Bilan de la semaine 4 : inarrêtables (10-1)

Les matchs :

Les Mavericks sont les premiers à débarquer en ville cette semaine. Invaincus à l’extérieur, ils sont pourtant rapidement dominés par les Celtics avant de recoller bien aidés par un matchup Dwight Powell/Enes Kanter qui leur est favorable. En deuxième mi-temps, le même scénario où Boston prend le large avant de se faire rattraper se produit à nouveau, mais cette fois-ci Dallas récupère brièvement l’avantage. Kemba Walker, bien secondé par Jaylen Brown décidément très bon en ce début de saison, prend alors les choses en main et assure la victoire à l’équipe.

C’est ensuite au tour des Wizards de venir jouer au TD Garden. La première mi-temps manque cruellement d’intensité et on voit combien les absences conjuguées de Daniel Theis et Robert Williams pénalisent l’équipe. En début de seconde mi-temps, Boston semble enfin parvenir à prendre l’ascendant sur Washington mais l’équipe se fera tout de même une frayeur au moment de plier le match.

Boston s’envole ensuite pour un road trip à l’Ouest et pose tout d’abord ses valises à San Francisco. On sent dès le début du match que la série de victoires a peut-être déjà trop duré, car les Celtics ont bien du mal à égaler l’intensité des Warriors pourtant très brouillons défensivement. Boston parvient à reprendre le contrôle du match durant les deux quarts-temps du milieu, avant de le céder à deux reprises lors du dernier. Mais Walker inscrit 14 points durant cette période et l’équipe s’impose dans son sillage pour une dixième fois consécutive.

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(1h30)
TD Garden

Maillot: ASSOCIATION
(1h30)
TD Garden

Maillot: ASSOCIATION
(4h30)
Oracle Arena

Maillot: ICON

Les perfs :

Dans les satisfactions, on va tout d’abord citer Walker, à qui on a décerné cette semaine sept étoiles. Walker a certes toujours du mal à faire un match solide de bout en bout, mais il a répondu présent lorsque nécessaire à chaque fin de match cette semaine : neuf points de moyenne à 56,3% sur les QT4 des trois matchs disputés.

Ensuite, on retrouve bien entendu l’impérial Jaylen Brown, récompensé de six étoiles, toujours aussi agressif et étonnamment technique – en particulier avec ses finitions main gauche qui sont devenues monnaie courante. Brown vient d’enchaîner quatre matchs à 20 points ou plus pour la première fois de sa carrière.

On peut mentionner Marcus Smart, toujours aussi insolent à 3P (13/24 cette semaine), et Carsen Edwards qui a bien contribué à mettre hors de portée son équipe face aux Wizards et à une de ses idoles, Isaiah Thomas.

Pour terminer, on va glisser un mot sur Brad Wanamaker, qui n’a certes pas reçu d’étoiles jusque-là, mais qui est auteur une semaine statistiquement très intéressante en sortie de banc avec 9,7 points à 57,1% de réussite, 3,3 passes et 2,3 rebonds de moyenne. Seul point noir, les quatre pertes de balle contre les Wizards. Wanamaker est arrivé d’Euroligue l’an dernier avec une réputation solide mais n’avait pas vraiment pu montrer quoi que ce soit derrière Kyrie Irving et Terry Rozier. Sa re-signature cet été était un peu surprenante, car on aurait pensé à son âge qu’il ne voulait pas perdre de temps, mais c’est en tout cas jusqu’à présent une bonne surprise. Il apporte une agressivité intéressante tout en tenant globalement son rang des deux côtés du terrain.

Au rayon des points négatifs, on va – même si c’est un peu injuste pour lui – mentionner Jayson Tatum. Depuis le début de la saison, on se disait qu’il était juste malchanceux près du panier et on préférait se réjouir de le voir attaquer davantage. Mais, au vu des chiffres et de l’absence d’amélioration, force est de constater qu’il y a un problème technique. Espérons qu’il saura redresser la barre, car il est clair qu’avec quelques finitions réussies de plus par match, l’ailier serait à classer dans les satisfactions de la saison.

Enes Kanter mérite entièrement d’être cité ici. On ne sait pas comment il parvient à conserver un +/- positif sur cette semaine tant ses passages sur le terrain nous semblent coïncider avec des moments de flottement pour l’équipe. Il a un talent caché, celui de toujours sembler faire quelque chose en défense sans ne jamais vraiment bouger. À se demander combien de temps cela fonctionnera encore.

C’est compliqué également pour Semi Ojeleye. On a longtemps défendu l’idée qu’il pourrait être intéressant s’il parvenait à rentrer ses tirs à 3P ouverts, mais il n’en a rentré qu’un (cette semaine) sur ses cinq tentatives depuis le début de la saison. Il semble perdu et totalement inhibé. Son seul match vraiment intéressant remonte à la victoire contre les Bucks lors du cinquième match de la saison.

L’actu :

Marcus Smart est définitivement devenu un bon shooteur

Il nous avait déjà ravis l’an dernier en épurant sa sélection de tirs et en réussissant 36,4% de ses 4,3 tirs à trois points par match.

Il revient encore plus fort, plus insolent, plus confiant cette saison, puisqu’il affiche pour le moment un très beau 40,8% de réussite dans l’exercice sur une moyenne de 6,9 tentatives par match.

6,9 tirs à 3P, c’est actuellement la 16e plus grosse moyenne individuelle de toute la ligue, et SMARF fait encore plus fort puisqu’il affiche le quatrième meilleur taux de réussite de ce top 16 (derrière Kyle Lowry, Karl-Anthony Towns et Kemba Walker).

Quant on profite de toute l’étendue de ses qualités défensives comme en ce début de saison, on se dit que c’est vraiment la cerise sur le gâteau.

En vrac :
  • Gordon Hayward manquera six semaines de compétition après avoir été opéré.
  • Boston a scoré 140 points en un match cette semaine, ce qui n’était pas arrivé depuis 1990.
  • Après leur affrontement au TD Garden, Luka Doncic n’a pas tari d’éloges sur Jaylen : « C’est un très bon joueur, des deux côtés du terrain. Il peut être très bon en défense, très bon en attaque. C’est un très bon choix des Celtics. Il mérite le contrat qu’il a reçu. »
  • Romeo Langford n’a décidément pas de chance. Il s’est tordu la cheville lors d’un match ce vendredi avec les Red Claws et a regardé la deuxième mi-temps chaussé d’une botte de protection. On espère que c’est avant tout par précaution.
  • Les superlatifs et qualificatifs pour évoquer la défense de Smart commencent sérieusement à manquer : Brad Stevens disait cette semaine que toutes les saisons où le joueur ne termine pas dans une All-Defensive Team « décrédibilisent » cette récompense, Kemba dit qu’il s’agit d’un « petit big man », lui se considère comme un « stretch-6 », les commentateurs le décrivent comme un « power guard »…

La semaine prochaine :

Suite et fin du premier vrai road trip de la saison avec dès ce dimanche soir le match contre les Kings, puis trois matchs qui s’annoncent compliqués : des Suns en forme, des Clippers qui font partie des favoris au titre et des Nuggets toujours difficiles à jouer chez eux.

Semaine 5

DateLocalHeure/RésultatVisiteurHeure française Maillot
21h30 ASSOCIATION
3h00 ICON
4h00 ICON
3h00 ASSOCIATION

Article rédigé par Léo Hurlin, crédit photo : Brian Babineau