Bilan de la semaine 12 : Boston rentre dans le rang (26-11)

Les matchs :

Le mois de janvier est chargé pour Boston, comme en témoignent les quatre matchs de cette semaine.

Et ça commence avec une visite dans la capitale, chez les Wizards. Dès les premières minutes du match on sent comme lors des précédents que Boston a du mal à se mettre dedans, l’équipe est maladroite et apathique pendant qu’en face Washington est au rendez-vous. Les Celtics prennent du retard et ne réussiront jamais à le combler, continuellement repoussés par un Ish Smith (qui accède au panthéon des Celtic Killers) des grands soirs.

Boston rentre ensuite à domicile pour la première partie d’un back-to-back avec la réception des Spurs. Comme très souvent récemment, ça démarre mal pour les Celtics qui accusent très vite une vingtaine de points de retard. Un fossé dont il est dur de s’extraire quand on affronte une machine collective aussi huilée que celle de San Antonio, surtout avec un autre Celtic Killer notoire : DeMar DeRozan. Kemba Walker, de retour après avoir été malade, se prend une double technique suite à un écran musclé de LaMarcus Aldridge et connaît sa première exclusion en carrière. Cela complique encore davantage la tâche des Celtics qui réduiront un peu l’écart à quelques reprises mais ne parviendront jamais à faire basculer le match.

Pas le temps de souffler, l’équipe s’envole pour rejouer 24h plus tard à Philadelphie, chez des Sixers privés de Joel Embiid. Le match débute sur les chapeaux de roue, avec deux duos : d’un côté Walker et Jaylen Brown, de l’autre Josh Richardson et Ben Simmons. Malheureusement, Brown ne reste pas longtemps adroit et personne d’autre que Marcus Smart ne vient aider Kemba. En face, Simmons fait très mal depuis le dunker spot et en transition, tandis que Richardson consolide sa réputation de Celtic Killer. Trois défaites consécutives pour Boston.

La semaine se termine enfin avec la venue des Pelicans en ville. Les deux équipes font jeu égal pendant quelques minutes seulement mais très vite on sent que les visiteurs, décimés, n’auront pas les armes pour lutter contre des Celtics bien plus déterminés que lors des dernières rencontres. À la mi-temps, Jayson Tatum est déjà au four et au moulin avec 22 des 72 points de son équipe. L’équipe attaque la deuxième période avec autant d’entrain et l’écart grimpe de plus en plus. Tatum égale son record de 39 points en carrière, Kemba lui fait croire qu’il doit céder sa place mais il n’en est rien, son coach lui laisse la possibilité de dépasser la barre des 40 points pour la première fois. JT y parvient sur un énième drive et sort définitivement après trois quarts-temps seulement ! L’équipe fait ensuite tourner durant le dernier quart.

On ne peut s’empêcher de relever malgré la dernière rencontre très positive que les Celtics semblent un peu marquer le pas après un début de saison tonitruant, et c’est après tout assez logique si l’on repense à la plupart des prévisions d’avant-saison.

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(1h00)
Capital One Arena

Maillot: ICON
(1h00)
TD Garden

Maillot: ASSOCIATION
(1h00)
Wells Fargo Center

Maillot: CITY
(1h00)
TD Garden

Maillot: STATEMENT

Les perfs :

Admettons-le, hormis le match des Celtics face aux Pelicans, la semaine n’a pas été fabuleuse. Au petit jeu des étoiles, ce sont Tatum et Gordon Hayward qui se démarquent avec quatre étoiles chacun. On retient bien évidemment les 41 points à 72% de réussite de Taco Jay.

Derrière, on retrouve Kemba, Grant Williams et Kanter, tous trois auréolés de trois étoiles. Kemba a été le seul à surnager face aux Sixers, Williams a reçu trois étoiles pour la première fois contre Washington, et Kanter a encore livré des performances solides.

Enfin, on citera les deux étoiles pour Brown, intéressant face aux Spurs, Tremont Waters qui a contribué face aux Wizards et Marcus Smart face aux Sixers.

C’est bien la seule satisfaction de la semaine concernant Brown, puisqu’il cumule un très vilain 28,6% aux tirs sur les quatre derniers matchs (sur 15,8 tirs !). Mais bon, encore une fois, la semaine a été très compliquée pour la plupart des joueurs…

L’actu :

Robert Williams sera encore absent au moins trois semaines…

L’équipe a annoncé en plein milieu de semaine que Robert Williams sera encore sur la touche pendant au moins trois semaines.

Le joueur souffre d’une inflammation à la hanche et a passé des examens qui se sont révélés encourageants cette semaine.

L’équipe va donc progressivement le remettre dans le bain, mais il ne sera réévalué que dans trois semaines.

C’est assez embêtant car même si Enes Kanter s’en sort mieux que prévu et que Daniel Theis est globalement solide, la saison en cours avait plutôt bien démarré pour Williams et le fait de manquer six semaines (au moins) va forcément être pénalisant pour son développement.

Stevens a souligné toute la prudence dont veulent faire preuve les Celtics avec le joueur, et on le comprend quand on voit comment sa seule présence a pu par moments permettre aux Celtics de franchir un palier en termes de niveau de jeu.

En vrac :
  • Face aux Spurs, Kemba a connu la première exclusion d’un match de sa vie, après avoir pris deux techniques consécutives en contestant une non-décision arbitrale. La corporation des arbitres NBA s’est justifiée en expliquant que le joueur avait été grossier.
  • Lors de l’arrêt de jeu qui a suivi l’expulsion de Kemba, un fan a lancé une canette de bière juste devant le banc des Spurs avant d’être identifié et arrêté.
  • Brad Stevens : « J’espère que cette personne ne sera plus jamais admise dans une salle NBA. »
  • Gordon Hayward : « C’est inadmissible, ça n’a pas lieu d’être. Ça ne m’amuse vraiment pas. J’adore nos fans, ils sont clairement passionnés, mais ce genre d’événements, dans notre sport, c’est malheureux. »

La semaine prochaine :

Les Celtics vont avoir deux occasions de se reprendre en recevant les Bulls ce soir puis les Pistons, ce qui ne serait pas une mauvaise chose avant un déplacement chez les Bucks. En fin de semaine, ce seront les Suns qui viendront en ville.

Semaine 13

DateLocalHeure/RésultatVisiteurHeure française Maillot
1h30 ASSOCIATION
1h00 ASSOCIATION
2h00 CITY
1h00 STATEMENT

Article rédigé par Léo Hurlin