 1986.
  • Terry Rozier a quitté prématurément la salle des Pacers car il se sentait malade. Il a reçu des soins par intraveineuse. Il a ensuite pris l’avion pour rentrer, toujours vêtu de son short et de son maillot du match.
  • Pour la première fois, contre le Heat, chaque membre du trio Hayward-Horford-Irving a inscrit au moins 20 points.
  • À l’instant où on écrit ces lignes, avec leur bilan de la semaine et leur victoire marquante contre les Pacers, les Celtics n’ont plus besoin que d’une victoire (ou d’une défaite des Pacers) pour définitivement s’adjuger le quatrième seed à l’Est.
  • Micah Shrewsberry, qui faisait partie des cibles de l’université de Georgia State pour le poste de head coach, a expliqué au Boston Globe avoir décliné leur proposition d’entretien pour rester avec Boston.
  • Marcus Smart a été honoré du Red Auerbach Award :

Le point TTFL :

À une semaine des playoffs, notre équipe termine la semaine 52e (-11) au classement général par équipe, et 3e (=) au classement des franchises.

Côté individuel, Coco réalise l’impensable en terminant MVP de la semaine avec 327 pts ! C’est son troisième titre de MVP de la semaine, le dernier remontant tout de même à la semaine 11 ! Neiko quant à lui termine cancre avec seulement 160 pts.

Cette saison sera considérée comme un échec si @Celticsfr_TTFL ne termine pas au minimum dans le top 50 au classement général et top 3 des franchises !

La semaine prochaine :

Toute petite semaine pour terminer la saison régulière, avec la réception du Magic (qui vise encore les playoffs) dès ce soir et un déplacement chez les Wizards (maîtres spirituels des Celtics 2018-19).

Semaine 26 liste

DateLocalHeure/RésultatVisiteurHeure française Maillot
1 h 30 ASSOCIATION
1 h 00 CITY

Article rédigé par Léo Hurlin, Lucas Hecker