JaVonte Green intègre le roster final

On le sait, JaVonte Green était en compétition avec notamment Max Strus pour décrocher la quinzième place disponible au sein de l’effectif.

Les Celtics ont annoncé samedi 19 avoir coupé Strus, ce qui signifiait en toute vraisemblance que Green avait convaincu les Celtics.

Peu après cette annonce, le Boston Globe confirmait que cette hypothèse était la bonne.

Le lundi suivant, suite à l’entraînement de l’équipe, JaVonte était déjà autorisé à réagir alors même que les détails du contrat n’étaient pas connus :

« C’est un rêve qui devient réalité. Ça m’a fait ressentir quelque chose d’extraordinaire, je n’ai que des larmes de bonheur depuis samedi mais je dois dire que je ne réalise pas encore. Je vous dirai quand ce sera le cas ! »

À 26 ans, cet ailier aux bras interminables possède une histoire touchante : largement méconnu des staffs NBA à sa sortie d’université, il a dû aller jouer en Europe dans des divisions inférieures pendant plusieurs années afin de se faire un nom. Durant ce parcours, il a vécu loin de ses deux fillettes, ratant notamment la naissance de la deuxième et plusieurs événements importants de leurs jeunes vies.

Pour Green, revenir aux USA était donc important, et il s’était d’ailleurs de son propre aveu assuré d’avoir de solides chances de décrocher une telle opportunité avant de s’engager en Summer League avec Boston.

En tant que quinzième signature, on peut supposer que celui que son entourage surnomme « Woo » (du son qu’il émettait lorsqu’il pleurait étant petit) n’aura que très peu d’occasions de se montrer. Cela étant, ses capacités athlétiques et sa défense suffocante sont des qualités qui ont certainement tapé dans l’œil du coaching staff, et sa seule présence dans le roster signale aux autres ailiers devant lui dans la rotation qu’ils ne devront pas se relâcher.

Article rédigé par Léo Hurlin