Bilan de la semaine 21 : stoppés net (43-21)

Les matchs :

Boston démarre la semaine en recevant le Thunder et le match démarre plutôt bien, le rythme est agréable mais les Celtics ne parviennent pas à jouer avec la même constance dans l’effort que leurs adversaires du soir. OKC renverse la tendance et prend le contrôle du match dans les dernières minutes, Boston cafouille et échoue d’un point.

L’équipe part ensuite pour deux déplacements, le premier étant dans l’Indiana. Guidés par Gordon Hayward qui se montre décidément en bonne forme ces derniers jours, les joueurs de Brad Stevens rentrent bien dans le match même si en face Victor Oladipo monte en rythme. L’écart monte jusqu’à 19 points avant la dégringolade. Portés par leur public, les Pacers amorcent un comeback tandis que Boston se crispe et ne parvient plus à marquer. Il faudra une délivrance de Daniel Theis secondé de Marcus Smart pour une victoire douloureuse mais presque indispensable ces temps-ci.

Cette dernière victoire prend très vite une tournure totalement anecdotique puisque la vague de précaution qui s’empare du monde suite à la propagation du COVID-19 vient suspendre la saison NBA pour au moins trente jours.

Avec l’annonce de la contamination de Rudy Gobert puis celle de Donovan Mitchell, il est demandé aux Celtics de se mettre en quarantaine et d’effectuer tous les tests nécessaires durant le weekend.

En attendant la parution de nouvelles instructions, il est ensuite annoncé que jusqu’à la fin de ce weekend, les joueurs doivent rester dans la région de leur franchise, et idéalement autant que possible chez eux. Les entraînements et les workouts groupés sont interdits, et le staff de chaque équipe doit communiquer avec les joueurs une fois par jour.

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

(23h00)
TD Garden

Maillot: STATEMENT
(0h00)
Bankers Life Fieldhouse

Maillot: ICON

Les perfs :

La semaine semblait partie pour appartenir à Hayward, qui totalise six étoiles sur les deux matchs qui auront été finalement joués. Sur cet échantillon, il tourne à 25,5 points (50/50/75), 7,5 rebonds, 4,5 assists, 1,5 contre et 1,5 interception. Du très gros niveau, en somme, et surtout une vraie sensation qu’on avait là un joueur capable de porter l’équipe sur demande. Le coup d’arrêt brutal est donc forcément dommage mais dans la mesure où la fin de saison était de toute façon proche, c’est de bon augure pour les playoffs.

Derrière Hayward, Jayson Tatum et Smart sont récompensés de deux étoiles chacun, le premier pour sa réaction face aux Pacers après une soirée compliquée face au Thunder, le second pour sa détermination face à OKC.

Enfin, Romeo Langford et Theis ferment la marche avec une étoile chacun. Langford n’a pas eu une production statistique particulièrement impressionnante, mais a montré une certaine aisance lors de son entrée en jeu face au Thunder et a fourni des minutes intéressantes. De son côté, Theis a comme toujours été solide.


Cette pause inattendue et assez inédite nous donne l’occasion de faire un point sur ces étoiles qu’on attribue et dont on parle chaque semaine :

L’actu en vrac :

  • Les Celtics ont validé leur qualification en playoffs face aux Pacers. Cette victoire est également symbolique puisqu’elle signifie que les Celtics auront battu cette saison toutes les équipes à l’exception des Rockets.
  • Vincent Poirier et sa compagne ont annoncé que cette dernière était enceinte d’une fille.
  • La seule vraie bonne nouvelle avec ce hiatus imposé par les événements, c’est que les joueurs de l’équipe devraient avoir le temps de bien se reposer et se préparer à la suite. On pense particulièrement à Jaylen Brown, Kemba Walker et Robert Williams.

La semaine prochaine :

Calendrier a priori plus abordable la semaine prochaine puisque aucun match n’est au programme en attendant de plus amples informations. En espérant vous retrouver vite, on vous souhaite de bonnes occupations et la santé.

Article rédigé par Léo Hurlin, crédit photo : Ron Hoskins