Bilan de la semaine 26 : clap de fin (49-33)

Les matchs :

Pour le dernier match de cette SR 2018-19 à domicile, Boston reçoit le Magic . Juste avant la rencontre, les Pacers se sont inclinés face aux Nets, ce qui cimente officiellement la présence des Celtics au 4e seed de l’Est. On peut alors supposer que les hommes de Brad Stevens lèveront le pied, d’autant que le Magic joue une place en playoffs sur ce match. Au final, Boston livre un match assez paradoxal, avec une certaine volonté de gagner mais sans dominer comme on aurait pu l’espérer. Orlando inflige aux Celtics un gros 13-0 qui fait mal, Boston recolle mais ça ne suffira pas, l’équipe ne parvenant pas à freiner le Magic en fin de match. Orlando sweepe donc la série de saison 3-0 et restera la seule équipe de l’Est invaincue par Boston cette saison. Cette défaite empêche par ailleurs définitivement les Celtics d’accéder au plateau des 50 victoires cette saison. Mais, plus problématique, l’équipe voit Jayson Tatum et Marcus Smart sortir sur blessure.

La saison se termine enfin sur un match à Washington, avec les joueurs du banc et les two-way contracts comme seuls joueurs disponibles. Le match est assez fun à voir, certains joueurs comme Brad Wanamaker et Semi Ojeleye tirent clairement leur épingle du jeu tandis que Guerschon Yabusele montre également des choses intéressantes (mais pas de dab), de même que PJ Dozier, mais R.J. Hunter se révèle bien évidemment comme la vedette du soir avec des gros tirs qui assurent la victoire à Boston.

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(1 h 30)
TD Garden

Maillot: ASSOCIATION
(1 h 00)
Capital One Arena

Maillot: CITY

Les perfs :

Puisque ça n’a pas vraiment de sens de faire un bilan de deux matchs dont la physionomie était totalement différente, listons ci-dessous quelques observations :

  • Pour un joueur qui n’a pas souvent l’occasion de briller, Ojeleye a montré en un match face aux Wizards qu’il méritait probablement d’avoir un plus grand rôle dans la rotation. Certes, 7/17 ça n’est pas fabuleux, mais il a fait preuve d’une très bonne activité, de progrès en matière d’assurance par rapport à l’an dernier et a ainsi livré son record en carrière avec 17 points. Ça arrive malheureusement certainement un peu trop tard pour que Stevens ne revoie ses rotations, mais c’est en tout cas de bon augure pour la suite de sa carrière.
  • Un autre joueur qui a souvent été muselé par Stevens cette saison mais qui s’est illustré face à Washington (17 points, 7 passes et 6 rebonds), c’est Wanamaker. Il a pourtant à chaque fois démontré des qualités de gestionnaire, jouant proprement, impliquant ses coéquipiers. L’équipe peut lui proposer une qualifying offer cet été. Il est impossible de prédire ce qu’elle fera à son sujet, mais pour nous, Wanamaker mérite clairement de rester en NBA et l’a encore montré dernièrement. D’ici-là, on espère sans trop y croire qu’il aura l’occasion d’amener son sang-froid sur le parquet quelques minutes durant les playoffs.
  • Après une saison globalement compliquée, Gordon Hayward a fini en trombe, terminant ses huit derniers matchs avec une marque à deux unités. Il tourne à 16,4 points, 6 rebonds et 3 assists en 30 minutes de moyenne sur cette période. C’est une très bonne nouvelle qui fait qu’il pourrait être un facteur déterminant dans la campagne de playoffs qui s’annonce.
  • Difficile de véritablement progresser sans temps de jeu, mais le match contre Washington a une nouvelle fois permis de se rendre compte que Robert Williams avait du pain sur la planche. On en parlera certainement dans un bilan de saison, mais il est clair que ses qualités athlétiques ne suffisent pas pour faire son trou en NBA. Heureusement, il est toujours aussi drôle malgré lui.
  • Un petit mot pour Hunter et Dozier, les deux joueurs sous contrat two-way (avec les Red Claws). Dozier avait déjà fait quelques brèves apparitions cette saison avec Boston, mais les deux ont eu une vraie opportunité pour le dernier match de la SR. À celticsfr, on adore Hunter depuis le jour de sa draft, donc on manque peut-être (peut-être) d’objectivité le concernant, mais il nous semble qu’il mérite un vrai contrat en NBA, ne serait-ce que par son aisance au tir, mais aussi parce qu’on a entrevu des choses vraiment intéressantes dans sa prise de décision contre WAS. Dozier a également montré qu’il ne déméritait pas, avec une activité intéressante au rebond et à la passe, ainsi que de vraies qualités offensives.

L’actu :

Quels tours de draft pour cette année ?

La fin de la saison régulière, c’est l’occasion de faire un point sur les tours de draft qui reviendront ou non à Boston cet été. Le suspense a duré jusqu’à la toute fin de saison, cependant rien n’est encore définitivement réglé.

En l’état, les Grizzlies sont à égalité avec les Mavericks et les Pelicans pour la septième place, tandis que les Kings sont à égalité avec le Heat et les Hornets pour la douzième place. Les Clippers sont quant à eux à égalité avec les Pacers et les Spurs pour le dix-huitième spot, et enfin les Celtics sont à égalité avec le Thunder pour la vingt-et-unième sélection.

Le tirage au sort permettant de départager les égalités aura lieu avant le week-end.

Pour le moment, trois picks sont assurés de revenir aux Celtics : il est certain qu’ils auront au minimum le leur et celui des Clippers, et la probabilité que celui des Kings leur revienne est très élevée. Il faudrait qu’il échoue à la première place lors de la loterie pour que ce ne soit pas le cas, et les Celtics récupèreraient alors celui des Sixers.

En revanche, il n’est pas encore garanti que le choix des Grizzlies revienne aux Celtics cette saison. Ce serait cependant une bonne nouvelle pour les dirigeants des Celtics, à en croire une source du Boston Globe.

Toutes les modalités des choix de draft sont à retrouver ici.

En vrac :
  • Énorme coup dur : Marcus Smart sur le flanc pour les quatre à six semaines à venir !
  • Les Celtics ont annoncé la signature de Jonathan Gibson, qui avait déjà fait partie du roster l’an dernier avec le numéro 60. Cette fois-ci, le joueur de 31 ans qui était en Chine cette saison devrait porter le 8.
  • Jayson Tatum dit avoir entendu les commentaires de Paul Pierce à son sujet et sa proposition de le coacher : « C’est un des tous meilleurs joueurs, il faudrait être fou pour refuser une telle proposition. Je suis certain qu’il a plein d’astuces pour faciliter le jeu à m’offrir. »
  • Cette proposition séduit également Brad Stevens : Nos joueurs bossent chaque été avec différentes personnes, mais quand quelqu’un comme Paul Pierce offre ses conseils, toute la franchise ouvre les oreilles. […] Pour des jeunes, c’est inestimable d’avoir accès à une telle ressource. »
  • Si vous voulez un mea culpa de Kyrie vis-à-vis de tout le drama extra-sportif qui a entouré sa saison, vous ne trouverez pas mieux que : « Il y a beaucoup de conneries, de hauts et de bas que j’aurais pu mieux gérer professionnellement, personnellement. Je veux parler de tout ce qui me concerne, pas par rapport à l’équipe. »

Le dernier point TTFL de la saison régulière :

@celticsfr_TTFL a tout donné dans cette dernière semaine de compétition et termine 41e (+11) au classement général par équipe, et 3e (=) au classement des franchises.

Qui d’autre que DiOnYsOs, leader de l’équipe, pour être le dernier MVP de la saison ? Avec 171 pts, il remporte pour la 5e fois ce titre, loin devant Jao, cancre de la semaine avec 87 pts.

Le Front Office félicite toute l’équipe, les bons comme les moins bons (coucou Coco). Et maintenant, direction les playoffs, et la ligue 3 !

La semaine prochaine :

Les playoffs commencent dès ce weekend avec, en ce qui nous concerne, une série Boston (4) – Indiana (5). Nous publierons une preview et le programme de la série dès que possible.

Article rédigé par Léo Hurlin, Lucas Hecker