Les Celtics obtiennent une Traded Player Exception de $28,5 millions

C’était prévisible depuis déjà plusieurs jours, mais c’est désormais officiel : Gordon Hayward ne s’en va pas au Hornets pour rien.

Après avoir négocié avec les Hornets la saison passée, et permis à Charlotte d’obtenir Terry Rozier dans un double sign-and-trade pour Kemba Walker, Danny Ainge se voit retourner la faveur et acquiert la plus grosse Traded Player Exception (TPE) de l’histoire de la NBA.

Bilan du sign-and-trade :

Charlotte reçoit : Gordon Hayward + Second Tour de Draft 2023 + Second Tour de Draft 2024.

Boston reçoit : Second Tour de Draft 2022 (protégé top 55) + Une TPE de $28,5 millions.

C’est quoi exactement une TPE ?

Excellente question, merci de l’avoir posée.

Si vous faites partie des curieux qui sont passés consulter notre lexique, vous savez, sinon, voici la définition d’une Traded Player Exception :

Traded Player Exception (TPE) : il s’agit d’un montant résultant de la différence entre salaires envoyés et reçus dans un transfert pour une équipe ayant dépassé le seuil du salary cap, qui reste un an dans la liste des exceptions. Cette exception permet ensuite à une équipe de recevoir dans un échange un montant de salaire plus important que celui qu’elle envoie. Elle peut être utilisée en plusieurs fois. On parle plus souvent de trade exception.

Plus grossièrement donc, une TPE c’est comme si votre grand-mère vous offrait une carte-cadeau pour Noël.

  • Vous avez le droit d’utiliser cette carte cadeau comme vous voulez pendant un an, sinon elle expire.
  • Vous pouvez utiliser cette carte-cadeau en plusieurs fois, et dans plusieurs magasins, mais vous ne pouvez pas ajouter de l’argent pour acheter un truc plus cher que son montant.
  • Si vous achetez un objet qui vaut moins que le montant de la carte cadeau, il vous reste un solde à dépenser dessus.

Les Celtics disposent donc de cette enveloppe leur permettant d’obtenir n’importe quel(s) joueur(s) au salaire (ou cumul des salaires) inférieur ou égal à $28,5 millions. Ils ne peuvent pas décider d’ajouter le salaire de Daniel Theis par exemple ($5 millions) pour cibler un joueur étant payé $33,5 millions.

Cette TPE ne peut pas être cumulée aux TPE obtenues lors des trades de Enes Kanter et Vincent Poirier (TPE de $5 millions et $2,5 millions respectivement).

Une TPE peut aussi être utilisée pour obtenir un joueur agent libre via sign-and-trade au cours d’une intersaison.

L’influence de la signature de Tristan Thompson sur le montant disponible.

En ayant utilisé l’entièreté de la Mid-Level Exception (MLE) pour signer Tristan Thompson, les Celtics vont désormais devoir manoeuvrer sous le Hard Cap.

Le Hard Cap est une limite située à $6 millions au dessus du seuil de Luxury Tax. C’est à dire environ $138 millions en cumul de salaires. Pas un dollar de plus.

Après les signatures de Tristan Thompson et Jeff Teague, le cumul des salaires des Celtics laisse une marge de manoeuvre d’environ $19,5 millions.

Utiliser la TPE pour faire venir un joueur au salaire supérieur à cette somme signifiera donc la nécessité de faire partir des joueurs au préalable pour libérer de l’espace dans les comptes.

Quelles sont le cibles possibles pour renforcer l’effectif ?

Théoriquement, les solutions sont innombrables sachant que la TPE peut être divisée pour faire venir plusieurs joueurs.

Cependant, les cibles potentielles réalistes seraient plutôt des joueurs ne faisant pas partie des plans à long terme d’une franchise, qui serait donc prête à s’en débarrasser contre des tours de drafts accompagnés de joueurs de bout de banc.

Tout ceci, en partant du principe que Danny Ainge ne veut pas chambouler son groupe de joueurs clés, et que les joueurs à faible salaire dans l’effectif n’ont pas vraiment de valeur marchande avant d’avoir prouver quoique ce soit au niveau NBA.

Voici une liste de 10 joueurs potentiels discutée par Ryan Bernadoni lors de son dernier Podcast, considérant le fit potentiel ainsi que la volonté de l’équipe à vouloir effectuer un trade :

JoueurPosteÉquipeSalaire 2020/2021
Aaron Gordon4Orlando Magic$18 M
Dejounte Murray1San Antonio Spurs$14,3 M
Larry Nance Jr4/5Cleveland Cavaliers$11,7 M
Norman Powell2/3Toronto Raptors$10,9 M
Evan Fournier2/3Orlando Magic$17 M
Terrence Ross2/3Orlando Magic$13,5 M
Dillon Brooks2/3Memphis Grizzlies$11,4 M
Thaddeus Young4/5Chicago Bulls$12,9 M
George Hill1/2OKC Thunder$9,6 M
Tomas Satoransky1/2Chicago Bulls$10 M

Reste à voir quelles seront les priorités de Danny Ainge : obtenir un joueur qui pourra s’intégrer dans le collectif sur le long terme ou se donner les meilleures chances pour la saison 2020/2021 ? Renforcer l’effectif dès aujourd’hui ou bien laisser le groupe se développer et effectuer des changement plus tard selon des besoins identifiés en cours de saison ?

Les cartes sont dans sa main.

Article rédigé par Robin Lamoureux, crédit photo : Winslow Townson