Bilan des semaines 3 et 4 : des victoires et du COVID

Les matchs :

Dans une semaine marquée par l’explosion des cas de COVID un peu partout dans la ligue et notamment à Boston qui a vu 3 de ses matchs reportés, les Celtics ont tout de même réussi à décrocher 4 victoires sur leurs 4 rencontres jouées.

Le début de ces deux semaines avait un petit parfum de playoffs avec une rencontre contre les Raptors puis le Heat. Lors de la première les Celtics ont facilement disposé de Raptors décidément peu reluisants en ce début de saison, alors qu’ils alignaient Tremont Waters en titulaire à la mène. C’est juste avant le match contre le Heat que ces deux semaines commencent à prendre une drôle de tournure, la tenue du match est d’abord incertaine en raison de l’envahissement du capitole à Washington par des terroristes d’extrême droite, les joueurs des deux équipes choisissent finalement de disputer la rencontre après avoir publié une déclaration commune soulignant les différences énormes entre le traitement des personnes impliquées dans les événements du capitole et des manifestants du mouvement Black Lives Matter. Côté parquet le match ressemble beaucoup à ceux des derniers playoffs, Boston parait d’abord supérieur et arrive à prendre une belle avance mais la laisse fondre petit à petit. Cette fois-ci les Celtics semblent bien mieux gérer la fin de match avec un run de 13-0 mais quelques actions improbables plus tard les deux équipes se retrouvent à égalité pour dernière possession. C’est finalement Payton Pritchard qui offre la victoire à Boston d’une claquette bien sentie suite à un layup manqué par Marcus Smart.

Le match contre les Wizards marque l’irruption du COVID dans l’équation, avant le match Robert Williams est testé positif et Grant Williams ainsi que Tristan Thompson sont mis à l’isolement suivant les (obscures) protocoles de la NBA. Malgré un secteur intérieur fortement dépeuplé, les Celtics dominent tout de même les Wizards avec une intéressante contribution de Tacko Fall qui profite de ses 20 minutes de jeu pour montrer de belles choses et notamment un terrible contre sur Westbrook. Mais suite à ce match Jayson Tatum est à son tour testé positif et avec la cascade de cas contact les Celtics abordent le match suivant contre le Heat avec seulement 8 joueurs disponibles. Le match se retrouve finalement reporté car le Heat est encore plus décimé et ne peut pas aligner assez de joueurs. De nouveaux cas contact font que les Celtics ne disposent, à leur tour, pas d’assez de joueurs pour disputer les deux rencontres suivantes. Ils peuvent finalement reprendre la compétition contre le Magic, 7 jours après le match contre les Wizards. Ils s’imposent facilement dans une rencontre qui confirme l’apport surprenant des joueurs du banc.

Pour accéder aux boxscores, aux highlights, aux étoiles attribuées par celticsfr et à un petit récapitulatif de la rencontre, cliquez sur chaque match.

[event_blocks 20474]

Les perfs :

Ces deux semaines ont d’abord été marqués par les performances de Tatum qui a aligné trois excellents matchs avant d’être diagnostiqué positif. Il a d’ailleurs été nommé joueur de la semaine à l’est pour la semaine du 4. Brown a été légèrement plus discret que son tonitruant début de saison mais il est toujours excellent, avec notamment 8 passes décisives et seulement 2 pertes de balle en 25 minutes contre le Magic.

Avec les nombreuses absences, les joueurs du banc ont également eu l’occasion de briller, Pritchard confirme son bon début de saison en enchainant les performances solides, il s’est même offert le luxe de se distinguer avec sa claquette gagnante contre le Heat. Les progrès affichés par Semi Ojeleye semblent de plus en plus tangibles au fil des semaines. Il affiche actuellement une réussite de 42% à 3 points sur plus de 3 tentatives par match et il semble globalement plus à l’aise balle en main avec une capacité de drive bien supérieure à celle qu’on lui a connu. Jeff Teague continue lui à être déroutant, on sent qu’il peut-être extrêmement précieux en sortie de banc avec son excellent dribble et son agressivité. Malheureusement son adresse près du panier reste cataclysmique, c’est d’autant plus dommage qu’il est par contre à 53% à 3 points. Au moins cela lui permet d’obtenir des lancers, ce qui n’est pas du luxe chez les Celtics. Enfin, même Tacko Fall a pu gratter quelques minutes et pour la première fois il a eu l’air d’un joueur potentiellement utile à une équipe NBA.

L’actu :

La NBA face au COVID

Le sujet principal de cette semaine pour les Celtics mais également pour toute la NBA c’est la multiplication des cas de COVID. Si la bulle avait été une franche réussite d’un point de vue sanitaire, il était évident que cela ne pourrait pas aussi bien se passer sur une saison entière. La réponse de la ligue à cette première vague de contamination au sein des joueurs a été loin de convaincre. Les protocoles mise en place par la ligue sont les premiers critiqués, notamment car ils postulent que la transmission entre joueurs pendant les matchs est impossible et ne prennent en compte que les contacts hors parquet pour les cas contacts. Ensuite leur obstination à jouer le plus de matchs possibles, même pour les équipes décimées par le COVID a parfois confiné à l’absurde, notamment pour du côté des Sixers.

Pour l’instant, à part un léger renforcement des protocoles, la NBA garde la même ligne directrice et les cas positifs continuent de se propager à de nouvelles équipes. Rappelons que même si jusqu’ici la plupart des joueurs contractant la maladie semblent être asymptomatiques et se remettre bien, les dangers du virus ne peuvent pas être balayés d’un revers de la main. En NBA le cas de Karl-Anthony Towns, récemment testé positif alors qu’il a perdu sa mère à cause du COVID est particuliérement emblématique, mais on peut citer Keyontae Johnson, joueur NCAA et Eduardo Rodriguez des Red Sox chez qui le COVID a provoqué des myocardites (inflammations cardiaques). On espère donc que Jayson Tatum, Robert Williams et plus globalement tous les joueurs NBA touchés par le COVID se remettront totalement et surtout que la volonté de la NBA de privilégier ses intérêts financiers plutôt que la santé des joueurs n’aura pas de conséquences dramatiques.

En vrac :
  • Comme dit plus haut, en plus du COVID les Celtics ont également dû composer avec la situation politique particulièrement agitée des USA qui a encore eu des répercussions jusque sur les parquets NBA. Si les Celtics et le Heat ont finalement décidés de joueur, Jaylen Brown s’est sans surprise montré très vocal sur la situation en après match. Il était accompagné de Jayson Tatum qu’on a moins l’habitude de voir dans ce genre de situation. Il y a vraiment toutes les raisons d’être ravis d’avoir ces deux là sous le maillot de Boston, en espérant que cela dure encore longtemps.
  • La grosse nouvelle de ces derniers jours en NBA c’est le transfert de James Harden qui vient rejoindre Kyrie et Durant aux Nets. Ainge a avoué que les Celtics étaient intéressé par l’ex-MVP mais le prix demandé (Brown, Smart et des picks) était bien trop élevé à son goût.

Les deux semaines prochaines :

Les deux prochaines semaines de compétition devraient surtout être marqués par le retour de Kemba sur les parquets, chouette ! Il aura l’occasion de se mêler à quelques rencontres intéressantes avec notamment un double affrontement contre les Sixers pour se venger de la claque prise en pré-saison et une rencontre avec les Lakers.

[event_list 20477]

Article rédigé par Hugo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s