Bilan des semaines 10 et 11 : c’est parti pour l’avenir (25-8)

Avec les fêtes de fin d’année et nos impératifs personnels, nous avons pris le parti de regrouper les deux dernières semaines de compétition pour plus de facilité. Ce bilan couvre donc la période allant du 22 décembre 2019 et le premier match contre Charlotte au 4 janvier 2020 et le déplacement à Chicago.

Les matchs :

Ce premier match commence avec une équipe de Charlotte très agressive et des Celtics qui ont du mal à développer leur jeu. Jaylen Brown est le premier à répondre à ce défi, puis Jayson Tatum prend feu et score son record en carrière avec 39 points, avec l’apport également de Grant Williams et de Romeo Langford qui joue pour la première fois plus de 20 minutes.

C’est ensuite beaucoup plus simple pour Boston qui enchaîne sur le parquet des Raptors où ils ne trembleront guère, bien portés par Brown toujours, ainsi que Kemba Walker,Gordon Hayward et Enes Kanter.

L’équipe reçoit ensuite Cleveland, qui ne fera pas illusion très longtemps. Tatum démarre fort et termine la première mi-temps avec 24 points, et les Celtics sont très vite à l’abri malgré la maladresse de Walker et de Hayward. Kanter continue son chantier en sortie de banc et c’est au tour de Brown d’inscrire son nouveau record en carrière avec 34 points.

On assiste ensuite à la revanche des Raptors sur nos Celtics, et pour faire bonne mesure c’est au TD Garden que ça se passe cette fois-ci. Les hommes de Brad Stevens cumulent un vilain 39,7% de réussite et sont complètement dépassés par la maîtrise des champions en titre, leur basket collectif et leur résilience.

Pour terminer l’année 2019, Boston affronte les Hornets chez eux. Tatum reprend là où il en était resté contre les coéquipiers de Terry Rozier lors de leur précédent affrontement, Walker et Hayward le secondent très bien. Charlotte revient un peu dans la partie dans le QT3 mais Boston ne faillit pas, Kanter et Marcus Smart viennent s’inviter à la fête et l’année se conclut de la meilleure des façons.

L’année 2020 débute avec la réception des Hawks de Trae Young, premier match d’une série de cinq en sept jours. Les visiteurs sont bien plus en jambes que Boston qui joue sans Walker, la connexion entre Young et John Collins fait mal et Boston mettra tout le match à prendre la mainmise sur des Hawks jeunes mais totalement décomplexés. Il faudra des drives sans relâche de la part de Brown, Tatum, un classique tir « non, non, non, ouiiiiiiii » de Smart et enfin un superbe contre de Daniel Theis pour sceller le sort du match.

Derrière, les Celtics, toujours sans Walker, s’envolent pour Chicago en back-to-back. C’est un peu le même scénario que la veille qui se répète, mais cette fois c’est juste Zach LaVine qui est bouillant et qui inflige aux Celtics 12 points de retard. Les trois ailiers de Boston portent l’équipe et la font petit à petit repasser devant, puis prendre le large mais les Bulls ne lâchent rien et reviennent dans la partie grâce à un solide jeu en transition. Heureusement pour nous ils accumulent les fautes et Tatum inscrit un tir très important en toute fin de possession avec Kris Dunn dans son maillot, puis les Celtics terminent le match aux lancers.

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(0h00)
TD Garden

Maillot: STATEMENT
(18h00)
Scotiabank Arena

Maillot: CITY
(22h00)
TD Garden

Maillot: ICON
(1h00)
TD Garden

Maillot: STATEMENT
(21h00)
Spectrum Center

Maillot: ASSOCIATION
(1h00)
TD Garden

Maillot: ASSOCIATION
(2h00)
United Center

Maillot: STATEMENT

Les perfs :

La période passée à la loupe dans ce bilan est assez longue, mais les Jays en ont incontestablement été les leaders. Tatum finit avec 11 étoiles sur ces deux semaines contre neuf pour Brown, tous deux ayant été récompensés à quatre reprises sur les sept matchs.

Sur la période, Tatum tourne à 22,4 points, 7,4 rebonds et 2,9 passes décisives de moyenne, tandis que Brown affiche des moyennes de 23,3 points, 7,7 rebonds et 2,9 assists. Les taux de réussite sont largement en faveur de Brown qui a d’ailleurs récolté un titre de joueur de la semaine (voir plus bas), mais Tatum a livré deux performances de patron : 39 points (record), 12 rebonds et 3 contres face aux Hornets il y a deux semaines, puis ses 28 points avec notamment le tir de la gagne pour dominer les Bulls hier. Brown, égal à lui-même, nous a lui aussi gratifiés d’un record en carrière contre Cleveland avec 34 points.

Hayward les talonne avec cinq étoiles. Gêné par son pied, il a moins joué que le reste de l’effectif mais lorsqu’il a pu, il a apporté comme toujours de la fluidité dans le jeu et par moments assumé un statut de go-to guy.

L’autre bonne surprise de cette période, c’est Enes Kanter avec ses 12,7 points et 10,9 rebonds de moyenne (ainsi qu’un +/- de +7,9). Depuis le début de la saison, Kanter trouve le moyen de livrer des minutes positives pour Boston mais récemment, il semble plus à l’aise dans son rôle et bien plus actif. Nous ne lui avons décerné que trois étoiles durant la période, mais pour tout le mal qu’on a pu dire de lui, il faut reconnaître sa forme du moment : il vient d’enchaîner trois double-doubles en sortie de banc, et Stevens apprécie de pouvoir le faire jouer au poste bas afin de reposer davantage les ailiers.

À côté de ça, Walker (qui a manqué des matchs à cause d’une grippe), Smart (qui a manqué des matchs à cause d’une infection oculaire très sévère), Langford, Theis et Williams ont tous reçu une ou plusieurs étoiles pour leurs contributions variées à différents points de ces deux dernières semaines.

L’actu

Jaylen Brown élu joueur de la semaine !

C’est une première pour un Celtic depuis Isaiah Thomas en 2016-17 : Brown a été élu joueur de la semaine le 30 décembre dernier.

Sur les trois matchs qu’il avait disputés cette semaine, Brown tournait à 27 points de moyenne avec un taux de réussite au tir de 62%.

C’est une super bonne nouvelle pour le joueur et pour l’équipe qui a investi sur lui à l’automne dernier en proposant une prolongation plutôt mal perçue à l’époque.

Son entraîneur, Brad Stevens, l’a abondamment félicité :

« Cet honneur, il l’a gagné comme il se doit. On a déjà parlé du besoin qu’on a que des gars différents se montrent chaque soir, mais Jaylen est un de ces gars qui se créé des opportunités en cours de partie grâce à ses qualités physiques, le fait qu’il est capable de pénétrer la défense en fin de possession là où d’autres gars n’en sont physiquement pas capables. Quand on y pense, il n’y a pas beaucoup de joueurs capables de se défaire de n’importe quel défenseur ou presque. Il en est capable. Mais je remarque aussi qu’il sait également quand ne pas tenter de s’en défaire et éviter de se retrouver enfermé, il sait reconnaître quand il a un bon angle d’attaque pour mettre à profit sa taille, sa force, son explosivité et aller là où il veut, se donner une chance de marquer. Il a fait un travail remarquable. Il s’est vraiment beaucoup amélioré. »

On espère maintenant que cela va motiver davantage encore Jayson Tatum à aller récolter cet honneur, car le All-Star Game approche et les Jays sont l’avenir de l’équipe (et déjà désormais son présent).

Nos cinq développements à suivre pour l’année 2020

On a annoncé sur Twitter que dorénavant nous masquerons les personnes qui réclament Andre Drummond, mais comme on est sympas et magnanimes on vous explique tout de même pourquoi dans un article sur nos cinq développements à suivre en 2020.

La semaine prochaine :

Le mois de janvier s’annonce chargé pour Boston, et ça se vérifie cette semaine avec quatre matchs dont deux à l’extérieur avec un back-to-back contre San Antonio puis chez les Sixers qui promet.

Semaine 12

DateLocalHeure/RésultatVisiteurHeure française Maillot
1h00 ICON
1h00 ASSOCIATION
1h00 CITY
1h00 STATEMENT

Article rédigé par Léo Hurlin