Danny Ainge : « Nous n’avons pas peur de prendre des risques »

Danny Ainge a donné aujourd’hui une conférence de presse, la première depuis son attaque cardiaque qui l’a obligée à prendre un peu de repos et de recul. Il est donc revenu sur tout un tas de sujets concernant la saison écoulée et l’intersaison à venir. Nous vous avons compilé dans cet article les déclarations les plus intéressantes, en essayant d’analyser un peu leur portée et d’apporter un peu de contexte.

Sur la saison précédente

Il est d’abord revenu sur les performances décevantes de l’équipe : il ne s’est forcément pas beaucoup étendu sur le sujet mais a tout de même reconnu a demi-mot les problèmes au sein de l’effectif.

« Nous n’avons jamais réellement senti l’adhésion totale de l’intégralité des joueurs au projet. C’est quelque chose que je n’avais pas anticipé. »

Tout en reconnaissant les efforts faits par Gordon Hayward et Jaylen Brown, il s’est lamenté :

« À un certain stade, on se bat, on donne ce qu’on a à donner et on accepte les conséquences, le rôle qui nous est dévolu, on passe à autre chose et on ne lâche rien. J’aurais aimé que l’équipe le fasse davantage et mieux cette saison. »

Il a conclu :

« Beaucoup de gars ont mal géré les choses, n’ont pas fait les sacrifices nécessaires pour l’équipe. On a tous à apprendre de ça. »

Sur Brad Stevens

Ainge a forcément été interrogé sur Stevens, qui a essuyé son lot de critiques après cette saison décevante. Il a balayé d’un revers de main toutes ces critiques :

« Il n’y a aucun autre coach que je préférerais avoir. C’est le meilleur. »

Il a tout de même avoué que Brad avait eu une saison plus difficile que les précédentes tout en restant positif :

Je pense qu’il va progresser grâce à ça. Je n’ai aucune inquiétude à son sujet. »

Il a ajouté qu’il aimerait que tous les joueurs se préparent et s’investissent autant que Stevens dans son travail et a également confié qu’ils étaient toujours en discussion pour trouver un assistant coach en remplacement de Micah Shrewsberry.

Sur Kyrie Irving

Ensuite, pour ce qui est sans doute le point le plus crucial de l’intersaison des Celtics, Ainge s’est exprimé sur la situation avec Kyrie Irving. Pour rappel, il est encore techniquement sous contrat mais qui devrait en toute logique devenir agent libre d’ici quelques jours en déclinant sa player option. De fait, il n’est pas réellement autorisé à évoquer certains points publiquement, ce qu’il a tenu à rappeler, mais il a tout de même précisé qu’il y avait des discussions en cours entre les deux camps.

« Je ne sais pas [où nous en sommes avec Kyrie], je ne peux pas vraiment en parler, très honnêtement, mais nous discutons régulièrement avec son camp. Il ne nous reste qu’à attendre et voir ce que ça donnera. »

Le GM a au passage réfuté toute notion comme quoi Kyrie serait particulièrement à blâmer pour la saison décevante de l’équipe.

Ainge, qui dit ne pas savoir si un quelconque move pourrait rendre l’équipe plus attrayante pour Kyrie, n’a quoi qu’il advienne aucun regret concernant le trade qui a fait venir le meneur il y a deux ans :

« Il y a des risques dans tous les transferts. Ce n’est pas quelque chose qui nous effraie. On a pris un risque en faisant le trade pour Kyrie, et peu importe ce qu’il décidera, je ne le regretterai jamais. Dans le pire des cas, on passe à autre chose. »

Un discours qui peut clairement faire écho à la poursuite d’Anthony Davis, alors que des rumeurs continuent de marteler que ce dernier n’est pas intéressé par les Celtics, même si il avait déjà démenti cela. En tout cas il y a peu de doutes sur le fait que les risques de voir Davis partir au bout d’un an ne devraient pas beaucoup freiner Ainge, surtout avec l’exemple des Raptors cette saison qui se retrouvent à tenir tête aux Warriors en finale de conférence après avoir pris le même genre de risque avec Kawhi Leonard.

Pour revenir sur Kyrie, il a tout de même conclu en ajoutant que le joueur n’a pas fait part d’une quelconque intention de partir.

Sur Al Horford

Le GM a glissé quelques mots sur la situation contractuelle de Al Horford, puisque ce dernier possède une player option pour la prochaine saison.

Selon lui, il y aura des discussions formelles avec le camp du joueur pour voir s’il est possible d’avoir un accord qui restructurerait le contrat de ce dernier : il faudrait alors que Horford décline son option et re-signe, idéalement pour un tarif annuel moins élevé comme on l’évoquait dans notre preview estivale. Ainge ajoute qu’il s’agit d’une des priorités du front office.

Sur d’autres joueurs :

Ainge a aussi évoqué le cas Terry Rozier. On sait que les deux ont une relation spéciale et en cas de départ de Kyrie il est difficile de prévoir quelle attitude les Celtics pourraient adopter vis-à-vis du meneur, après sa saison difficile et ses déclarations tapageuses il y a quelques semaines. Danny a en tout cas joué l’apaisement, ne fermant pas la porte au joueur.

« Vous savez que je suis un gros fan de Terry Rozier. Dans les bonnes circonstances et le bon rôle je pense qu’il serait content de continuer à jouer pour Boston. »

Il a aussi beaucoup parlé de Gordon Hayward, forcément dans des termes très élogieux.

« Je suis très excité à propos de la saison à venir pour Gordon, il s’entraîne ici tous les jours avec cinq ou six coachs. Je n’ai aucune inquiétude à son sujet. »

Difficile de lire grand-chose dans ces paroles, on l’imagine mal déclarer autre chose de toute façon, mais c’est tout de même intéressant de voir qu’il n’hésite pas à en parler ouvertement et n’a pas peur de mettre trop de pression sur l’ailier qui sort d’une saison très timide.

Sur sa santé

Ainge a enfin clarifié une question qui était encore quelque peu restée en suspens malgré les affirmations de son fils Austin :

« Mon rôle ne changera pas. »

Article rédigé par Léo Hurlin et Hugo Geindre