Bilan de la semaine 6 : bien chez soi (13-5)

Les matchs :

Après un road trip riche en émotions, les Celtics rentrent à Boston avec une revanche à prendre sur les Kings. Le match commence doucement lors d’un Q1 pas très prolifique et pour cause, les deux équipes ne sont pas très adroites à distance, et ne prennent pas soin du ballon. Après avoir laissé les Kings prendre 11 points d’avance dans le Q2, les Celtics réagissent sous l’impulsion d’un cinq mené par Brown, Smart et Tremont Waters et passent un 25-7 pour mener de 7 points à la mi-temps.
Dans le Q3, Buddy Hield profite de l’espace laissé par la défense pour prendre feu à 3 points (11 au total) et ramener les deux équipes à égalité à l’entame de l’ultime période. Dans un match serré et parfois brouillon, notamment du côté de Boston, assez logique vu les minutes données aux jeunes, la différence se fait par deux gros 3 points de Carsen Edwards et Waters, les lancers de Tatum et l’omniprésence de Smart.

La semaine se poursuit ensuite avec une double confrontation face aux Nets. Blessé à l’épaule, Kyrie Irving ne se rend pas avec son équipe à Boston, où les Celtics s’apprêtent à inaugurer leur maillot City de la saison. Au TD Garden, les Celtics trouvent leur rythme offensif durant le premier quart-temps, Daniel Theis montre d’entrée son apport, de même que Jaylen Brown, efficace proche du panier. Le Q2 est marqué par le coup de chaud des Nets derrière l’arc , avec 10 tirs convertis sur la période. Kemba Walker prend alors le match à son compte et répond aux tirs adverses, il ne peut empêcher Brooklyn de virer en tête à la mi-temps. Walker revient avec la même détermination dans le Q3 et, avec l’aide de Brown, Boston reprend les commandes pour ne plus les laisser. L’ultime période est bien gérée, les Celtics font les efforts nécessaires en défense pour obtenir des stops, Kemba poursuit son festival pour atteindre 39 points, et Wanamaker montre que son match de lundi n’était qu’un raté ponctuel en retrouvant de l’efficacité.

La seconde confrontation s’est moins bien passé pour Boston, qui n’est pas parvenu à produire un effort constant. L’équipe a été dominé dans l’intensité par les Nets qui ont su trouvé les ressources pour faire la décision dans une fin de match où les Celtics revenaient forts. Seulement, à chaque retour des celtes dans le match, les Nets trouvaient une réponse et Boston retrouvait une forme d’apathie et accumulait les erreurs. Kemba Walker n’est pas parvenu à se mettre en rythme, ce qui explique son adresse défaillante, Jaylen Brown n’a pas été assez agressif malgré sa tentative de monter sur Allen. Tatum s’est montré adroit, malgré une agressivité défaillante. Wanamaker a encore une fois montré qu’il était important dans l’effectif dans son rôle de vétéran.

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(1h30)
TD Garden

Maillot: ASSOCIATION
(1h00)
TD Garden

Maillot: CITY
(18h00)
Barclays Center

Maillot: CITY

Les perfs :

Wanamaker a obtenu 4 étoiles cette semaine, Brown, Walker, Tatum et Smart en ont obtenu 3, tandis que Semi Ojeleye et Tremont Waters en ont obtenus 1.

Brad Wanamaker est pourtant passé à côté de son match face aux Kings, où il n’a pas mis un shoot et affiche le pire +/- de l’équipe. Mais dans la première confrontation face aux Nets il a su rentrer ses 3 points, et surtout mettre ses lay-ups. Sa performance intervient alors que l’apport du banc a été quasiment nul. Sur le second match contre les Nets, il était présent lors de bonnes séquences sur le parquet, et surtout a confirmé un leadership. Il termine la semaine avec une moyenne de 9 points à 40% en global et 60% à 3 points (il en prend peu), en presque 20 min. Sa gestion du tempo et son expérience sont des éléments clés pour les Celtics, surtout en l’absence de Gordon Hayward.

Jaylen Brown affiche une moyenne de 18 points à 56% d’adresse général et seulement 28% à 3 points sur plus de 4 tentatives par match sur la semaine. Il a réalisé un bon match contre les Kings, match où il a redonné l’agressivité nécessaire à l’équipe lors du second quart-temps. La seule ombre à son match réside dans sa relative absence en fin de match, où il est moins trouvé et n’affiche pas la même agressivité. Face aux Nets il s’illustre pour épauler Kemba dans son show et signe un double-double solide. Il a pu montrer sa créativité au poste avec un joli enchaînement. La seconde confrontation face aux Nets a été plus difficile pour lui, s’il termine à 50% au tir il n’en a pris que 8, ce qui est insuffisant, surtout dans un match où les Celtics n’ont pas réussi à maintenir une agressivité constante.

Kemba Walker a alterné le bon et le moins bon sur ses deux matchs de la semaine, absent face aux Kings du fait de son choc à la tête avec Semi Ojeleye à Denver, il a livré une superbe prestation contre les Nets mercredi. Avec 39 points et d’excellents pourcentages Kemba a logiquement été une des raisons de la victoire des Celtics. Mais pour la seconde confrontation avec les Nets, sa maladresse l’a empêché de peser favorablement sur la rencontre. S’il a plus distribué, sa qualité première reste de créer son tir, et il n’a jamais semblé trouver son rythme.

Jayson Tatum a lui aussi glané 3 étoiles, mais sur un match, le second face aux Nets, où il a été le seul à rentrer ses tirs, même s’il a été peu agressif, comme en témoigne ses deux lancers francs tentés. Hormis ce match, qui est plutôt à oublier pour les Celtics, il a été maladroit cette semaine, compensant un peu cette maladresse en provoquant des fautes pour aller sur la ligne. C’est un point positif, il semble être en mesure de scorer même sans adresse. Le soucis c’est que ces derniers temps, le problème est récurrent pour le jeune ailier.

Marcus Smart a été très en vue contre Sacramento, alors qu’il occupait seul la mène. Il s’affirme plus que jamais comme un leader, et organise le jeu, notamment en défense; on a pu le voir guider ses partenaires du banc sur une remise en jeu des Kings. S’il a mis des tirs importants, sa défense l’a été tout autant, mais on relèvera ses 7 passes décisives pour aucune perte de balle. Si son apport défensif ne peut être remis en question, sur le plan offensif il a une nouvelle fois manqué d’adresse sur les deux autres matchs de la semaine.

Tremont Waters a reçu une étoile sur son premier match de la saison, il a livré une prestation étonnante en l’absence de Walker. Malgré la présence logique de petites erreurs, voire un manque d’adresse de loin, il a poussé Brad Stevens à lui donner plus de minutes. Il semble bien s’entendre avec Carsen Edwards et a cherché à le trouver, mais surtout, il marque 5 de ses 7 points lors de moments clés. En bref, il a séduit tout le monde.

Semi Ojeleye a récolté une étoile, un peu par défaut au vue de la prestation globale des Celtics dans la seconde rencontre face aux Nets. Titulaire contre les Kings, on l’a vu tenter des choses, se créer des tirs, servir ses partenaires. Il demeure un peu malchanceux, mais il persévère, on espère pour lui que ça finira par payer.

L’actu :

Gordon Hayward en avance sur son planning?

La profondeur des Celtics à l’aile et la montée en puissance de Wanamaker ont pu masquer son absence, mais on se rend bien compte qu’il manque à l’équipe, que ce soit face à des contenders comme les Clippers, mais aussi lorsque plusieurs joueurs ne réalisent pas de grandes performances comme contre les Nets vendredi. On peut aussi relever son importance pour donner de l’espace aux autres, notamment à Jaylen Brown.

Aussi le voir shooter après les entraînements collectifs et avant les matchs comme ce fut le cas au Barclays Center vendredi, ou encore qu’il joue aux jeux vidéos semblent être de bonnes choses. Si Brad Stevens a refusé de s’avancer en début de semaine, il a tout de même noté des signes encourageants.

« J’ai le sentiment d’être en avance sur mon planning. C’est dur de dire avec ce genre de choses mais je me sens bien, et surtout j’ai pu continuer à bosser sur le bas du corps, et cætera et c’est vraiment important. »

Gordon Hayward

Gordon Hayward fera le point demain avec le chirugien sur l’évolution de sa rééducation.

En vrac :
  • En 2018 Smart s’était blessé à la main en frappant dans un cadre photo. Il a conservé un morceau de verre « pour me rappeler chaque jour que c’est une bénédiction de pouvoir encore jouer. » Un docteur lui avait dit qu’à 3mm près sa carrière aurait pu être compromise.
  • Jaylen Brown a révélé le surnom de Tremont Waters: Young Oldhead.
  • Kemba restait sur une série de 158 matchs consécutifs, son absence face aux Kings y met fin : « Je voulais jouer, je voulais poursuivre ma série. Je ne vais pas mentir, j’étais énervé. »
  • Grant Williams a fêté son 21ème anniversaire ce samedi.
  • Romeo Langford est retourné avec les Red Claws.

La semaine prochaine :

Deux réceptions au cours de la semaine avec Miami puis Denver, et dès ce soir un déplacement à NYC en prime time européen.

Semaine 7

DateLocalHeure/RésultatVisiteurHeure française Maillot
21h30 ASSOCIATION
1h30 ASSOCIATION
2h00 CITY

Article rédigé par