5 clés de la saison 2021-2022

J-7 avant la reprise ! Dans quelques jours, la NBA reprendra ses droits, et en guise de premier match officiel, les Celtics affronteront les Knicks au Madison Square Garden. Vous êtes certainement tous excités à l’idée de revoir du Celtics basketball, et vous avez bien raison. Après une saison 2020-2021 décevante (entrée en playoffs après le play-in, sortie au 1er tour contre les Nets, l’échec Kemba, les multiples blessures et le fameux Covid), l’équipe est de retour. Nouveau président des opérations basket, nouvel entraineur, nouveaux joueurs, enfin bref, beaucoup de nouveautés. Voici les 5 raisons pour lesquelles la saison 2021 s’annonce plus prometteuse que la saison 2020 pour nos Verts et Blancs.

1 –  Jayson Tatum et Jaylen Brown : déjà forts, mais 2021-2022 s’annonce plus fort

Vous les connaissez, vous observez leur évolution. Les ‘’piliers’’ de notre équipe comme Ime Udoka les a mentionné lors de sa toute première conférence de presse. Plus que jamais, cette saison 2021-2022 s’annonce excitante car ces deux jeunes joueurs vont devoir briller encore un peu plus. La question que tout le monde se pose : Jayson Tatum est-il capable de sortir une saison MVP ? Pour cela, le natif de St. Louis devra se transcender, que ce soit offensivement en respectant sa promesse d’être plus agressif près du panier, et d’aller chercher des lancers francs. Il devra surtout confirmer son statut de très bon two-way player, pour être l’un des joueurs qui permettra de redonner aux Celtics l’image d’une franchise qui est forte défensivement. Kemba Walker n’étant plus là, les clés du scoring seront encore plus dans ses mains. Quant à Jaylen Brown, il revient à peine d’une blessure au poignet gauche, et vient d’attraper le Covid, juste avant le début de la saison régulière. Plus fin, plus athlétique, JB devra donner suite à une saison 2020-2021 qui lui avait donné sa première sélection en tant que All-Star. Excellent two-way player, cette saison à venir s’annonce cruciale pour constater le talent de Jaylen Brown, et pour voir s’il est capable d’emprunter une plus haute marche. Attention : les individualités c’est bien, mais le collectif aussi. Les promesses du duo sont immenses, et ils devront être capable de répondre à la pression, tout en emmenant les Celtics dans leur sillage. Enfin bref, vous l’aurez compris :  JT et JB, mais en plus forts. Qui n’a pas hâte ?

2 – Marcus Smart, mais version meneur

Si vous avez bien suivi les récentes saisons des Celtics, vous aurez bien compris que les meneurs scoreurs ne nous ont pas trop réussi, que cela soit Kyrie Irving ou Kemba Walker. Excellent défenseur et passeur, Marcus Smart aura les clés du jeu et de la mène lors de cette saison 2021-2022. Cela est excitant lorsqu’on connaît la qualité de sa vision du jeu. ‘’J’étais l’un des leaders en passes décisives l’année dernière, et je pense que cela en dit long’’ avait-il dit lors du media day. La qualité défensive de Marcus Smart est déjà reconnue, à lui de montrer tout son talent offensivement pour sublimer ses partenaires. Il va donc devoir ajouter une autre corde à son arc cette saison, dans un nouveau poste. Marcus Smart version meneur, ce sera à observer lors de cette saison.

3 – Les paris Schröder et Richardson

L’un vient de rater le pactole avec les Lakers tandis que l’autre a tout à reprouver. Ces joueurs, ce sont respectivement Dennis Schröder et Josh Richardson. La saison dernière, il n’y avait pas de tels joueurs, qui ont tout à démontrer de nouveau. Schröder doit pleinement assumer son rôle de sixth man, et apporter sa qualité de scoreur tout en étant un facilitateur alors que Josh Richardson devra montrer sa polyvalence, en étant bon à 3 points, et pouvoir apporter quelques points cruciaux par match. Les premiers matchs de pré-saison n’ont pas été fameux pour Josh Richardson, qui va vraiment devoir montrer sa valeur.

4 – Robert Williams, Nesmith, Pritchard : la jeunesse au pouvoir ?

Robert Williams a prolongé pour un montant de 54 millions de dollars sur 4 ans. Il est la définition même de l’avenir des Celtics. Très athlétique, Rob Williams doit s’imposer dans la raquette verte en devenant une valeur sûre. Après cette prolongation, le doute n’est plus permis : les promesses et les attentes sont grandes pour le Timelord. Espérons surtout que les blessures l’épargneront, mais sa progression est à surveiller de très près. Le retour d’Al Horford doit également lui permettre d’apprendre de l’expérience de ce dernier.

‘’Sniper absolu’’. C’est ce qu’Aaron Nesmith a déclaré en novembre 2020, à propos de… Aaron Nesmith. Attendez-vous à le voir de plus en plus, bien plus qu’à 3 points, en allant au panier et en tentant des tirs à mi-distance. Il devra prouver tout son talent et s’affirmer en gagnant des minutes précieuses dans la rotation d’Ime Udoka. Lors de la saison dernière, il a eu du mal à s’affirmer lors des minutes qui lui étaient accordées, mais il est capable d’être un bon atout s’il parvient à se mettre en confiance.

Si la saison 2020-2021 a été décevante, elle nous aura toutefois permis de voir à l’œuvre Payton Pritchard, originaire de l’Oregon. Capable de prendre des shoots à longue portée et doté d’une bonne capacité de playmaking, le jeune meneur polyvalent aura été l’un des rares points positifs de la saison dernière. Pour cette saison à venir, ces jeunes doivent devenir des éléments essentiels de la rotation des Celtics et progresser encore plus. La saison de la confirmation est-elle donc arrivée, pour ces trois jeunes joueurs ? Réponse à venir, très bientôt.

5 – Du TEAM BASKETBALL, enfin ?

Une équipe des Celtics qui tentait de jouer au basketball.. sans vraiment le faire. Si vous avez assidûment suivi la saison 2020-2021, vous savez que c’est sûrement le résumé que nous pouvons en faire. Trop d’isolations, trop de situations qui reposaient sur un miracle ou sur une grande performance des deux Jays, pas assez de passes décisives. Et surtout, trop peu de solutions. Le nouvel entraîneur Ime Udoka en est bien conscient : ‘’Désolé Brad, mais on veut voir plus de team basketball ici’’ avait-il déclaré lors de son introduction en tant que nouveau coach. C’est l’une des questions à laquelle Ime Udoka devra trouver une réponse : un vrai jeu en équipe, avec des joueurs capables de scorer autre que les deux Jays (Schröder, Richardson ?), et surtout avec un collectif. Boston n’a pas brillé la saison dernière, et les Verts doivent retrouver cet esprit collectif, afin de remettre l’équipe dans la bonne direction.

Article rédigé par Jonathan Pham. Relecture par Lucas Hecker

2 réflexions sur “5 clés de la saison 2021-2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s